YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Ombre noire (L’)
Jean-Pierre Favard
La Clef d’Argent, LoKhaLe, roman (France), société secrète, 138 pages, août 2016, 6€

Suite à une bagarre, Yoann Bachelet est renvoyé du lycée et son père se débarrasse de lui en l’amenant chez sa grand-mère maternelle qu’il connaît à peine. De la capitale, il se retrouve dans le petit village de Châteauneuf-en-Auxois peuplé d’une centaine d’habitants. En période estivale, il en est tout autre, car des milliers de touristes viennent pour visiter le château du Grand Sénéchal de Bourgogne, Philippe Pot.
Son séjour prend des allures de cauchemar, jusqu’à ce qu’il rencontre Garance, une adolescente comme lui. Ils prennent l’habitude de passer leurs soirées ensemble et Yoann change, découvre qu’il se plaît finalement bien ici. Il accepte un boulot d’homme à tout faire dans le château où il assiste à une étrange scène dans la chapelle.



Après « Le fantôme du mur », premier tome de la collection LoKhaLe qu’il dirige, Jean-Pierre Favard signe le quatrième, « L’ombre noire ». Comme une histoire se déroule forcément quelque part, ce coup-ci c’est à Châteauneuf-en-Auxois, un des plus beaux villages de France, connu pour son château, propriété en son temps de Philippe Pot.

Ce court roman d’un peu moins d’une centaine de pages se lit d’une traite, il s’avère aussi instructif que distrayant. Le Grand Sénéchal de Bourgogne, Philippe Pot, est célèbre pour le discours qu’il a prononcé lors des États généraux de 1484 à Tours. Un article d’Hélène Bouchard étaye le récit et rétablit certaines vérités à propos de cette allocution retranscrite par Jehan Masselin. Pour les lecteurs ignorant ce fait historique, la découverte est d’importance, car il prône un peuple souverain qui élirait ceux qui le dirigent. Rien de moins ! Et trois siècles avant la Révolution française.
Ce discours sert de moteur à « L’ombre noire ». Les deux adolescents se retrouvent en toute innocence au milieu d’une lutte perdurant depuis des siècles. Le doute existe toujours sur les mots prononcés par le Grand Sénéchal. Pour certains ce n’est que pur mensonge.
Le roman débute doucement, mais ne se révèle pas moins accrocheur pour autant. Chacun se reconnaît dans la perte de repères de Yoann. Garance lui ouvre de nouvelles portes, ainsi que les yeux sur une vie plus simple, loin de l’agitation des grandes villes. L’ensemble se densifie au fil des pages et un événement surprenant et inquiétant devient le déclencheur d’une agitation inattendue à Châteauneuf-en-Auxois. Chacun est obligé de se dévoiler et les deux ados vont de surprise en surprise.
À ce niveau, l’auteur en fait peut-être beaucoup et il termine aussi abruptement, mais ne boudons pas notre plaisir, « L’ombre noire » est un court roman passionnant et construit sur un fait important qui mérite d’être mis en avant.

Jean-Pierre Favard concilie parfaitement la distraction avec l’information. Le lecteur en sortira avec matière à réflexion et gardera à l’esprit ce petit village parmi les plus beaux de France. Visiter son château et sa chapelle abritant la reproduction du tombeau de Philippe Pot au milieu des pleurants le titillera sûrement s’il passe dans le coin.
Après « L’Ash Mezareph », Jean-Pierre Favard renoue avec les société secrètes, un thème qui a le vent en poupe. Les lecteurs apprécient d’être initiés à ce qui leur est caché, la vie prend ainsi un tour plus mystérieux...
Des 4 parutions de LoKhaLe, « L’ombre noire » est ma préférée.

À noter l’introduction pleine d’humour du directeur de collection pour cet ouvrage dont il est également l’auteur.


Titre : L’ombre noire
Auteur : Jean-Pierre Favard
Dossier : « Philippe Pot et la démocratie aux États généraux de 1484 » par Hélène Bouchard (1950)
Couverture : Léo Gontier
Éditeur : La Clef d’Argent
Collection : LoKhaLe
Site Internet : page roman (site éditeur)
Numéro : 4
Pages : 138
Format (en cm) : 17,5 x 11
Dépôt légal : août 2016
ISBN : 979-10-90662-33-9
Prix : 6 €



Autres ouvrages de la collection chroniqués sur la Yozone :
- 1. « Le fantôme du mur » de Jean-Pierre Favard
- 2. « Pont-Saint-Esprit, les cercles de l’enfer » de Laurent Maltese
- 3. « Le cabinet du Diable » de Céline Maltère

La collection LoKhaLe dans la sélection Noël de la Yozone :
« Noël 2016 à moins de dix euros »

Jean-Pierre Favard sur la Yozone :
- « Sex, drugs and rock’nDole »
- Entre fantastique et noir : un entretien
- « L’Asch Mezareph »
- « Belle est la bête »
- « Pandemonium follies »
- « Le Destin des morts »
- « Le fantôme du mur »


François Schnebelen
19 décembre 2016






JPEG - 35.6 ko



WebAnalytics