YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Wunderwaffen présente Zeppelin’s War (T1) Les Raiders de la nuit
Richard Nolane et Vicenc Villagrasa
Soleil

Avec Richard Nolane, l’imagination est au pouvoir. A la confluence de plusieurs de ses passions (l’uchronie, l’Histoire, l’aéronautique et bien sûr le paranormal) “Zeppelin’s War” nous en offre une nouvelle et brillante démonstration.



Dans ce premier album, nous avons affaire à un avatar de “Wunderwaffen”. L’action se déroule pendant une guerre de 14-18 où les Zeppelins sont de véritables porte-avions du ciel, où les appareils de reconnaissance disposent déjà de cockpits en verre, et où les uniformes présentent de légères distorsions par rapport à ceux portés au cours du premier conflit mondial. Nous sommes donc plongés dans un univers à la fois familier et étrange. Plusieurs intrigues parallèles se chevauchent dans cet ouvrage : les tous premiers pas de l’ascension de Hitler (rien à voir avec la réalité historique), la guérison du Tsarévitch par les bons soins de Raspoutine (là encore, la fantaisie est aux commandes), lui-même acoquiné avec les allemands et lancé à la recherche du Vril (merci Jacques Bergier et Nathalie Henneberg…) dans les solitudes du Groenland.

On devine que tout ce petit monde sera amené à se rencontrer et à s’affronter autour de cet enjeu mystérieux et surnaturel qu’est le Vril, puisque nous n’avons affaire ici qu’au premier volet de la série. Manier des personnages aussi sulfureux qu’Hitler, Goering ou Raspoutine n’est évidemment pas à la portée de tout le monde, et cet exercice délicat est ici superbement maîtrisé. Goering, qui fut un as allemand appartenant à l’escadrille de Von Richthofen, affronte dans cet univers parallèle, avec une obstination forcenée, Guynemer, qui fut abattu en réalité en 1917 par le lieutenant Kurt Wissemann de la Jasta 3. Se démarquant de Hitler, Hess ou Raspoutine, Goering endosse le rôle d’un baron rouge atypique et l’on pense à Philip José Farmer qui en fit l’un des acteurs centraux du Monde du Fleuve…

JPEG - 35.5 ko

Il faut saluer le beau travail de Vicenc Villagrasa (un des dessinateurs de la version comics de “Star Wars”) qui restitue par son sens du mouvement, de l’angle de vue et d’un certain réalisme les acrobaties de ces coucous tout à la fois fragiles et téméraires qui s’affrontèrent dans le ciel de France ou de Flandre. Tout ceci suppose un gros travail de documentation, d’études approfondies sur le combat aérien entre triplans ou biplans. J’évoquais P J Farmer, et cet album n’est pas un long fleuve tranquille, mais une succession tumultueuse de duels dans le ciel et de rebondissements qui ne laissent aucun répit au lecteur.

Cet album porte en exergue “Wunderwaffen présente”, et ce n’est peut-être pas seulement pour l’accroche. Dans cette veine uchronique qu’il affectionne, Nolane ouvre au canon une nouvelle brèche. A quand la suite ?


(T1) Les Raiders de la nuit
- Série : Wunderwaffen présente Zeppelin’s War
- Scénario : Richard Nolane
- Dessins : Vicenc Villagrasa
- Couleurs : Digikore Studios
- Editeur : Soleil Prod
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages
- Dépot légal : 25 juin 2014
- ISBN : 978-2-302-03833-2
- Prix public : 14,95 €


© Editions Soleil 2015


Didier Reboussin
27 juillet 2015






JPEG - 23.7 ko



JPEG - 32.4 ko



JPEG - 28.8 ko



JPEG - 31.1 ko



WebAnalytics