YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




King’s Game, tome 1
Nobuaki Kanazawa
Lumen, traduit du japonais (Japon), teenmovie horrifique, 373 pages, mai 2014, 15€

Règle 1 : Toute la classe participe.
Règle 2 : Les ordres du roi sont absolus et doivent être exécutés sous 24h.
Règle 3 : Ceux qui n’obéiront pas au roi auront un gage.
Règle 4 : Aucun abandon ne sera toléré.



Au départ, on dirait un jeu inoffensif, un peu invasif. Un genre d’Action ou Vérité pour rigoler et pimenter les soirées entre potes. Et puis un jour, un SMS arrive à minuit, un jeu du roi commence, deux élèves doivent s’embrasser…Mais le jeu ne fait que commencer.

Qui d’entre vous connaît « Battle Royale » ? Certains prennent ce film au premier degré, d’autres le voient comme un archétype de l’humour noir. Avec « King’s Game », il sera difficile de trouver quoi que ce soit de drôle. Pourtant, il existe un parallèle certain entre les deux œuvres, et il ne se résume pas à leur origine japonaise même si la patte nationale est indéniable dans les deux cas.
Dans « King’s Game », ce sont des lycéens qui sont visés. Et si les premiers ordres, dérangeants (lécher des pieds, s’embrasser…) sont anodins, le premier refus d’obéir va plonger la classe dans la perplexité, le second, dans l’horreur. Car la punition en cas de désobéissance est radicale et inexplicable : la mort, souvent douloureuse, qui survient sans prévenir, sans intervention extérieure. Impossible de dire qui dirige le jeu, impossible de dire comment s’applique la sanction, impossible de dire comment le roi sait que les ordres ont été exécutés… Si, dans un premier temps, tout ce mystère participe à l’atmosphère, cela peut être frustrant pour ceux qui aiment comprendre les tenants et les aboutissements de l’histoire qu’ils lisent. Mais il s’agit ici d’un premier tome…..Patience, les clés de mystère seront peut être livrées plus tard ? On ne va tout de même pas tout vous dire tout de suite, non ?

Pour ce qui est de l’écriture, une petite présentation de l’auteur est nécessaire. Nobuaki Kanazawa est un auteur et scénariste, japonais bien sûr. D’ailleurs, l’ouvrage présenté ici est très visuel dans son écriture, ce qui est un aspect récurrent chez les scénaristes qui se mettent à l’écriture de romans. Et dans le cas d’un récit comme « King’s Game », l’extrême visualisation des scènes est cruciale à l’immersion du lecteur.
Le rythme de cet ouvrage est volontairement inconstant, l’auteur s’attardant parfois à outrance sur quelques secondes et passant parfois rapidement sur plusieurs heures de la journée. Il n’y a rien de déstabilisant là-dedans car c’est toujours très naturel pour le lecteur.

Enfin, il peut être intéressant de noter qu’au départ « King’s Game » est un livre pour portable. Pour un récit où la totalité de l’intrigue passe par SMS, c’est un choix particulièrement pertinent qui doit extraordinairement augmenter l’implication, et donc les sensations, du lecteur.
Certes la fin se fait sur une révélation qui donne envie de lire la suite, mais je regrette, à titre toute à fait personnel, le fait que ce ne soit pas un one-shot.


Titre : King’s Game (Ousama Game , 2009)
Série : King’s Game (Ousama Game ), tome 1/5
Auteur : Nobuaki Kanazawa
Traduction du japonais (Japon) : Yohan Leclerc
Couverture : Benjamin Carré
Éditeur : Lumen (site en construction)
Pages : 373
Format (en cm) : 14 x 22,5 x 3
Dépôt légal : mai 2014
ISBN : 9782371020054
Prix : 15 €


À lire également sur la Yozone :
Le manga :
King’s Game : le nouveau jeu de la mort !
King’s Game (T1)
King’s Game (T2)
King’s Game (T3 et 4)
King’s Game (T5)

King’s Game Extreme (T1 et 2)
King’s Game Extreme (T3)
King’s Game Extreme (T4 et 5)

King’s Game Origin (T1 et 2)
King’s Game Origin (T3 et 4)
King’s Game Origin (T5 et 6)

King’s Game [Spiral] (T1 et 2)
King’s Game [Spiral] (T3 et 4)



Emmanuelle Mounier
28 juillet 2017






JPEG - 30.4 ko



WebAnalytics