YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Plutonia
Jeff Lemire, Emi Lenox et Jordie Bellaire
Futuropolis

Teddy, Diane, Mie, Ray et Mike sont cinq enfants vivant dans une banlieue du Midwest. De milieux sociaux et d’âges différents, ils se chicanent sans cesse, essayant de masquer leurs faiblesses et leurs blessures intimes par des discours ou des attitudes de façade.
Au chambreur et agressif Ray, Teddy répond par son mépris de fort en thème. La boulotte Diane manque de confiance en elle quand Mie affiche son caractère de garçon manqué. Et puis, il y a Mike, le petit frère de Mie, toujours un peu à la traîne...
Le boulet pour les plus grands.



Un soir, alors que Mie est censée le surveiller et que le quatuor s’agace en provocations, Mike disparaît, juste aux abords de la forêt. Eperdus d’angoisse, ils le retrouvent, hébété, devant le corps sans vie de la plus grande super-héroïne du monde, Plutonia.

Que faire ? Que dire ? Faut-il révéler au monde la mort de Plutonia, quitte à provoquer le chaos ?

JPEG - 168.3 ko

Dans un premier temps, ils décident de se taire. Mais cette effroyable découverte va bouleverser leurs vies, entraîner des réactions forcément différentes sur un Ray arriviste et avide de lumière, fût-elle éphémère, ou sur un Teddy depuis toujours obsédé par la vie des super-héros de Metro City.
Pendant ce temps-là, une adolescente guette le retour de sa super-maman, encore partie en mission et qui ne semble par devoir rentrer...

JPEG - 57.8 ko

Une fois encore, Jeff Lemire s’empare d’une thématique ultra-classique, ici l’existence des super-héros et leur statut de stars, pour mieux s’emparer des codes du genre et les tordre à l’envi. Immortels et invincibles dans l’esprit des enfants, il confronte brutalement ce groupe d’adolescents à la mort, de la manière la plus violente qu’il soit puisqu’il tue le symbole du pouvoir et de l’immortalité. Il joue alors du micro-laboratoire, l’installant hors du regard des adultes, mais dans un lieu sinistre et lugubre à souhait, une forêt en pleine nuit. Ils sont confrontés à des prises de décision fortes, rapides, aux conséquences qu’ils ne mesurent pas. Tous seront changés, vont évoluer et grandir, vite, très vite, trop vite.

Débutée sur le ton d’une fantaisie ou d’un conte morbide, “Plutonia” prend vite une dimension dramatique, intensément décalée et profondément humaine. Le graphisme d’Emi Lenox, jeune dessinatrice américaine de Portland, se concentre essentiellement sur les personnages, marquant fortement les expressions, avec un encrage épais, des couleurs intenses, contrastées et chaudes pour évoquer la vie quotidienne, sombres et mystérieuses, avec beaucoup de jeux de lampes torches dans ces nuitées de cauchemar.

Retrouver Ron Chan, Simon Gane et Dustin Nguyen dans le sketchbook final ne surprendra pas, parce que la démarche est aussi intelligente qu’inédite, qu’elle séduira pour ce récit initiatique mené sur le ton d’un thriller, dans une approche graphique plutôt singulière.

“Plutonia”, pour une autre vision du monde super-héroïque.


Plutonia
- Scénario : Jeff Lemire
- Dessin : Emi Lenox
- Couleurs : Jordie Bellaire
- Éditeur : Futuropolis
- Pagination : 152 pages couleurs
- Format : 19,5 x 26,5 cm
- Dépôt légal : 8 juin 2017
- Numéro ISBN : 9782754823296
- Prix public : 20 €


A sur la Yozone :
Winter Road
Sweet Touth, le dernier volet...
Descender (T1) Etoiles de Métal
Descender (T2) Lune Mécanique


Illustrations © Emi Lenox et Éditions Futuropolis (2017)


Fabrice Leduc
16 octobre 2017






GIF - 32 ko



JPEG - 49.4 ko



JPEG - 79.5 ko



JPEG - 52.4 ko



JPEG - 41.3 ko



WebAnalytics