YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jaco, The Galactic Patrolman
Akira Toriyama
Glénat

Omori vit depuis bien des années sur une île déserte, au large de la capitale de l’Est. Omori était un éminent scientifique qui travaillait sur une machine à remonter le temps. A l’époque, ses expériences intéressaient alors les gouvernements et il put installer son laboratoire sur cette île. Malheureusement un terrible accident causa la mort de son épouse et la fin des expérimentations jugées trop dangereuses. Mais Omori décida de rester sur l’île, auprès la tombe de sa femme. Mais sa tranquillité prit fin le jour où ce curieux extra-terrestre débarqua sans crier gare. Son nom : Jaco, illustre membre de la Patrouille Galactique, une élite de super-gardiens de la paix surveillant l’univers. Il était dans les parages car un dangereux extra-terrestre devait lui aussi arriver bientôt sur Terre et sa mission était de le stopper dans sa soif de conquête. Seulement, un moment d’inattention et voila que son vaisseau percute la lune et l’oblige à amerrir au large de l’île d’Omori. Une chance pour lui de tomber sur un scientifique mais la technologie de son vaisseau dépasse les connaissances d’Omori qui pourtant accepte d’aider ce curieux petit personnage.



Malgré sa petite taille, Jaco est d’une force stupéfiante et la première chose qu’il décide de faire pour remercier Omori de son acceuil est de le débarrasser du requin géant qui terrorisait les eaux environnantes. La Terre est vraiment une planète étrange, ses habitants sont très archaïques comme le démontre l’espèce de fusée qu’ils ont construite pour aller dans l’espace. Ridicule, par contre Jaco adore le lait et le fromage. Bon, il n’anéantira pas encore l’humanité. Malheureusement, les anciens employeurs d’Omori choisissent le même moment pour venir lui annoncer qu’il devra avoir évacué l’île dans une semaine, sinon, ils se verront obligés de le forcer à partir, manu militari. Le vieux scientifique n’a aucun autre endroit où aller et il n’est pas question qu’il quitte sa femme. En fait, Omori n’a jamais arrêté de travailler sur sa machine à remonter le temps, gardant l’espoir de pouvoir modifier le passé et sauver sa défunte femme, mais il n’a fait qu’essuyer des échecs. Heureusement, car Jaco lui apprend que la manipulation du temps est formellement interdit sous peine d’une sentence sans appel.

JPEG - 39.5 ko

Il aura fallu attendre plus de dix ans pour que le mangaka culte Akira Toriyama se remette au crayon, treize ans depuis la parution de “Sand Land”. Il faut dire qu’avec un succès planétaire comme “Dragon Ball”, il n’avait plus besoin de faire grand chose : entre le manga, les animés, les films, les jeux vidéos et je vous passe toutes les sortes de goodies qui dérivent de sa série phare, Toriyama pouvait tranquillement attendre sans pression de devoir sortir une nouvelle série. Alors quelle surprise pour ses fans inconditionnels de voir paraître en 2013 ce qui était annoncé comme étant les origines de “Dragon Ball”. Mais avec Toriyama de nouveau aux manettes, il fallait s’attendre à une introduction en douceur de l’arrivée de Son Goku sur terre. Car c’est bien sur notre chère planète que se déroule la très grande partie de ce one-shot. Toriyama nous ramène dans cet univers complètement frappadingue qui est sa véritable marque de fabrique. Les habitants de la ville ont des tenues totalement décalées, avec armure, oreilles de chats... On sent que le mangaka s’est amusé à nous ramener dans les villes hors du temps de “Dragon Ball” ou “Dr. Slump”. Toutefois, il faut avouer que le mangaka s’est un peu calmé dans le mélange des genres, en particulier, on ne retrouve plus d’animaux anthropomorphiques. Le seul non humain sera Jaco.

Non mais quel nom ! Jaco ! Toriyama adorant les héros n’ayant pas du tout l’apparence de l’emploi, son nouveau personnage sera petit, maladroit, un rien orgueilleux mais fervent défenseur de la justice et de la paix. Il sera évidemment doté d’une force surhumaine qui lui apportera plus d’ennuis qu’autre chose. Il vient sur la Terre pour la sauver d’un dangereux guerrier extra-terrestre. Bon, il n’est pas vraiment besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre de qui il s’agit avec toute la pub faite autour, mais en fait, ce qui sera intéressant est de boucler avec d’autres personnages de la série originale, qui feront leur apparition avec dix ans de moins. Le scénario de ce one-shot est du classique Toriyama. Certains trouveront certainement qu’il est, tout même, bien moins original que ses autres œuvres. Il faut avouer que le mangaka a perdu de sa folie, même si certaines saynètes feront sourire le lecteur car cela reste du Toriyama. Mais attention, ce one shot est surtout pour les fans des premiers tomes de “Dragon Ball” et non les fous furieux de “Dragon Ball Z” ou “GT” et la suite. Quoique, pour ne frustrer personne, ce one shot s’achève sur un bonus nous présentant les parents de Son Goku et nous expliquant les véritables raisons de son envoi sur terre.

Bon, “Jaco The Galactic Patrolman” n’est pas le meilleur Toriyama mais le mangaka se fait tellement rare que c’est un vrai plaisir de le retrouver au pinceau.


Jaco, The Galactic Patrolman
- Auteur : Akira Toriyama
- Traducteur : Fédoua Lamodière
- Éditeur français : Glénat
- Format : 145 x 210, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 248 pages
- Date de parution : 15 juillet 2015
- Numéro ISBN : 978-2-344-00660-3
- Prix : 10,75 €


A lire sur la Yozone :
Dragon Ball Perfect Édition (T3 à 5)
Dragon Ball Perfect Édition (T7)
Dragon Ball Perfect Édition (T9)
Dragon Ball Perfect Edition (T10 et 11)
Dragon Ball Perfect Edition (T12 et 13)
Dragon Ball Perfect Edition (T14 et 15)
Dragon Ball Perfect Edition (T16)
Dragon Ball Perfect Edition (T17 à 22)
Dragon Ball Perfect Edition (T23 à 28)

Dr Slump, perfect edition (T1)
Dr Slump, perfect edition (T2)
Dr Slump, perfect edition (T3)
Dr Slump, perfect edition (T4)
Dr Slump, perfect edition (T5)
Dr Slump, perfect edition (T6)
Dr Slump, perfect edition (T7)
Dr Slump, perfect edition (T8)
Dr Slump, perfect edition (T9)
Dr Slump, perfect edition (T10)
Dr Slump, perfect edition (T11)
Dr Slump, perfect edition (T12)
Dr Slump, perfect edition (T13)
Dr Slump, perfect edition (T14)
Dr Slump, perfect edition (T15)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
30 août 2015






JPEG - 27.3 ko



JPEG - 28.8 ko



JPEG - 35.3 ko



JPEG - 30.8 ko



JPEG - 28 ko



WebAnalytics