YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Resident Evil : Afterlife 3D
Film américain de Paul W.S. Anderson
22 septembre 2010

***



Genre : horreur
Durée : 1h40

Avec Milla Jovovich (Alice), Ali Larter (Claire Redfield), Shawn Roberts (Albert Wesker), Wentworth Miller (Chris Redfield), Boris Kodjoe (Luther West), Sergio Peris-Mencheta (Angel), Kim Coates (Bennett), Kacey Barnfield (Crystal), Spencer Locke (K-Mart), Norman Yeung (Kim Yong),...

Tokyo, le virus T commence à faire des ravages parmi la population. Dans ce monde dépeuplé, les bases souterraines de Umbrella Corporation continuent de diriger l’expansion de l’épidémie. Mais ils ont provoqué la colère de leur plus belle création : Alice. Ou plutôt les Alice, car c’est une véritable armée de clones qui envahit la base nippone. Toutefois, la véritable Alice va croiser le chemin de Wesker, une autre création d’Umbrella, qui lui inocule un vaccin détruisant les cellules de virus T dans son corps. C’est donc une Alice sans pouvoir mais armée jusqu’aux dents qui part à la recherche des survivants. De l’Alaska à un Los Angeles envahi par les zombies, elle recherche le mystérieux havre de paix d’Arcadia.

JPEG - 36.5 ko

« Resident Evil » est non seulement un jeu qui n’en finit pas d’évoluer mais une série de films qui n’en finit pas de mettre notre pauvre Milla Jovovich dans les pires situations. Les 2 derniers films (« Apocalypse » et « Extinction ») nous avaient transformé la sculpturale actrice en machine à broyer du zombie.
Cette fois, Paul W.S. Anderson va rompre cette tendance à la surenchères de super-pouvoirs. Après une première scène de folie, où le bullet time sera utilisé de fort belle manière, le réalisateur va nous offrir de nouveau une Alice humaine, certes toujours guerrière née, mais plus immortelle ou invulnérable aux morsures de zombies. Cela va mettre véritablement du piquant dans les combats à Los Angeles.

Mais ce qui surprend dans ce 4e opus, c’est, hormis les 5 premières minutes, vous ne verrez pas la bouille d’un mort-vivant avant plus d’une demi-heure.
Vous avez plutôt l’impression d’être dans une scène entre Matrix » et « Kill Bill », les Milla faisant un véritable carnage au sein de la base d’Umbrella Corporation.
Suit un long passage à vide qui coupe littéralement le rythme du film, au point que le spectateur se demande vraiment où sont passés ses zombies bienaimés, vu qu’il ne vient pas voir un « Resident Evil » pour se farcir des combats d’arts martiaux, même très bien conçus.
Il va falloir de la patience mais celle-ci sera récompensée. A Los Angeles, on découvre en effet que la quasi totalité de la population a été contaminée et qu’elle a muté. Oui, les zombies mutants font étrangement penser aux vampires de « Blade II ». Au titre de ces mutations, , le bourreau à la hache est une vrai réussite et va nous offrir un combat dans les douches mémorable (je n’en dis pas plus).

Bien évidemment, ceux qui ont lu mes articles sur les films 3D savent maintenant que je suis particulièrement tatillon sur l’utilisation de cette technique. Et là, j’ai été servi. La première scènes de combat vous met littéralement dans l’ambiance : shuriken qui vous foncent dessus, éclats de mur dans toutes la salle et les balles prenant un malin plaisir à vous viser. Oui, voila le genre de 3D que l’on attend ! Et je ne peux que revenir sur la scène dans les douches avec les sublimes Milla Jovovich et Ali Later (Niki Sanders dans la série « Heroes »), ces gouttes d’eau qui ne sont pas si loin que cela et surtout cette hache que vous aurez tendance à vouloir éviter.

Soyons francs, les zombies n’ont plus le monopole du film comme dans « Extinction » et certains le regretteront, trouvant ce « Afterlife » trop “combat d’arts martiaux” que survival-horror. Oui, le film est bourré d’aberrations, mais ce n’est plus ce que l’on demande à un « Resident Evil ». Et puis avoir Milla Jovovich qui vous tombe quasiment sur les genoux, rien que pour cela, « Resident Evil : Afterlife » mérite d’être vu.



FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Paul W.S. Anderson
Scénario : Paul W.S. Anderson

Producteurs : Paul W.S. Anderson, Jeremy Bolt, Robert Kulzer, Don Carmody, Bernd Eichinger, Samuel Hadida
Producteurs exécutifs : Martin Moszkowicz, Victor Hadida
Producteur associé : Hiroyuki Kobayashi

Régisseur général : Ronald Gilbert
Réalisateur de 2nd équipe : Tony Giglio
1er assistant réalisateur : Jeff J.J. Authors
2ème assistant réalisateur : Penny Charter
Ingénieur du son : Stephen Barden
Directeur de la photographie : Glen MacPherson
Monteur : Niven Howie
Chef décoratrice : Carolyn Loucks
Costumière : Denise Cronenberg, Azalia Snail
Directeur du casting : Robin D. Cook, Suzanne Smith
Directeur artistique : Brandt Gordon

Production : Sony Pictures Entertainment
Distribution : Metropolitan FilmExport

LIENS YOZONE

=> Resident Evil
=> Resident Evil : Apocalypse
=> Resident Evil : Extinction
=> Resident Evil : Afterlife

INTERNET

Le site officiel : http://www.re4-3d.fr/



Frédéric Leray
26 septembre 2010






JPEG - 25.1 ko



JPEG - 5.6 ko



JPEG - 8.5 ko



JPEG - 11 ko



JPEG - 10.4 ko



JPEG - 10.3 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 7.5 ko



JPEG - 6.2 ko



JPEG - 11.5 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 26 ko



WebAnalytics