YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Noir est ma Couleur (Le), tome 4 : L’Evasion
Olivier Gay
Rageot, roman (France), fantastique, 280 pages, mai 2015, 11,90€

Nous avions laissé Manon et Alexandre à la gare, direction Nice pour trouver les mages noirs. Mais voilà que Manon ne voit plus le Spectre, et que le voyage s’annonce bien plus compliqué. Les deux ados sont contraints de retourner chez Alexandre, même si c’est très risqué, pour qu’il récupère son argent. Les choses, bien évidemment dégénèrent, avec l’arrivée d’un Mage du Conseil. Manon use du Noir pour sauver son chéri, alertant tous les Mages des environs. La fuite commence, sur un scooter « emprunté » par Alexandre, des molosses magiques aux trousses.



Ce 4e volume nous donne à voir une Manon de plus en plus audacieuse. Ponctuellement capable de sortir de son image de jeune fille modèle, elle est tellement mise à l’épreuve par les événements que ses émotions prennent le dessus. Et sa plus grande source d’émotions, c’est Alexandre.
A l’extrême opposé, son pouvoir lui inspire encore une grande terreur. La puissance qu’elle peut déchaîner est phénoménale et semble hors de contrôle, une raison de plus de trouver au plus vite les Mages noirs qui sauront lui dispenser un apprentissage. Le plus effrayant, c’est que ce pouvoir semble conscient, et qu’à plusieurs reprises quelque chose prend le contrôle de Manon, dans des moments de grande tension émotionnelle, notamment la première nuit que les deux héros passent sous la même tente. Olivier Gay a déjà démontré sa finesse quant au traitement des émois adolescents, et la scène est excellente, avec le trouble de Manon au sujet de cette « première nuit » avec un garçon, dans des conditions déjà loin de la perfection s’ils n’avaient pas des ennuis surnaturels aux trousses. Mais quand le fantastique s’invite au milieu des premiers contacts intimes, il y a de quoi être traumatisé à vie.
L’histoire a commencé il y a peu, mais cette fuite loin de Paris scelle l’union des deux jeunes gens, qui réalise chacun la profondeur de leurs sentiments et se les avouent mutuellement. On pourrait croire qu’ils y gagneraient en sérénité, pas vraiment : l’entrée dans le jeu de deux autres jeunes de leur âge va éveiller rivalité et jalousie (mais chut, vous verrez à la fin du volume).

Le mystère s’épaissit autour du Noir, avec cette lande qu’arpente Manon avec plus ou moins de succès. La lande magique, un motif récurent du genre, qu’on retrouve par exemple dans la trilogie « Léviathan » de Lionel Davoust. Et une noirceur qui contamine les couvertures de Stéphanie Hans, de moins en moins girly. On est loin des couleurs chaudes de « La Menace ». L’insouciance (relative, je sais) des premières pages est très, très loin. Pour notre plus grand plaisir.

Malgré la grande tension qui règne sur ce tome, Olivier Gay place très justement des scènes fortes et intimistes (Alexandre et son père) ou au contraire des remarques hilarantes qui dédramatisent la situation l’espace d’un instant (le trou dans le ciel, la fuite en Clio). Je ne reviendrai pas sur l’écriture, coordonnée au caractère de chacun, et qui semble parfaitement naturelle.

La fin est insoutenable, heureusement « Le Piège », 5e et dernier volume, sort sous peu !


Titre : L’Evasion
Série : Le Noir est ma Couleur, tome 4
Auteur : Olivier Gay
Couverture : Stéphanie Hans
Éditeur : Rageot
Collection : hors collection
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 280
Format (en cm) : 21 x 14,5 x 2,5
Dépôt légal : mai 2015
ISBN : 9782700249330
Prix : 11,90 €


Le Noir est ma Couleur :
- tome 1 : « Le Pari »
- tome 2 : « La Menace »
- tome 3 : « La Riposte »
- tome 4 : « L’Evasion »
- tome 5 : « Le Piège »


Nicolas Soffray
20 février 2016






JPEG - 32.1 ko



WebAnalytics