Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Riku-Do, la rage aux poings (T6 et 7)
Toshimitsu Matsubara
Kaze seinen

Le combat contre Kaede prend une tournure totalement folle. Après avoir laissé Riku prendre le dessus, Kaede joue de son adversaire, le prenant pour un punching-ball mais surtout cherchant à sentir les coups du jeune boxeur. Avec son regard fou, il semble totalement hors du réel, masochiste extrême, s’abreuvant de douleur et de coups. Seulement, Riku est un boxeur instinctif, réagissant parfois par pur réflexe, plus que par technique et alors que Kaede s’apprête à lui asséner un nouveau crochet, Riku parvient à envoyer un coup fantôme, un crochet caché par le poing de son adversaire ; Kaede est séché sur place et s’écroule sur les genoux sans comprendre ce qu’il vient de lui arriver. Est-ce ça le goût de la défaite ? Non évidemment, mais par contre ce coup possède une saveur incroyable qui enivre Kaede. Le combat entre les deux boxeurs non seulement ne baisse pas d’intensité mais les deux adversaires semblent pris d’une véritable frénésie.



Suite au tournoi, Riku accepte d’affronter un poulain du club du père de Kaede, en match d’ouverture avant le combat pour le titre OPBF. Il est alors invité à un stage d’entrainement avec le champion et d’autres participants aux combats précédant celui pour le titre. C’est une chance incroyable pour le jeune boxeur de pouvoir se confronter à un athlète comme Tsubaki. Se donnant à fond durant les entraînements extérieurs, il ne passe pas inaperçu et le champion finit par lui proposer une séance de sparring. Seulement Riku est encore bien jeune et il va découvrir la différence de niveau qui le sépare d’un niveau international. Pendant ce temps, Cabella, le futur adversaire de Riku, s’introduit dans la vie privée de notre jeune héros, en accostant Naeshiro lors de la fête du foyer qui avait recueilli la jeune fille. Très vite Cabella devient très entreprenant, voire trop entreprenant, allant jusqu’à être violent avec la jeune fille. Si Naeshiro parvient à le rejeter, elle a été tout de même choquée par cette agression, au point que les jeunes du foyer finissent par appeler Riku pour qu’il les rejoigne.

JPEG - 131.2 ko

Finis les combats faciles ou contre des adversaires d’un niveau en dessous du sien ! Riku affronte maintenant des boxeurs d’un niveau national. Le combat contre Kaede est totalement surréaliste car son adversaire est un pur masochiste, se délectant d’être battu. Toshimitsu Matsubara va toutefois tout faire pour justifier le penchant malsain de son personnage. Kaede s’avère être un enfant frappé par un père ultra-violent et à la morale des plus discutables. Le combat est extrêmement violent, parfois brouillon, certaines planches posant quelques difficultés de lisibilité. Ce match finit même en une boucherie de laquelle aucun des deux boxeurs ne sortira indemne. Qui sera le vainqueur ? Je vous laisse le découvrir, en tout cas le suspense tiendra le lecteur jusqu’à la dernière seconde. Ce qui est sûr, c’est que dorénavant, Riku monte d’un cran, évoluant dorénavant au fil des combats qui l’obligeront à affronter des boxeurs toujours plus puissants, possédant une technique, un point fort qui le mettra fatalement en danger. On revient à des structures de tomes proches d’une série comme Ippo, mais sans l’humour intrinsèque à la série de George Morikawa. Difficile pour Toshimitsu Matsubara de trop s’éloigner du carcan imposé par les standards du manga dédié à la boxe. Le mangaka ne parvient à s’en détacher que par le contexte particulier, sordide qui environne Riku, même si le monde des yakusas semble s’être bien éloigné de lui.

Le tome 7 présente son nouvel adversaire, Cabella. Si Kaede pouvait faire naître de la pitié voire de la compréhension pour le jeune homme, le mangaka fait tout pour que son lecteur haïsse Cabella. Prétentieux, violent, à deux doigts de violer Naeshiro, tout est mis en place pour que le lecteur souhaite que ce personnage se prenne une rouste phénoménale par notre héros. Mais avec un texte contexte, Toshimitsu Matsubara se retrouve également comme contraint et forcé de faire gagner son héros car, même avec un classement en seinen, il est bien obligé de faire respecter une certaine morale imposée par les valeurs que doit impérativement porter le sport, même un sport de combat. Cabella ne peut gagner et le lecteur n’a pas du tout la même sensation qu’avec l’affrontement contre Kaede. Le mangaka revient à des bases très classiques, même si tout est fait pour tenter de générer un peu de mystère sur la finalité du combat. Toutefois, nous sommes loin du sparring avec le champion, où Riku se devait de subir une vraie correction. Nous sommes dans un combat avec un être détestable, qui se doit d’être recadré.

Il faudra pourtant attendre le tome 8 pour avoir la conclusion de ce duel. Mais la véritable question est : quelles en seront les conséquences ?


pour public averti

Riku-Do, la rage aux poings (T6 et 7)
- Auteur : Toshimitsu Matsubara
- Traducteur  : Arnaud Delage
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Seinen
- Format : 127 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 13 décembre 2017 et 21 février 2018
- Numéro ISBN  : 9782820329394 ; 9782820332028
- Prix : 7,99€


A lire sur la Yozone :
Riku-Do, la rage aux poings (T1)
Riku-Do, la rage aux poings (T2 et 3)
Riku-Do, la rage aux poings (T4 et 5)


RIKUDOU © 2014 by Toshimitsu Matsubara/SHUEISHA Inc.
© Edition Kaze Manga- Tous droits réservés



Frédéric Leray
8 juillet 2018




JPEG - 31.1 ko



JPEG - 35.3 ko



JPEG - 33.8 ko



JPEG - 34.8 ko



JPEG - 30.3 ko



JPEG - 30.6 ko



WebAnalytics