YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

33 visiteurs en ce moment


YozoneLittérature Critiques Jeunesse

Noir est ma Couleur (Le), tome 3 : La Riposte
Olivier Gay
Rageot, roman (France), fantastique, 291 pages, janvier 2015, 11,90€

Tout va de mal en pis pour Manon. Les choses commençaient à prendre une bonne tournure, et tout s’est effondré : Jordan, le fils des mages américains récemment arrivé à Paris, a filmé Manon et Alexandre tandis qu’elle employait la magie. Il n’avait aucun scrupule à employer la magie en public et pour lui-même, alors ce n’est pas le chantage qui va lui faire peur. Il contraint Manon à couper les ponts avec Alexandre et à jouer à la petite amie avec lui. Terrifiée, Manon obéit. Dans un premier temps. Alexandre, un moment déboussolé, ne tarde pas à recontacter la jeune fille et, bien dans sa façon de gérer les problèmes, décide de riposter.


- Relire la chronique du tome 1 : « Le Pari »
- Relire la chronique du tome 2 : « La Menace »

Troisième tome, et troisième semaine (presque) à suivre Manon et Alexandre. Si « La Menace » nous avait laissé un peu d’espoir avant une fin brutale et cruelle, les choses peuvent encore empirer. L’assombrissement de la couverture de Stéphanie Hans ne laisse rien présager de bon.

Alexandre, un peu secoué par leur rupture incompréhensible, va en profiter pour faire le point. Il retrouve ses amis mousquetaires qu’il avait délaissés, à temps pour les sortir d’une embrouille de Fred, qui met les pieds dans le trafic de drogue. Pas du tout ce dont Alexandre avait besoin, alors que son horizon scolaire s’éclaircissait, grâce à son entraineur de boxe. S’attirer des ennuis pourrait être fatal.
Manon vit dans la peur. Derrière ses airs fragiles, Jordan est un formidable comédien qui manipule son monde. Il n’hésite pas à provoquer Alexandre et sa bande et à user du Rouge pour les tabasser. Seul Alexandre, au courant de son truc, ne se laisse pas avoir à l’affronter. Aussi Jordan pousse-t-il le proviseur à l’exclure, pour que Manon ne puisse plus le voir.
Mais Manon n’est pas une pleureuse. Elle commence à dompter le Noir, et ne supporte pas longtemps de jouer la comédie au yeux des autres lycéens. Venue à la rescousse de la bande d’Alexandre avec une Ombre, elle accepte le plan du jeune homme : s’introduire chez Jordan et détruire les preuves en sa possession. Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand son père lui annonce qu’on a « senti » qu’une nouvelle Ombre était dans Paris, et que la chasse au Mage Noir reprend.

Son secret est de plus en plus lourd à porter, et les dangers se multiplient autour de Manon, et par ricochet pour Alexandre, qui risque au mieux un nouvel effacement au Violet. Mais entre subir et réagir, nos deux héros ont fait leur choix.

Ce troisième tome est toujours aussi bien écrit, les personnages, principaux et secondaires, sont toujours justes. Même Jordan, dans sa confession finale, est touchant et humain.
Olivier Gay poursuit sa dédiabolisation du Noir, avec une Manon encore terrifiée par ce pouvoir, qui semble animé d’une conscience. Mais, décomplexée par la nonchalance de Jordan à user de la magie pour son compte sans subir de conséquences, elle approfondit cette nouvelle voie et, puisqu’elle est la cause de ses problèmes, l’emploie pour les résoudre. Son entourage, en particulier les adultes, n’en paraît que plus intolérant envers ce pouvoir, n’hésitant pas à dépêcher des forces excessives sur le terrain, bien loin de l’habituelle discrétion recommandée aux mages. Une réponse qui sonnera douloureusement, en ces temps d’attentats et d’appels à des mesures de répression tout aussi démesurées. La preuve aussi qu’ils ont des choses à cacher, et que comme bien souvent les dirigeants s’arrangent avec leurs propres lois quand ça les concerne, mais les font appliquer aux autres avec la plus grande rigueur. Le cas du frère de Manon est à ce titre éloquent.

Enfin, comme il a pris l’habitude de nous torturer, Olivier Gay termine sur une lueur d’espoir, avant, en deux phrases, de tout réduire à néant. Il va falloir ronger notre frein jusqu’à juin pour savoir la suite !


Titre : La Riposte
Série : Le Noir est ma Couleur, tome 3
Auteur : Olivier Gay
Couverture : Stéphanie Hans
Éditeur : Rageot
Collection : hors collection
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 291
Format (en cm) : 21 x 14,5 x 2,5
Dépôt légal : janvier 2015
ISBN : 9782700249255
Prix : 11,90 €


Le Noir est ma Couleur :
- tome 1 : « Le Pari »
- tome 2 : « La Menace »
- tome 3 : « La Riposte »
- tome 4 : « L’Evasion »
- tome 5 : « Le Piège »



Nicolas Soffray
18 janvier 2015







JPEG - 21.5 ko