YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Erased : Re
Kei Sanbe
Ki-oon Seinen

Quand elle apprit que Satoru avait été victime du tueur et qu’il se retrouvait dans le coma, le monde de Kayo s’écroula une nouvelle fois. Mais elle n’était plus seule pour affronter cette épreuve car les autres membres du groupe, en particulier Kenya, étaient là pour la soutenir. Celui qui dorénavant avait besoin de son soutien était Satoru. Kayo ne mit pas longtemps avant de se décider à lui rendre visite à l’hôpital. La mère de Satoru ne quittait plus son chevet, ses traits étaient tirés par la fatigue mais aussi la peur de perdre son fils. C’était pourtant pour Kayo un exemple de femme forte, qui les avait toujours aidés, peu importait les idées tordues qui passaient par leur tête pendant leur enquête sur le tueur. Mais maintenant, même si Satoru ne réagissait pas, Kayo allait venir tous les jours pour tenir compagnie à celui qui l’avait sortie de son enfer. Elle seconderait la mère de Satoru le temps qu’il faudrait. Et lors de son entrée au collège, Kayo refusa de s’inscrire au moindre club, elle avait plus important à faire après les cours.



Qui est en fait le jeune Kenya, le meilleur ami de Satoru ? Il est le fils d’un célèbre avocat. Son père semblait avoir voué sa vie à son travail, à la défense des plus faibles, lui donnant un air distant avec son fils. La mère de Kenya était une femme au foyer simple, ne s’intéressant pas à la mode et toujours habillée négligée. Pour finir ce portrait de famille, il y avait la petite sœur dont le jeune garçon était très proche, se sentant l’obligation de s’occuper d’elle quand ses parents étaient trop occupés pour jouer avec eux. Kenya est un véritable petit génie, toujours le meilleur dans ce qu’il fait aussi bien en cours qu’en sport. Il aimait cette sensation d’être le premier dans tout ce qu’il faisait, détestant celle de l’échec. Mais il était aussi un enfant solitaire jusqu’à ce jour où Kazu, un camarade de classe, l’obligea à le suivre dans un lieu interdit. Kenya s’attendait à devoir se battre mais ce fut tout le contraire. Kazu lui proposa d’entrer dans sa petite bande d’ami, qui avait fait de ce bâtiment, leur cache secrète. Ce sont eux qui lui firent découvrir l’importance des amis et c’est grâce à eux qu’il fit la connaissance de Satoru. Ils devinrent tous comme des frères, alors quand son meilleur ami tomba dans le coma, Kenya n’eut de cesse à vouloir trouver le coupable...

JPEG - 63.5 ko

Pendant huit tomes, Kei Sanbe nous a tenu en haleine avec cette histoire de tueur en série et de voyage dans le temps pour sauver ses victimes. Au cours de son récit, nous avons fait la rencontre de Satoru, dont le pouvoir de revenir dans le temps de quelques minutes a soudain cru et l’a ramené au temps de sa petite enfance. Grâce à sa connaissance du passé, Satoru est parvenu, à force de patience, à sauver ses camarades du tueur mais malheureusement, s’est fait prendre au piège par ce dernier. Pendant de nombreuses années, Satoru se retrouve plongé dans le coma. Kei Sanbe, pour garder un rythme, écourta cet événement au maximum, ranimant son personnage principal bien des années plus tard pour conclure son action. Chacun de ses amis viendra donner de ses nouvelles nous informant sur ce qu’ils sont devenus. Il faut dire qu’avec un récit dicté par Satoru, il était impossible de les suivre pendant cette période d’inconscience. De quoi laisser certains lecteurs sur leur faim, mais les obligations éditoriales et les choix scénaristiques ne permettaient pas de revenir sur ce temps écoulé.

Mais il existe bien des solutions pour palier à cette contrainte. l’une d’elle est tout simplement de dédier un tome à cette période ou presque. “Erased : Re” s’attarde donc sur l’histoire de plusieurs personnages, pour nous montrer une autre vision du récit. Tout d’abord Kayo. Kei Sanbe nous montre comment elle a vécu le coma de Satoru et comment cet événement a influencé ses choix. Kei Sanbe ne s’étend que sur les derniers jours de primaires et son entrée au collège, mais la jeune fille nous montre son vrai visage, toute la bonté qui est en elle et qu’elle gardait au plus profond pour ne pas offrir de faiblesses à sa mère. Kei Sanbe ira plus loin avec Kenya. Le garçon va nous raconter toute son histoire, depuis sa rencontre avec Satoru jusqu’à l’annonce du réveil de son meilleur ami. Le lecteur assidu en savait déjà beaucoup sur le garçon mais cet épisode ne fait que confirmer l’impression qu’il nous avait laissé. Kenya est parfaitement lucide sur son évolution, mais il nous apprend aussi qu’il savait qui était l’assassin avant le réveil de Satoru et surtout comment il l’a découvert.

La troisième histoire sort toutefois de cette logique voulant expliquer ce qu’il s’est passé durant le coma de Satoru. Kei Sanbe s’attarde cette fois sur la mère de Satoru mais plus pour nous montrer comment celle-ci a réagi aux changements chez son fils. Certes, à aucun moment elle n’a pu deviner que l’enfant qui lui faisait face avait l’esprit d’un adulte coincé dans le passé pour sauver Kayo et tant d’autres. Elle s’étonnera de ses réactions mais n’ira pas au-delà. En fait, elle nous apprend beaucoup sur le caractère de Satoru et sa blessure à l’âme qui le poursuivra durant toute sa vie. Elle a toujours eu l’image d’une femme forte, mais également très moderne pour l’époque, laissant beaucoup de liberté à son fils, surtout quand celui-ci agit dans le bon sens. C’est une mère très fière qui nous est présentée et on comprend d’autant plus le cauchemar qui est le sien après l’accident. Kei Sanbe a voulu justifier l’image de cette mère donnant tout pour son fils durant le coma plutôt que trop jouer avec le pathos du lecteur en la présentant pendant son calvaire que fut le coma de Satoru.

“Erased : Re” est une forme de conclusion pour la série ou plutôt une boucle, en particulier avec la dernière histoire que je vous laisse découvrir. Toutefois, ce tome est uniquement destiné à ceux qui ont lu les huit tomes de “Erased”, et eux seuls.


Erased : Re
- Auteur : Kei Sanbe
- Traducteur  : David Le Quéré
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 194 pages
- Date de parution : 24 aout 2017
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0179-9
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
L’Ile de Hozuki (T1)
L’Ile de Hozuki (T2)
L’Ile de Hozuki (T3)
L’Ile de Hozuki (T4)
Le Berceau des Esprits (T1)
Le Berceau des Esprits (T2)
Le Berceau des Esprits (T3)
Le Berceau des Esprits (T4)
Le Berceau des Esprits (T5)
Le Berceau des Esprits (T6)
Erased (T1)
Erased (T2)
Erased (T3)
Erased (T4)
Erased (T5 et 6)
Erased (T7 et 8)


© 2013 Kei Sanbe / KADOKAWA CORPORATION, Tokyo.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
28 août 2017






JPEG - 14 ko



JPEG - 18.3 ko



JPEG - 22.8 ko



JPEG - 19.2 ko



WebAnalytics