YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Area D (T7 et 8)
Yang Kyung-Il, Nanatsuki Kyouichi
Pika

Alors que Jin mène un combat de titan contre Goz, ses amis partent à la recherche du professeur Mori, le seul capable de les aider à retrouver Satoru et Mika. Ce professeur possède la capacité de se souvenir de tout ce qu’il a vu ou lu, mais son génie lui a aussi permis de déceler les lieux où se déroulent les éclipses, ses phénomènes retirant provisoirement leurs pouvoirs aux Altered. Légèrement obsédé sur les bords, il accepte d’aider Kaito et son groupe à condition qu’ils portent des tenues de cosplay plutôt sexy... Pendant ce temps, Satoru fait la connaissance de Sol, qu’il prend pour un garçon. Cette dernière est parvenue à percer le mur séparant leur deux cellules mais elle est bloquée par l’éclipse protégeant l’ultime rempart vers la liberté. Sans plus de présentation elle décide de prendre Satoru dans son équipe. Arrivés dans le parc d’attraction où sont retenus leurs deux amis, Kaito et son groupe doivent se diviser en deux pour trouver le lieu précis de leur détention. Mais Kaito ne s’attend pas à trouver parmi les gardiens l’homme qu’il déteste le plus au monde...



Jin est parvenu à contrôler la folie animale du pouvoir de Goz mais ce dernier espérait en réalité que Jin le vainc, ce qui lui aurait apporter la preuve que le classe S est bien celui en qui il peut mettre son espoir de rédemption. Seulement dans sa rage, Goz blesse Luna, venue s’interposer entre les deux combattants. Sol et Luna, les deux sœurs que beaucoup considèrent comme des démons mais dont Goz connait la noblesse de cœur. Sol et Luna, les deux sœurs capables de contrôler les sentiments des êtres qui entrent dans leur sphère d’influence et qui provoquèrent la mort de dizaines de milliers d’humains en Amérique du Sud. Ensemble, elles peuvent faire tomber des empires. Alors quand les surveillants menacent Jin et sa sœur, Sol lâche sa puissance. Toutefois, Jin choisit de se rendre pour éviter un bain de sang. Mais n’est-ce pas trop tard ? Car le conseil des surhommes a pris possession du quartier est et surtout de la caserne de surveillants et de leurs armes à feu. Bingham Kakuta a eu de la chance de n’être fait que prisonnier et quand un homme de la 1ère unité est jeté dans sa cellule, il se dit qu’il aura au moins de la compagnie...

JPEG - 46 ko

Enfin, le tome 7 de “Area D” nous ramène vers ce pauvre Satoru qui avait été abandonné pendant trop de tomes. Certes, il était surtout le moyen de faire la connaissance de Jin dans le premier volume mais il était tout de même dommage de l’avoir laisser de côté pendant si longtemps. Toutefois, on se demande tout de même s’il n’est pas encore qu’un simple faire-valoir pour Sol. Mais avant de s’attaquer plus en détail sur les jumelles, celui qui sera mis en avant sera surtout Kaito dont nous allons enfin apprendre la véritable raison de sa présence sur l’île. Car le jeune homme est à la recherche d’un homme en particulier, un homme qu’il prenait tout d’abord pour un simple humain obsédé par l’éradication des Altered et qui s’avère en fait d’être une Altered tuant ses propre congénères. Mais Nanatsuki Kyouichi n’introduit pas un simple personnage, il nous présente un des grands « méchants » de sa série. Il crée en fait un fil rouge secondaire avec cette guerre que vont se déclarer les deux protagonistes. Le mangaka ne va pas donner une victoire aisée à son héros, bien au contraire, il génère un vrai suspens et offre un nouveau combat de choix à mettre en images par Yang Kyung-Il. Le dessinateur va pouvoir s’occuper de pouvoirs très variés, et les mettre en action dans un parc d’attraction lui permet de s’attarder sur des décors très variés et encore une fois, qui seront un élément important de ses grandes cases qui fourmillent, comme à son habitude, de détails. Zéro sera donc à suivre avec attention

Le tome 8 marque une rupture car il commence l’arc de l’apogée du conseil des surhommes, avec la prise du quartier est. Avant cela, nous en saurons plus sur les sœurs Sol et Luna. Comme tous les personnages, elles cachent une terrible tragédie qui les rapproche en réalité de Jin puisque les deux jeunes filles sont à l’origine du massacre de dizaines de milliers de personnes. Tout comme Jin, les deux sœurs sont à la recherche d’une forme de rédemption et c’est Goz qui leur offrira l’occasion de se racheter. Mais leurs retrouvailles seront tachées par la blessure de Luna. Il était alors temps de faire évoluer le scénario qui allait finir par tourner un peu en rond. Et quelle meilleure façon que de remettre en avant le conseil des surhommes par un assaut en règle avec comme objectif l’invasion de l’île. La nouveauté est l’arrivée d’un humain parmi notre groupe de héros, un surveillant qui se lie d’amitié avec Jin. Cette association qui peut paraître contre nature redore surtout l’image des simples humains qui n’avaient pas vraiment été mis à l’honneur jusqu’à présent. Bingham Kakuta est l’exemple type du personnage au mauvais endroit au mauvais moment, sans aucune mauvaise intention et qui se retrouve à se battre pour une cause qui n’est pas la sienne. Il ouvre de nouvelles voies à explorer pour Nanatsuki Kyouichi qui va pouvoir s’attaquer à l’analyse des relations loin d’être simples entre humains et Altered, surtout qu’en même temps, le scénario s’accélère un peu avec l’assaut du conseil des surhommes.

“Area D” demeure une des meilleures séries du moment, se renouvelant et préservant un bon suspens et des cliffhangers très efficaces.


Area D (T7 et 8)
- Scénario : Nanatsuki Kyouichi
- Dessins : Yang Kyung-Il
- Traducteur  : Emmanuel Bonavita
- Éditeur français : Pika
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192(T7) et 200(T8) pages
- Date de parution : 1er avril et 3 juin 2015
- Numéro IBSN : 9782811618698 ; 9782811620516
- Prix : 7,20 €


A lire sur la Yozone :
Area D (T1 et 2)
Area D (T3 et 4)
Area D (T5 et 6)


AREA D INO RYOIKI ©2012 Kyouichi NANATSUKI, Yang Kyung-il/SHOGAKUKAN
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
4 octobre 2015






JPEG - 52 ko



JPEG - 36.2 ko



JPEG - 38.4 ko



JPEG - 30.9 ko



JPEG - 35 ko



WebAnalytics