YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Area D (T13 et 14)
Yang Kyung-Il, Nanatsuki Kyouichi
Pika

Ryo et Mari sont pris au piège dans cet hôtel qui semble être soudain vivant. En réalité, un Altered manipule tous les éléments et équipements de l’hôtel, transformant chaque pièce en piège mortel pour nos héros. C’est bien leur veine, pensant s’en être tirés après la disparition des zombies. Toutefois qui dit Altered, dit derrière les attaques un être de chair et de sang. Mais quand Ryo révèle son véritable pouvoir en tentant de toucher le visage rieur dans le mur, seul un ridicule poussin sort de sa poitrine. Heureusement, le garçon n’est pas le dernier espoir du trio de survivants. Kai n’est pas un Altered choisi au hasard pour assassiner Jin, c’est un tueur professionnel dont les pouvoirs sont utilisés pour se débarrasser du nouveau danger pour l’espèce humaine. Mais après avoir éliminé la sœur manipulatrice de zombies, s’occuper du frère n’est pas aussi simple car la fureur pousse l’Altered à tout détruire sur son passage et surtout, il est encore assez intelligent pour trouver une faille au pouvoir de Kai...



Après avoir fait face à Rei, Ryo est parvenu à rejoindre la résistance du district 2. Le garçon découvre alors les anciens amis de Jin, qui refusent de croire que le nouveau dictateur de l’île est le même homme que celui ayant débarqué sur Area D quelques mois plus tôt. Mais le plan d’attaque de la résistance a été déjoué et le groupe mené par Kaito doit s’enfuir. Mais ils ne comptent pas abandonner leur plan initial et utilisant les égouts de la prison, ils s’approchent au plus près de la gare centrale du district 2, leur objectif étant de détourner un train afin d’atteindre le cœur de l’île. Mais Ryo qui guidait le groupe les fait sortir pile à l’entrée de la gare, gardée par un Altered ayant le même pouvoir que les Gorgones. Nos héros sont vite dépassés et leurs corps entrés en contact avec la montagne de muscles leur barrant le passage commencent à se transformer en pierre. Toutefois, Kaito prend un risque inouï en tentant de convaincre le colosse que le Jin qu’il pense être son guide n’est qu’un usurpateur... et il y parvient, aussi incroyable que cela puisse paraître. Mais ce n’est que le début de leur mission car prendre possession d’un train est une chose, le faire arriver à bon port en est une tout autre.

JPEG - 101.3 ko

La fin de cette série incroyable est donc arrivée et le tome précédent avait largement rebattu les cartes, nous faisant faire un bond de quelques mois mais surtout transformant Jin en tyran. Hypothèse plutôt difficile à croire mais Nanatsuki Kyouichi cherchait tout de même à préserver le suspens sur la véracité des faits. Et le tome 13 allait encore nous faire patienter avant de retrouver celui que nous avons suivi pendant 11 tomes. Nous allons rester avec Ryo et Mari. Et l’objet principal du tome 13 sera le pouvoir d’Altered de Ryo. En fait, pour la première fois, nous sommes face à un pouvoir évolutif façon Pokemon... Désolé, mais en voyant l’évolution du griffon, l’avatar de Ryo, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un lien avec ces insupportables créatures qu’il faut attraper quitte à faire n’importe quoi dans la rue... mais je m’égare car évidemment, graphiquement, le travail de Yang Kyung-Il est toujours exceptionnel et chaque nouvelle apparence de l’avatar est plus détaillée, plus proche de la créature mythologique, pour frôler d’ailleurs à la fin celle d’un titanesque phénix. En tout cas le jeune Ryo va apprendre à contrôler ce pouvoir qui n’est pas aussi ridicule qu’il pouvait le penser. Par contre la contrepartie est de taille : les dommages causés à l’avatar se répercutent sur le corps du garçon. Mais ce sera également l’occasion pour ce dernier de nous montrer un courage hors du commun. Le tome 13 ramène également sur le devant de la scène des têtes connues comme Kaito et surtout Rei, aussi abjecte que dans les tomes précédents.

Il était donc temps de provoquer les retrouvailles avec Jin. Serait-ce un spoiler que de dire... qu’il est resté fidèle à lui-même ? Bien sûr que non car personne n’avait réellement cru que notre sympathique héros soit devenu le pire des salopards. L’allure que prend alors ce tome nous laisse fortement penser que Nanatsuki Kyouichi a quand même jouer la montre, certes pour introduire un nouveau personnage dont il va user sans vergogne mais surtout pour faire durer le vrai combat final, celui opposant Rei à Jin. Certes, il avait également besoin d’un contexte favorable pour nous donner toutes les explications sur le phénomène ayant créé les Altered et qui sera au cœur du dernier combat de cette série. Bon, j’avoue que, si le mangaka avait gardé le mystère sur le phénomène, cela n’aurait rien changé à la qualité de la série et au plaisir de sa lecture. Mais soit, nous voilà embarqués dans une théorie quantique, proche de l’expérience du Chat de Schrondinger. Mais je vous laisse découvrir par vous-même l’astuce trouvée par Nanatsuki Kyouichi. Aussi farfelu soit elle, elle n’en demeure pas moins tenir la route et clarifie finalement de façon convaincante l’origine des Altered. Encore une preuve du grand talent de ce scénariste qui s’attache à clore de la meilleure des façons ses séries. Le combat entre Rei et Jin sera évidemment riche en rebondissements, en retournements de situation et en sacrifice héroïque. Mais surtout, le mangaka ne laissera aucune possibilité à une suite... ou presque. Alors nous pouvons savourer le dernier duel titanesque, où le dessin de Yang Kyung-Il nous en mettra une dernière fois plein les yeux, lâchant des planches bourrées de détails, demandant une lecture attentive pour les apprécier à leur juste valeur. Toujours ce même régal !

“Area D” confirme que ce duo de mangakas coréens est au sommet des auteurs de shonen fantastiques et en tant que lecteur, on ne peut qu’espérer les retrouver pour une nouvelle série.


Area D (T13 et 14)
- Scénario : Nanatsuki Kyouichi
- Dessins : Yang Kyung-Il
- Traducteur  : Emmanuel Bonavita
- Éditeur français : Pika
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 196 pages
- Date de parution : 11 mai et 24 aout 2016
- Numéro IBSN : 9782811630508 ; 9782811632335
- Prix : 7,20 €


A lire sur la Yozone :
Area D (T1 et 2)
Area D (T3 et 4)
Area D (T5 et 6)
Area D (T7 et 8)
Area D (T9 et 10)
Area D (T11 et 12)


AREA D INO RYOIKI ©2012 Kyouichi NANATSUKI, Yang Kyung-il/SHOGAKUKAN
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
3 février 2017






JPEG - 52 ko



JPEG - 34.3 ko



JPEG - 32.2 ko



JPEG - 29 ko



JPEG - 31.7 ko



JPEG - 31 ko



WebAnalytics