YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Re/member (T4 et 5)
Welzard et Katsutoshi Murase
Ki-oon Seinen

Asuka et ses amis ont fini par trouver un adulte qui les prend au sérieux : M. Yashiro. Mais ce professeur est en fait bien plus. En réalité, M. Yashiro est un des rares survivants d’une chasse au corps. Mais il en a payé le prix ! En fait, il est resté bloqué dans sa journée sans fin pendant cinq ans. Cinq longues années à chercher les parties d’un corps, pendant que le sien dépérissait. Nos jeunes victimes de la chasse vont bientôt découvrir que la Rouge Sang n’est plus leur seul problème durant la chasse. Kenji a fini par complètement péter les plombs et il se met également à les chasser. Seulement quelque chose cloche, et pas seulement son comportement. Quand Takahiro tente de le stopper, Kenji le tue d’un seul coup à la tête, lui faisant exploser littéralement le crâne. Comment a-t-il obtenu une telle puissance ? Asuka et les autres comptent bien comprendre ce qu’il cache en réalité et pour cela, ils décident de lui rendre visite durant la journée...



Trois morceaux ! Il ne leur reste plus que trois morceaux à trouver. Seulement, vu le peu d’endroits qu’ils n’ont pas encore fouillé, cela ne peut signifier qu’une seule chose : des parties de corps se trouvent dans l’ancien bâtiment. La fouille des pièces se passe plutôt bien et très vite, nos jeunes chasseurs de corps commencent à prendre confiance en eux et croire que cette nuit pourrait bien être la dernière de leur calvaire. Cette épreuve les a changés, les rendant presque insensibles à la mort des autres à force de les voir tomber et sachant qu’ils seront de nouveau en vie le lendemain. Et puis la confiance les rend aussi plus téméraires, osant défier n’importe qui sachant qu’ils ne risquent en fait rien, hormis voir le visage déformé d’Haruka, cette dernière prenant un malin plaisir à les effrayer pour leur annoncer la chasse. La fouille d’Asuka et de Takahiro ne donne rien et celle de leur camarade non plus. Il est temps pour eux de passer dans l’ancien bâtiment. Toutefois, le moyen le plus simple, la passerelle du deuxième étage, s’avère être en réalité un cul de sac. Ils n’ont pas le choix, ils doivent descendre par le toit du bâtiment principal....

JPEG - 86.7 ko

Nos héros vont en apprendre énormément sur l’affaire de la vraie Rouge Sang, sur la jeune fille retrouvée massacrée et qui revient maintenant se venger grâce à la chasse au corps. Dans le tome 4, nous retrouvons nos héros principalement durant la fameuse journée sans fin. Ils ont besoin de réponses pour comprendre aussi bien le mécanisme de la chasse au corps que la métamorphose de Kenji. Ce dernier semble être devenu l’âme damnée de Rouge Sang, chassant ses anciens amis pour les tuer. Mais pour compliquer l’affaire, Kenji est aussi pourvu d’une force surhumaine, étant capable de tuer d’un seul coup de poing. Le choix de Kenji pour devenir le second méchant de l’histoire n’est pas un hasard, le lien avec Rouge Sang est vraiment très important, et il va générer une enquête par nos jeunes héros, permettant également de faire une pause dans les massacres quotidiens. Une pause salutaire pour les protagonistes tout autant que pour le lecteur. Cette énigme met de la consistance au scénario, qui s’avère à entrées multiples. L’identité de l’assassin de Rouge Sang devient un nouveau fil rouge qui sera surtout exploité dans le tome 4. On peut regretter que M. Yashiro perde peu à peu l’importance qu’il avait acquis à la fin du tome 3 et sera surtout exploité à travers Shota et à la fin du tome 5.

Le tome 5 sera celui de l’espoir pour nos héros. En n’ayant plus que trois morceaux à trouver et peu de pièces à fouiller, ils sont tous convaincus que la prochaine nuit de chasse sera la dernière. Bon, il suffit de savoir que la série est toujours en cours au Japon pour comprendre que leurs espoirs seront quelque peu déçus. Mais cette nuit de chasse composera la majeure partie du tome. Ce sera une nuit vraiment atypique, nos héros semblant avoir un temps infini pour faire leurs recherches et surtout progresser dans la visite du lycée. Leur zone de recherche va également s’étendre à des bâtiments n’étant accessibles que par l’’extérieur, obligeant nos héros à jouer les alpinistes de fortune. Mais s’ils ne seront pas complètement récompensés durant leurs recherches, Asuka va découvrir un nouvel élément en lien avec la Rouge Sang. Cette chasse est d’autant plus stressante qu’elle dure et s’étire, ne permettant plus au lecteur de trop savoir quand le massacre va commencer. En tout cas, un autre élément prend également de plus en plus d’importance : les changements de la journée sans fin. Déjà par l’évolution de nos héros qui sont plus matures, mais également plus téméraires au point de ne pas hésiter à faire usage de la violence. Mais étrangement,cette violence s’exprime exclusivement à l’extérieur du groupe. L’autre variante sera l’évolution d’Haruka. Jusqu’àlors, elle n’apparaissait qu’en forme de zombie uniquement discernée par les chasseurs de corps. Maintenant, elle est redevenue un membre de la classe... Mais était-elle toujours celle qu’ont connue nos héros ?

Décidément, Katsutoshi Murase parvient à faire traîner en longueur sa série sans pour autant générer la moindre monotonie, trouvant toujours ce petit élément de contexte, cette variante dans la chasse et la journée sans fin qui oblige le lecteur à toujours rester des plus vigilants. Une vraie réussite, un suspens terrifiant !


Re/member (T4 et 5)
- Auteur : Katsutoshi Murase
- D’après le roman original de : Welzard
- Traducteur  : Jean-Benoit Silvestre
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 208 pages
- Date de parution : 25 aout et 10 novembre 2016
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-984-7 ; 979-10-327-0008-2
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Re/member (T1)
Re/member (T2 et 3)


KARADASAGASHI © 2014 by Welzard, Katsutoshi Murase / SHUEISHA Inc.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
2 décembre 2016






JPEG - 21.2 ko



JPEG - 29.7 ko



JPEG - 28.2 ko



JPEG - 20 ko



JPEG - 25.4 ko



JPEG - 28.5 ko



WebAnalytics