YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Btooom ! (T16 et 17)
Junya Inoue
Glénat Manga

Les règles ont changé ! Il ne reste plus que vingt-quatre heures aux joueurs pour éliminer leurs adversaires et surtout, seuls trois joueurs seront sauvés à la fin de la partie. Rien ne va plus pour le groupe de Kosuke Kira. En étant quatre, tous se demandent lequel sera abandonné, voire pire : sacrifié. Uesugi devient totalement parano et étant convaincu qu’il sera délaissé par ses camarades, il préfère prendre les devants et s’enfuir. Le groupe de Ryota n’est pas en meilleur état. Sachant qu’il recherche toujours Himiko, Soga n’a plus confiance en lui. Ryota n’est pas vraiment en très bon état, il est hanté par le pseudo fantôme de Nobutaka, si un homme encore en vie peut avoir un fantôme. Le doute envahit tous les esprits, mais quand Uesugi découvre une Himiko sans défense, il compte bien en profiter et menace la jeune fille de se débarrasser d’elle si elle ne se donne pas à lui. Seulement, Himiko s’est endurcie et même si elle a le bras droit blessé et plus de BIM, elle possède encore d’autres armes.



La paranoïa qui s’est emparée de Soga lui aura été fatale, mais pire que tout, c’est Ryota qui le tue par mégarde. En comprenant son erreur, notre jeune héros perd définitivement la raison et celui que Himiko retrouve n’a plus aucun sens de la réalité. Pour se protéger des horreurs qui lui font face, Ryota s’est convaincu qu’il était en fait en plein jeu et qu’il doit se comporter comme le joueur de niveau mondial qu’il est. Si ce comportement a de quoi inquiéter la pauvre Himiko, il fait aussi de Ryota une machine à tuer ayant perdu la crainte de mourir, car bien évidement, on ne peut pas mourir dans un jeu vidéo. Le premier a en faire les frais sera Kosuke. Aveuglé par sa soif de vengeance, le garçon ne prend conscience que trop tard, que Ryota a changé. Ce dernier prend des risques inimaginables pour le prendre au piège. Même Himiko ne revient pas des initiatives prises par le jeune homme. Et pour la première fois, Togo craint pour son jeune coéquipier. Mais il n’est pas question qu’il perde de nouveau des hommes. Il ne veut pas que se reproduise l’horreur qu’il a vécu quand il était au sein de la police...

JPEG - 56.9 ko

Dans le tome 16, Junya Inoue a changé les règles, clairement pour accélérer la fin du jeu. Il faut dire qu’on sentait moins de force et d’imagination dans les tomes qui suivirent l’échec de la tentative de détournement de l’hélicoptère venant chercher les vainqueurs. L’épisode dans le lotissement nous laissait un peu sur notre faim, même s’il n’était pas de mauvaise facture. Alors avec seulement 24 heures pour en finir et seulement trois joueurs pouvant être sauvés, les règles deviennent tellement contraignantes que les alliances ne tiennent pas longtemps et quel que soit le groupe impacté. Junya Inoue n’épargne aucun camp, bon, méchant... D’un autre côté, il n’y a plus vraiment de méchants dans cette histoire. Certes, Kosuke est toujours ce gamin exaspérant, toutefois, il redevient plus humain grâce à Togo. Ce dernier aura d’ailleurs droit à un petit flash-back dans le tome 17 pour nous expliquer comment l’ancien policier a pu finir sur l’île. Difficile de détester le moindre personnage, hormis peut-être Uesugi. Le jeune homme a totalement disjoncté et sa tentative de viol sur Himiko va le griller pour la fin de la série dans le cœur des lecteurs. Mais peut-il vraiment être classé comme le méchant de l’histoire ? Pas du tout, clairement, Junya Inoue dirige la haine des lecteurs sur les organisateurs du jeu, même s’ils semblent pour le moment intouchable.

Et si Ryota devenait le méchant de l’histoire ? Junya Inoue va littéralement jouer avec la santé mentale de son héros pour lui faire perdre tout sens de la réalité. En fait, pour échapper aux horreurs qui l’entourent et surtout au sang qu’il a sur les mains, l’esprit de Ryota disjoncte et le pousse à croire qu’il se trouve tout simplement dans le jeu vidéo qu’il testait. Son esprit dans le tome 16 était déjà bien chancelant, voyant le spectre du passé de Nobutaka venir jouer les mauvaises consciences, lui rappelant qu’il est loin d’être le gentil garçon qu’il pense. Et avec la mort de son ami, Ryota bascule, mais au lieu de le diminuer, sa folie le rend bien au contraire plus dangereux car en se pensant dans un jeu, il n’a plus vraiment la notion du danger et peut risquer sa vie sans la moindre peur. Et c’est un véritable tueur qui se jette alors dans le combat, au grand dam de Himiko qui comprend rapidement ce qu’il se passe dans la tête du jeune homme. Et alors que de nouvelles alliances semblent se former, Junya Inoue stoppe son récit pour un nouveau long flash-back. C’est Nobutaka qui sera à l’honneur et non seulement nous découvrons comment le jeune homme s’est retrouver sur l’île, mais également son terrible secret. Mais le flash-back ne s’arrêtera pas à son arrivée sur l’île, contrairement aux autres personnages, nous allons en fait revivre ses premiers jours dans le jeu. Quel intérêt hormis gagner du temps ? J’avoue que cet épisode me laisse des plus sceptiques.

Mais Junya Inoue devrait rapidement revenir à son histoire principal dans le tome 18. A suivre donc.


Btooom ! (T16 et 17)
- Auteur : Junya Inoue
- Traducteur : Djamel Rabahi
- Éditeur français : Glénat Manga
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 194 pages
- Date de parution : 6 janvier et 6 avril 2016
- Numéro ISBN : 9782344012925 ; 9782344012932
- Prix : 7,60 €


A voir sur la Yozone :
Btooom ! (la bande annonce)
Btooom ! (T1)
Btooom ! (T2)
Btooom ! (T3)
Btooom ! (T4)
Btooom ! (T5 et 6)
Btooom ! (T7)
Btooom ! (T8)
Btooom ! (T9)
Btooom ! (T10)
Btooom ! (T11)
Btooom ! (T12)
Btooom ! (T13)
Btooom ! (T14 et 15)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
12 octobre 2016






JPEG - 25.4 ko



JPEG - 27.4 ko



JPEG - 28.3 ko



JPEG - 26.2 ko



JPEG - 31.9 ko



JPEG - 25.2 ko



WebAnalytics