YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

68 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Erased (T4)
Kei Sanbe
Ki-oon Seinen

Ce regard, Satoru avait oublié ce regard mais alors que la police l’arrête dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de sa mère, il se souvient l’avoir déjà vu. À l’époque, il s’était amouraché de Akko. Elle était en CP ou CE1 et plus âgée que lui, il l’avait vue entrer dans une remise et l’avait appelée en ne la voyant pas ressortir. Ce jour-là, il avait certainement sauvé la vie de la jeune fille, mais surtout il avait vu les yeux du tueur, ces mêmes yeux que le fixèrent alors qu’il avançait menotté... C’est ainsi que Satoru retourna une nouvelle fois en 1988, à quelques jours de l’assassinat de Kayo. Mais cette fois, Satoru ne refera pas les mêmes erreurs, il ne laissera pas Kayo seule avec sa mère, car cette rediffusion sera peut-être la dernière. Toutefois, sa nouvelle attitude a attiré l’attention de Kenya et le garçon ne va pas par quatre chemins et oblige Satoru à lui dire ce qu’il lui arrive.


Quand Satoru lui explique qu’il est convaincu que Kayo est en danger de mort, Kenya le croit sans hésitation. En fait, le garçon se reproche de n’avoir rien fait tout en sachant pertinemment que la mère de la jeune fille la battait. Alors il est prêt à aider son ami à protéger sa petite copine. Bien sûr, Satoru ne peut lui parler du serial killer qui sévit dans le coin et préfère laisser son camarade croire qu’ils vont la protéger de sa mere et de son violent amant. Et avec le jour fatidique se rapprochant, Satoru doit faire en sorte que son ami Yuki ne soit injustement accusé du meurtre. Mais son plan pour mettre hors d’état de nuire la mère de Kayo échoue, Kenya faisant en sorte que son ami ne fasse une bêtise plus grave que simplement étourdir cette femme. C’est alors que Satoru a une idée fulgurante : plutôt que risquer de voir la petite fil !e se faire une nouvelle fois kidnappée par son assassin, c’est lui qui va la kidnapper... Bon un kidnapping où la victime sera consentante. Ensuite, Satoru compte bien faire payer sa maltraitance à la mère de son amie.

JPEG - 33.7 ko

La fin du tome 3 annonçait clairement une nouvelle rediffusion pour que notre héros puisse enfin sauver son amie. Toutefois, les renseignements récupérés dans le présent sont assez pauvres et même ce regard qui provoquera la rediffusion ne fournit pas vraiment d’indication sur le nom du coupable et laisse autant de suspens pour la nouvelle plongée dans le passé. Toutefois, Kei Sanbe choisit de ne pas tout reprendre à zéro et nous ramène seulement quelques jours avant le meurtre mais dans la nouvelle version de ce passé, où Satoru s’est déjà fait une amie de Kayo. Cela a le mérite d’éviter de se refaire un tome 2 bis et nous propose uniquement de nouveaux changements importants. Et Satoru passe réellement à l’action, décidant de sécuriser au maximum tous ses amis, pas seulement sauver la vie de Kayo mais également innocenter le pauvre Yuki afin de lui éviter la prison, quitte à créer de toute pièce un événement pour lui sauver la mise.

Kei Sanbe va plutôt exploiter le personnage de Kenya, qui prend cette fois une part active dans le plan de Satoru. Il faut dire qu’étant d’une intelligence clairement supérieure à la moyenne, il ne pouvait ne pas remarquer les changements de comportement de son camarade. Nous voici maintenant avec deux Sherlock Holmes en herbes, fomentant un plan audacieux pour sauver leur amie. C’est d’ailleurs amusant de voir que Kenya est quasiment plus mature qu’un Satoru ayant l’esprit d’un adulte. La mise en scène du kidnapping est très précise et les deux jeunes vont réellement prendre très au sérieux le sauvetage de la jeune fille. Toutefois, Kei Sanbe se devait de mettre en scène son serial killer qui n’a évidemment pas disparu de la circulation mais a dû changer de programme, rendant le futur totalement incertain. Kei Sanbe avait aussi un compte à régler avec la mère de Kayo et il se devait que son histoire soit morale. Elle devait payer pour la maltraitance sur sa fille et il sera vraiment sans pitié, en finissant de la dépeindre comme la pire des mères avant de lui trouver des circonstances atténuantes qui ne convaincront pas du tout le lecteur, bien au contraire, l’effet étant même plutôt l’inverse.

Ce tome 4 s’achève assez bizarrement, laissant sceptique le lecteur sur ce que va bien pouvoir faire de plus Satoru dans le passé.


Erased (T4)
- Auteur : Kei Sanbe
- Traducteur  : David Le Quéré
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 194 pages
- Date de parution : 26 février 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-782-9
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
L’Ile de Hozuki (T1)
L’Ile de Hozuki (T2)
L’Ile de Hozuki (T3)
L’Ile de Hozuki (T4)
Le Berceau des Esprits (T1)
Le Berceau des Esprits (T2)
Le Berceau des Esprits (T3)
Le Berceau des Esprits (T4)
Le Berceau des Esprits (T5)
Le Berceau des Esprits (T6)
Erased (T1)
Erased (T2)
Erased (T3)


© Kei Sanbe / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
22 juillet 2015







JPEG - 26.1 ko



JPEG - 20.6 ko



JPEG - 18.7 ko



JPEG - 23.8 ko