YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Nocturno
Tony Sandoval
Paquet

J’ai découvert Tony Sandoval avec « Le cadavre et le sofa », en même temps que la collection Discover des éditions Paquet. Double Bang et double coup de cœur pour cet auteur mexicain totalement hors normes et cette collection au très beau format hybride, entre comics et franco-belge, avec cartonnage soigné aux bords arrondis.
Prendre l’objet est un plaisir, alors qu’entrer dans le monde fantastique de Sandoval est un choc plutôt régénérant.



Du rock, de l’amour, des poulpes géants, la Mort et le talent de Sandoval

Depuis, sont parus en Discover les deux tomes de “Nocturno”. Si on n’a pas compris le lien intime qui unit l’auteur à la culture du « merveilleux », de l’étrange et du fantastique, cette histoire vous met les points sur les « i ».
Sandoval y célèbre en effet cette culture que tout mexicain appréhende dès l’enfance et qui rend à la mort son côté naturel. Esprits, monstres, sorcières, animaux et personnages hybrides sont légion dans “Nocturno”, emportant le lecteur entre réalité et univers parallèles où se côtoient mythologie, horreur et imaginaire fantasmé. 

Seck, le personnage central de “Nocturno” y est précipité et vit les changements de mondes d’une manière presque naturelle, rejoignant son créateur dans cette immersion « fantastique » si évidente. De l’autre côté du miroir, l’homme n’est pas dans l’envers du décor mais plutôt dans une continuité de son histoire dont les couleurs se teintent de surnaturel et de mysticisme. Esprit es-tu là ? Oui, et j’ai amené tous mes amis !

JPEG - 41.5 ko

Seck, celui qui marche avec les morts

D’une histoire simple entre un chanteur de rock hurlé (Death/Doom sans doute...) et une journaliste qui découvre un nouveau monde, Sandoval nous embarque dans une aventure humaine où la violence s’épanouit entre les souvenirs d’enfances mal digérées et des jalousies envieuses... La Mort rôde, prête à emporter de l’autre côté.
Le dessinateur navigue entre ce que Seck voudrait être, ce qu’il est et ce qu’il pourrait devenir. Tout cela, dans un déluge de sentiments contradictoires qui écrasent et font vaciller la raison. A chacun ses fantômes et ses cauchemars quand la vie n’est qu’une sacrée salope vérolée maquée à un enfant de salaud qui rêve de te faire avaler tes dents et toute ta mâchoire. Seck va connaître tout cela et bien pire, marchant avec les morts pour découvrir son humanité.

Un superbe illustrateur

JPEG - 56.5 ko

Le dessinateur mexicain joue de palettes très différentes pour arriver à ses fins, multipliant les expériences graphiques qui sont autant de climats ou de tempo donnés. Tour à tour léger, incisif, gras, charbonneux, son trait est multiple, se nourrissant des mondes et des ambiances qu’il traverse. Les couleurs explosent, deviennent pastels ou s’absentent pour qu’un noir et blanc feutré nous renvoie vers un flash-back ou qu’une aquarelle délicate dicte son cheminement à des larmes de tristesse ou de joie. Son travail respire l’intensité, vise sans cesse les contrastes, mariage d’une rage folle et d’un amour absolu.

Tony Sandoval a mis 19 années pour trouver la manière d’illustrer ce projet fort et personnel, gommant progressivement la violence basique de son dessin pour laisser place aux émotions. Il déclare d’ailleurs pour ce livre : « quand j’ai terminé celui-ci, j’ai eu l’impression qu’un esprit fantôme sortait enfin de moi et me quittait ». (Casemate N°13).

Nocturno” est une bande dessinée superbe, toujours surprenante, avec des mises en pages remarquables qui laissent présager la naissance d’un grand illustrateur.
Il vit aujourd’hui à Barcelone et on parle déjà beaucoup de lui un peu partout dans le monde.


Nocturno (2 tomes)
- Scénario, dessin et couleur : Tony Sandoval
- Éditeur : Paquet
- Collection : Discover
- Dépôt légal : mars 2008 et février 2009
- Format : 32 x 24 cm
- Pagination : 114 pages couleur
- ISBN : 978-2-88890-191-4 et 978-2-88890-194-5
- Prix public : 16,50 €


Quelques pistes pour découvrir un peu plus Tony Sandoval :
- son blog : Los Monstruos de Tony
- le n°1 de la très belle revue Interfaces qui lui ouvre ses pages pour une histoire inédite, « Vendeuse d’étoiles », et lui laissera la couverture du n°2 en septembre 2009 et certainement un bel espace de création.
- article dans Casemate n°13 de mars 2009
- exposition chez Arludik à Paris jusqu’au 25 avril 2009.
- Paquet a publié en septembre 2008 un Sketchbook Tony Sandoval que j’espère bien vous présenter sur Yo dans la rubrique Illustration.


A lire sur la Yozone :
Le Serpent d’Eau
Le Cadavre et le Sofa
Mille Tempêtes


A voir sur la Yozone :
L’interview « Mille Tempêtes » de Tony Sandoval


Illustrations © Tony Sandoval et Paquet (2008 - 2009)



Fabrice Leduc
19 avril 2009






JPEG - 44.1 ko



JPEG - 46.2 ko



JPEG - 16.7 ko



JPEG - 29.5 ko



JPEG - 40.5 ko



JPEG - 50.9 ko
Illustration pour l’exposition Arludik



JPEG - 31.1 ko
Sketchbook Sandoval chez Paquet



WebAnalytics