YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Serpent d’Eau (Le)
Tony Sandoval
Paquet

Alors que Mila nage dans la rivière, elle fait la connaissance d’une curieuse jeune fille qui la traite de serpent d’eau : Agnès. Son air mystérieux attire tout de suite la curiosité de Mila. Elle est fascinée par ses beaux cheveux blonds et ses dents d’une blancheur irréelle. Agnès est un peu bizarre, elle raconte que ses dents s’échappent certaines nuit pour vagabonder. Mais Mila se sent bien avec sa nouvelle amie, à faire peur aux pique-niqueurs avec leurs masques d’animaux. En tout cas, elle se sent mieux que chez elle. Tout l’attire chez Agnès, mais dans un moment d’euphorie, Mila embrasse soudain son amie et une chose horrible arrive : cette dernière vomit un poulpe...



Sous le choc, Mila a fui la maison de son amie comme une voleuse. Elle n’ose plus s’approcher de celle-ci jusqu’à ce que le frère d’Agnès lui rapporte son vélo. C’est l’occasion d’en savoir plus sur son amie sans avoir à lui poser directement les questions. Mais ce que le petit frère lui raconte n’est pas fait pour la rassurer. En réalité, Agnès est morte depuis onze ans, à l’âge de cinq ans, elle serait morte après avoir mangé un poulpe sur la plage. Toutefois, lui aussi sent sa présence mais ne peut, par contre, pas la voir. Mila doit être une personne spéciale pour pouvoir voir Agnès... ou quelqu’un d’un peu fou. Mais Mila veut revoir son amie, Agnès aux dents blanches.

JPEG - 31 ko

Tony Sandoval est un enfant élevé aux comics américain, en lisant les œuvres de Jack Kirby, Mike Mignola ou Dave McKean. Amateur d’aquarelles, il devient un auteur BD à temps complet et multi-talents en 2005. Aujourd’hui, il dirige la collection Calamar des éditions Paquet.

Un nom prémonitoire pour le one shot qu’il édite aux mêmes éditions Paquet : « Le Serpent d’Eau ». L’histoire d’Agnès est entre onirisme, fantastique et cauchemar. Tout commence simplement, par l’amitié naissante de deux jeunes filles à l’aube de l’adolescence. Mila va découvrir des émotions nouvelles en présence d’Agnès. Au-delà des plaisirs enfantins, qu’elles réalisent en portant un masque, les deux jeunes filles s’ouvrent aussi à l’amour. Mais comme pour punir cet amour interdit, un poulpe sera vomi par Agnès au moment de leur baiser. Ce sera la première véritable apparition du fantastique dans cette histoire.

Toutefois, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas une métaphore du passage à l’âge adulte et des premiers émois auquel s’attaque Sandoval, car le scénariste va virer définitivement vers un fantastique faisant penser au « Labyrinthe de Pan » de Guillermo del Toro. Entre le fantôme de la petite fille, ces créatures ressemblant à des zombies de chacals et ces guerrières en armure, l’histoire devient à la limite du cauchemar pour la pauvre Mila. Ce changement de style peut décontenancer le lecteur mais ouvre cet album sur un style surprenant et surtout très intéressant graphiquement parlant.

Car avec le passage dans le monde onirique et sa grande violence, Tony Sandoval nous offre des planches de toute beauté. Il nous avait mis l’eau à la bouche avec des pleines pages sublimes, offrant des portraits d’Agnès d’une rare beauté. Dans un autre style, il montre une maîtrise impressionnante de son art avec ce combat sanglant entre les guerrières et les chiens zombies. Les dessins de Sandoval sont marqués au niveau design, avec des personnages aux têtes surdimensionnées par rapport aux corps dans les petites cases, et qui reprennent de belles proportions dans ses pleines peines, des alternances tout en finesse et légèreté, que lui permet le dessin en aquarelle. On prend plaisir à s’attarder sur ces dessins qui marquent, mais qui ne sont pas toujours d’un accès facile.

« Le Serpent d’Eau » est une belle oeuvre surprenante, qui montre que Tony Sandoval est vraiment un auteur à part.


Le Serpent d’Eau
- Scénario : Tony Sandoval
- Dessin et couleurs : Tony Sandoval
- Éditeur : Paquet
- Dépôt légal : 12 février2014
- Format : 21,5x29,5 cm
- Pagination : 100 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782888905264
- Prix public : 19,50 €


A lire sur la Yozone :
Nocturno
Le Cadavre et le Sofa
Mille Tempêtes


A voir sur la Yozone :
L’interview « Mille Tempêtes » de Tony Sandoval


© Editions Paquet - Tous droits réservés


Frédéric Leray
7 avril 2014






JPEG - 22.3 ko



JPEG - 17.6 ko



JPEG - 18.8 ko



JPEG - 27 ko



WebAnalytics