YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

50 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Jour J (T21) Le Crépuscule des Damnés
Jean-Pierre Pécau et Fred Duval
Delcourt - Série B

1943.
Des sous-marins secrets français équipés de lance-missiles attaquent Londres. Roosevelt soutient l’Angleterre, ennemi de la France fasciste de l’époque. Staline envahit la Pologne et avance vers l’Allemagne.
A Paris, le gouvernement fasciste commence à sentir le vent tourner. Simone de Beauvoir, ministre de l’information, prend la fuite vers l’Espagne pour rejoindre le régime de Franco. Le Général de Gaulle est appelé à la rescousse pour sauver la France, après s’être illustré en Afrique du Nord avec de très belles victoires contre les anglais.


Léo, le bel aviateur n’a qu’une idée en tête, retrouver Lafont, le flic d’Oméga qui a chassé et tué les résistants. Officiant toujours dans son escadrille de P38 dirigée par Mendès-France, il est persuadé que Roosevelt a laissé détruire Londres pour que son pays entre en guerre.

PNG - 100.1 ko

Paris se soulève contre le régime Oméga et contre Laval. De Gaulle et sa femme sont abattus. La guerre se termine et les rats quittent le navire pendant qu’un certain Jean-Paul Sartre appelle à la vengeance.

Le Crépuscule des Damnés” est la conclusion de l’histoire commencée dans le tome 14, “Oméga”, et poursuivie dans le tome 18, “Opération Charlemagne”. Il est difficile de comprendre l’histoire sans avoir lu au moins “Opération Charlemagne”.

Cette trilogie uchronique a réussi à nous tenir en haleine jusqu’au bout, pas un moment de répit. À noter qu’il s’agit de la seule épopée de “Jour J” qui s’étend sur 3 tomes, justifiés par cette uchronie bien construite et très dense. Ce dernier tome nous donne enfin les clés de ce que la France aurait pu devenir si elle n’avait pas perdu la guerre en 1940. L’histoire part donc d’une idée intéressante qui montre les dangers de l’extrême-droite au pouvoir.
Autant certaines histoires de “Jour J” sont tirées par les cheveux avec des scénarios invraisemblables, autant celui-ci tient parfaitement la route.

La grande Simone de Beauvoir, ministre de l’information et porte-parole du gouvernement fasciste, tient un grand rôle dans ce tome. Femme de poigne, elle mène sa barque et ne se laisse pas diriger. Ses traits durs collent au personnage dans la BD.

PNG - 161.3 ko

On reconnaît facilement le Général de Gaulle par le dessin et par ses paroles : « La France a toujours eu besoin du Général de Gaulle. Face aux grands périls, le salut n’a que plus de grandeur ! ».
De nombreux nouveaux personnages historiques font leur apparition : Jean-Paul Sartre, Albert Camus, l’écrivain Céline... Fred Duval et Jean-Pierre Pécau n’épargnent pas les épisodes peu glorieux de l’époque en intégrant François Mitterrand (dont les traits sont difficilement reconnaissables) et un certain René Bousquet.
Tous ces personnages n’ont pas forcément un grand intérêt dans l’histoire, mais cela fait partie des particularités des albums de “Jour J”. On adhère ou pas, moi je me suis habituée au fil des albums.

Maza, dessinateur bosnien, continue de démontrer ses talents dans la BD et notamment dans les séries dédiées à l’aviation de guerre (“Lady Spitfire”, “Wunderwaffen”, “USA über alles” ). Il a dessiné 17 albums en moins de 4 ans !
La couverture de Manchu et Fred Blanchard montre la bataille aérienne de l’aviation fasciste française sur le déclin et, comme d’accoutumée, donne envie d’ouvrir cet album. Les couvertures demeurent toujours magnifiques au fil des ouvrages.
Cette saga “Jour J” continue de produire des albums de qualité, je ne m’en lasse pas, je suis une grande fan.

Le prochain “Jour J” change complètement de sujet et de période historique avec “L’empire des steppes” qui nous ramène du temps des Romains en 1241.
J’ai hâte de faire ce grand saut dans le passé pour découvrir une autre épopée modifiée par un de ces événements qui font tout le charme des uchronies de “Jour J”.


(T21) Le Crépuscule des damnés
- Série : Jour J
- Scénario : Jean-Pierre Pécau, Fred Duval
- Dessins : Maza
- Couleurs : Jean-Paul Fernandez
- Couverture : Manchu et Fred Blanchard
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Neopolis
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépôt légal : 9 septembre 2015
- Numéro ISBN : 978-2-7560-5259-5
- Prix public : 14,95 €


A lire sur la Yozone :
Jour J (T1) Les Russes sur la Lune
Jour J (T2) Paris, Secteur Soviétique
Jour J (T3-T4) Septembre Rouge - Octobre Noir
Jour J (T8) Paris brûle encore
Jour J (T10) Le Gang Kennedy
Jour J (T18) Opération Charlemagne
Jour J (T20) Dragon Rouge
Guide de l’Uchronie (Le)


Illustrations © Jean-Pierre Pécau, Fred Duval, Maza & Delcourt (2015)



Anne Schnebelen
21 décembre 2015







PNG - 122.3 ko



PNG - 216.8 ko



PNG - 111.5 ko



PNG - 96.6 ko



JPEG - 82.5 ko