YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Noir est ma Couleur (Le), tome 2 : La Menace
Olivier Gay
Rageot, roman (France), fantastique, 293 pages, octobre 2014, 11,90€

(Relire la chronique du tome 1 : « Le Pari »)

La semaine s’était finie brutalement pour Manon et Alexandre. La jeune fille a hérité des pouvoirs Noirs, et en tant que Mage Noir, elle risque d’être traquée par sa propre famille. Sans compter la menace d’un pouvoir qu’elle ne connaît pas et ne maîtrise pas.
Alexandre, s’il a failli finir sacrifié, a « plus de chance » : le père de Manon, en usant du Violet, lui a effacé le souvenir de tous les événements de la semaine. Y compris de son rapprochement avec Manon.
Il reprend donc le lycée un peu déboussolé, mais moins que la jeune fille, torturée par son secret. Et malgré l’avertissement de son père, elle va se confier à quelqu’un. Alexandre. Parce que sous ses dehors de brute à belle gueule, il l’a écoutée, l’a comprise, a risqué sa vie pour elle. Et qu’elle ne déteste pas être proche de lui.

Hélas, tout s’accélère quand une nouvelle Ombre fait son apparition, en même temps que Jordan, le fils d’amis américains des parents de Manon. Séduisant et plus raffiné qu’Alexandre, et mage des Couleurs, il semble avoir jeté son dévolu sur la jeune fille.



Il y a des jours où je me demande quel âge a Olivier Gay, pour connaître et comprendre aussi bien les ados.

Je ne vais pas vous refaire la critique du « Pari », mais toutes ses qualités sont également présentes dans « La Menace ». On retrouve l’alternance de style littéraire en fonction du narrateur, toujours très bien employée et maîtrisée. L’intrigue est presque encore plus fouillée, car on joue sur plusieurs niveaux.

Il y a d’abord les menaces « magiques » qu’on attend d’un tel livre d’urban fantasy : l’Ombre, qui attaque fréquemment Alexandre et semble insaisissable, et Jordan, le jeune mage américain qui semble se moquer d’employer la magie (discrètement, ok) en présence et surtout contre des humains. Le mystère de l’Ombre est levé par Alexandre, plus pragmatique que Manon qui cherche désespérément dans les rares grimoires sur le sujet, les sachant pourtant censurés. Belle revanche de celui qui réfléchit contre celle qui sait. Jordan, sous ses dehors fragiles, se révèle lentement (mais sûrement) dangereux, à son apogée dans l’épilogue, nous promettant un violent duel masculin dans le troisième tome.

Mais ne négligeons pas la partie « sociologique » de ce livre. Car on a affaire à des ados. Au lycée. A l’image de la série « Buffy contre les vampires », Olivier Gay n’occulte pas le quotidien de ses héros au profit de son intrigue. Au contraire, et comme tout bon roman fantastique devrait le faire, le surnaturel perturbe un quotidien que ses personnages essaient de préserver. Le lycée, donc, les cours, les conséquences d’y aller ou pas. Les questions des hôpitaux, de la police, tous intrusifs (mais modérément, du fait surtout de la courte période temporelle sur laquelle se déroule également ce second volet, une petite semaine). Et les relations sociales. Avec au centre une grosse fête d’Halloween, organisée par Clara, une ex d’Alexandre, la mangeuse de mecs de la classe.
Manon, l’ex-insipide première de la classe, qui se sent pousser des ailes vite brisées par sa timidité, se retrouve coincée entre deux feux, Alexandre qui ne la repousse pas et Jordan qui ne cache pas ses intentions, marquant son territoire sans peur, n’attendant presque que l’affrontement avec la bande d’Alexandre pour les écraser grâce à la magie, sans le moindre scrupule.
Pour Manon, c’est l’heure de la découverte de la puissance des sentiments, de l’amour, du premier, grand, vrai. Pour Alexandre aussi. Ce qui n’en rend la fin que plus cruelle, bien sûr.

J’attendais ce tome 2 avec impatience. Je l’ai dévoré avec délectation, appréciant d’y (re)trouver l’intelligence de son écriture et de son intrigue, loin des poncifs habituels, des faiblesses et des incohérences qui entachent régulièrement l’imaginaire pour ados. Comme si la magie effaçait la vie, la « normalité ».
Bon, maintenant, j’attends le tome 3, prévu pour janvier 2015... Mais je sais déjà une chose, je ne serais pas déçu, car si Olivier Gay le peut, ce sera encore meilleur.


Titre : La Menace
Série : Le Noir est ma Couleur, tome 2
Auteur : Olivier Gay
Couverture : Stéphanie Hans
Éditeur : Rageot
Collection : hors collection
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 296
Format (en cm) : 21 x 14,5 x 2,5
Dépôt légal : octobre 2014
ISBN : 9782700242874
Prix : 11,90 €


Le Noir est ma Couleur :
- tome 1 : « Le Pari »
- tome 2 : « La Menace »
- tome 3 : « La Riposte »
- tome 4 : « L’Evasion »
- tome 5 : « Le Piège »


Nicolas Soffray
24 octobre 2014






JPEG - 34.9 ko



WebAnalytics