YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




24 vues du mont Fuji, par Hokusai
Roger Zelazny
Le Bélial’, Une Heure-Lumière, n°10, court roman traduit de l’anglais (États-Unis), science-fiction, 132 pages, août 2017, 9,90€

Mari est malade, elle ne s’en sortira pas. Avant la fin, elle désire faire un dernier pélerinage à travers le Japon. Munie d’un recueil compilant 24 des 46 estampes du mont Fuji d’Hokusai, elle suit les différentes étapes mentionnées, essayant de retrouver la magie des lieux représentés, tout en surveillant ses arrières.
Son but ne consiste pas uniquement à méditer sur la fragilité de la vie, elle cherche aussi Kit, son mari défunt, mais encore si vivant.



Le début s’avère très mystérieux. Mari se présente comme une vivante plus proche de la mort que Kit décédé. Ce n’est qu’au fil des 24 étapes, à considérer comme autant de plongées dans les estampes d’Hokusai, que le lecteur apprend tous les tenants et aboutissants. De même, elle rencontre des phénomènes qui ne trouvent d’explications que bien plus tard dans le récit.

Pour le dixième volume de la collection Une Heure-Lumière, le Bélial’ rappelle à notre bon souvenir Roger Zelazny, l’auteur d’incontournables comme « L’île des morts », « Seigneur de lumière », le cycle des « Princes d’Ambre », « Toi l’immortel »...et disparu en 1995.
En introduction, l’auteur évoque la genèse de cette novella, bien sûr due à « 36 vues du mont Fuji » déclinées en 46 estampes par Hokusai (1760-1849). Pour bien s’imprégner de l’atmosphère, je renvoie les lecteurs curieux et voulant prolonger l’expérience à ce lien de la BNF. Le mont Fuji est toujours présent, il peut aussi bien être au premier plan qu’à l’arrière plan, se faisant oublier dans des scènes de la vie quotidienne.
Roger Zelazny s’est inspiré de cette série, en retrouvant l’esprit et le faisant partager avec les lecteurs. Sa plume poétique fait merveille dans ce registre, les deux étaient faits pour se rencontrer, dirais-je.
Mari est sur le devant de la scène, hantée par un mort, Kit, qui se révèle au fur et à mesure des chapitres. Pourquoi ce pèlerinage ? Pour passer inaperçue au milieu des autres pèlerins, par besoin car elle se sent glisser vers la mort, pour remplir une dernière mission ? ...
Le rythme est lent, il obéit à la marche de Mari sillonnant entre passé et futur, entre la vie et la mort. Des éléments étranges, mais qu’elle sait interpréter, la confirment dans sa voie.

Le propos de Zelazny interpelle sur la condition mortelle, sur cet écueil fatal que d’aucuns aimeraient tromper pour poursuivre leur existence en ce monde. Alors que Mari l’accepte et l’accueille à bras ouverts, Kit l’a refusé. La sortie de « 24 vues du mont Fuji, par Hokusai » en 1985 n’est antérieure que d’une année à celle de « Neuromancien » de William Gibson. Ce n’est donc pas forcément étonnant qu’il abrite une part de cyberpunk, mais somme toute assez discrète.

La lecture de « 24 vues du mont Fuji, par Hokusai » s’avère aussi bien reposante que stimulante. Roger Zelazny met en scène une déambulation à travers une série d’estampes ici bien vivantes. Les grandes œuvres ne meurent jamais ; ce qu’elles dégagent ne s’oublie pas ; au fond de nous, il reste toujours quelque chose de l’émotion éveillée à leur contemplation. L’auteur partage très bien ce ressenti dans son histoire dont les clés ne se dévoilent que petit à petit, au fil des vues du mont Fuji.
Une belle poésie se dégage de ce court roman qui donne clairement envie d’aller plus loin, en découvrant ces fameuses estampes évoquées. Et puis, voilà tout à fait le genre de livres à lire et relire pour retrouver une certaine sérénité.

Avec cette dixième livraison, Une Heure-Lumière prouve qu’elle ne néglige aucune piste pour émerveiller les lecteurs, n’hésitant pas à revenir plus de trente années en arrière pour dénicher de telles pépites.


Titre : 24 vues du mont Fuji, par Hokusai (24 Views of Mt. Fuji, by Hokusai, 1985)
Auteur : Roger Zelazny
Couverture et conception graphique : Aurélien Police
Traduction de l’anglais (États-Unis) : Laurent Queyssi
Éditeur : Le Bélial’
Collection : Une Heure-Lumière
Numérotation dans la collection : 10
Directeur de collection : Olivier Girard
Site Internet : Roman (site éditeur)
Pages : 132
Format (en cm) : 12 x 18
Dépôt légal : août 2017
ISBN : 978-2-84344-924-6
Prix : 9,90 €


Autres titres de la collection
- 1. « Dragon » de Thomas Day
- 2. « Le nexus du Docteur Erdmann » de Nancy Kress
- 3. « Cookie Monster » de Vernor Vinge
- 4. « Le choix » de Paul J. McAuley
- 5. « Un pont sur la brume » de Kij Johnson
- 6. « L’homme qui mit fin à l’histoire » de Ken Liu
- 7. « Cérès et Vesta » de Greg Egan
- 8. « Poumon vert » de Ian R. MacLeod
- 9. « Le regard » de Ken Liu


Pour écrire à l’auteur de cet article :
francois.schnebelen[at]yozone.fr


François Schnebelen
31 août 2017






JPEG - 29.4 ko



WebAnalytics