YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

41 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Secret (T1)
Yoshiki Tonogai
Ki-oon Seinen

Ils sont six, six survivants à un terrible accident de car qui décima leur classe. En réalité, ils étaient sept à parvenir à s’extraire du bus en vie, mais Shun s’est suicidé. Et aujourd’hui, c’est leur dernière séance de soutien psychologique avec le médecin qui leur a été attitré : M. Mitomo. Mais le message que ce dernier souhaite leur faire passer n’est pas du tout ce à quoi pouvaient s’attendre ces six élèves qui portent encore sur eux les stigmates de leur accident. En fait, M. Mitomo est venu leur poser un ultimatum car parmi ces six élèves se trouvent des meurtriers, trois très exactement, trois monstres qui ont causé la mort de leurs camarades dans le car et ont fait taire Shun. Mitomo leur offre une dernière chance mais s’ils ne se sont pas livrés à la police dans la semaine qui suit, le médecin se trouvera contraint d’apporter les preuves de leurs crimes aux autorités. La déclaration du médecin a jeté un froid et surtout le doute parmi les six élèves : et si Mitomo avait dit la vérité et que trois d’entre eux soient des assassins ?


Les médias n’ont pas tardé à faire leur apparition aux portes du lycée après l’accident, surtout que parmi les survivants se trouvaient une starlette en devenir : Rika. Malheureusement, l’accident a marqué un temps d’arrêt à longueur indéterminée dans sa carrière. En fait, si quelqu’un a énormément perdu c’est bien elle. Et voir les concurrentes la remplacer petit à petit, ne plus recevoir de lettres de fans détruit peu à peu le morale de la jeune fille, qui finalement trouva du réconfort lors des séances de soutien de Mitomo... Mais est-elle innocente pour autant ? Et puis il y a Ozu, le beau gosse au grand coeur. Son bras gauche a du mal à guérir, mais surtout le jeune homme se reproche la mort de sa camarade de classe Kisaragi. Pour permettre à un autre élève malade durant le voyage d’aller mieux, il demanda à Kisaragi d’échanger sa place avec le garçon, la renvoyant au fond du car. Kisaragi étant amoureuse de lui acceptable sans discuter, mais ceux qui se trouvèrent au fond périrent tous. Certes, il se sent coupable, mais ce n’était pas un meurtre. Pour Yukito, le voyage était comme toutes les autres journées, un temps de torture mentale et même physique vu qu’il était le bouc-émissaire des petites frappes de la classe. Mais maintenant, ils sont tous morts....

JPEG - 48.8 ko

“Secret” est donc la nouvelle série de Yoshiki Tonogai, ou plutôt son triptyque. Une sacré pression se retrouve sur ce manga car il faut bien l’avouer, autant Doubt était acceptable, autant Judge était mauvais, trop long et au final convenu. La couverture, qui se devait de faire le lien avec les deux séries précédentes avec les fameux masques gigantesques, ne laissait rien présager de bon. Et pourtant, si comme à son habitude, le mangaka pose rapidement le contexte dans lequel ses personnages vont jouer leur vie, Yoshiki Tonogai sort de son sempiternelle huis clos et sa copie de “Saw”. Ce ne pouvait qu’être une bonne surprise car en changeant la mécanique de son scénario, le lecteur s’attend moins au développement du mangaka. Le nombre de coupables potentiels est encore une fois très limité, et avec trois assassins pour trois tomes, le déroulé semble clair : chaque tome nous révélera le nom d’un des coupables.

Mais avant d’en arriver là, le mangaka va nous présenter ses personnages. Etant libres de leurs faits et gestes, les options pour les découvrir sont plus nombreuses et si le classique flash-back sera incontournable, il ne sera pas l’unique mode opératoire. Yoshiki Tonogai va toujours laisser planer un doute sur l’innocence de chacun des six personnages, utilisant des souvenirs fractionnés ou laissant le lecteur le soin de recouper plusieurs flash-back pour que sa confiance dans tel ou tel personnage s’évapore tranquillement. De ce côté, le mangaka est plutôt efficace car le lecteur ne sait trop si l’auteur joue avec lui ou lui fournit réellement des éléments importants pour résoudre l’énigme de “Secret”. Toutefois, un des coupables va évidemment se dévoiler en fin de tome. C’était peut-être le plus évident et ce qui sera d’autant plus intéressant, c’est que finalement, tout est fait pour que le lecteur trouve presque compréhensible son acte, certes un meurtre isolé, mais cela n’en demeure pas moins un meurtre.

Le dessin reste encore une fois le point faible de Yoshiki Tonogai qui ne s’est pas du tout amélioré entre ses séries. Les personnages sont très difficiles à identifier et il faut souvent attendre qu’on les appelle par leur nom pour les reconnaître. C’est extrêmement pénalisant dans une série à suspense comme celle-ci, surtout que cette fois, il n’y a pas les masques d’animaux pour différencier les protagonistes. Cela pénalise fortement le suspens et devient même très énervant dans les scènes où comprendre qui entre en jeu est crucial.

Bon, on est encore loin de la perfection, mais on peut espérer une meilleure fin que pour Judge. Le deuxième tome permettra de se faire une idée plus précise de ce “Secret”.


Secret (T1)
- Auteur : Yoshiki Tonogai
- Traducteur  : David Le Quéré
- Éditeur français : Ki-oon
-  Format : 130 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination
 : 226 pages
- Date de parution : 2 juillet 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-834-5
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Doubt (T1)
Doubt (T2)
Doubt (T3)
Doubt (T4)

Judge (T1)
Judge (T2)
Judge (T3)
Judge (T4 et 5)
Judge (T6)


© Yoshiki Tonogai / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
4 juillet 2015







JPEG - 26.5 ko



JPEG - 22.2 ko



JPEG - 20.2 ko



JPEG - 20.2 ko



JPEG - 16.7 ko