YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Manhattan Marilyn
Philippe Laguerre
Éditions Critic, Thriller, roman (France), Thriller, 340 pages, mai 2016, 19€

De retour d’Irak, l’ex-Marine Kristin Arroyo participe au mouvement Occupons Wall Street. Aux côtés des sans-abris, des chômeurs... elle manifeste contre le capitalisme aux effets ravageurs. Le photographe Nathan Stewart la prend pour modèle et désire faire une exposition sur OWS où elle occuperait le devant de la scène.
Elle accepte et de fil en aiguille lui parle de son grand-père qui était également photographe. Elle lui montre un ensemble de clichés retrouvés à son décès, dont certains s’avérant des inédits de Marilyn Monroe. Nathan s’en sert pour donner plus de force à son expo en faisant un parallèle entre la star disparue et Kristin.
C’est le début de l’engrenage...



Plus connu sous le pseudo de Ward, Philippe Laguerre est tombé sous le charme de New-York, ville déjà mise en scène dans l’art-book « Manhattan Ghost » pour lequel il a écrit le texte, son fils Mickael Laguerre s’occupant des photos.
De plus, la maison d’édition Rivière Blanche dont il s’occupe a sorti une première anthologie consacrée à la ville : « Dimension New-York 1 ».

« Manhattan Marilyn » débute par le mythe Marilyn Monroe avec son apparition au Madison Square Garden et son fameux “Happy Birthday to you” adressé au président John Fitzgerald Kennedy et qui a fait exploser le public. Peu après, elle est morte dans des conditions mystérieuses. Suicide par prise excessive de médicaments ?
Philippe Laguerre s’engouffre dans cette affaire qui fascine toujours pour construire un thriller redoutable. Dès le début, il alimente la curiosité des lecteurs quand, après une nuit torride dans une chambre d’hôtel, JFK fait une confidence à Marilyn. Cette dernière comprend que ses jours sont comptés et qu’il lui faut prendre les devants, car une fois que le président se sera rendu compte de sa bévue, il lâchera ses séides à ses basques. Quel secret lui a-t-il chuchoté ? Habilement, l’auteur se garde bien de le partager dans les premières pages.

À l’image de Nathan Stewart qui veut concilier l’icône Marilyn et Kristin, rejetée depuis son retour d’Irak, Philippe Laguerre place au centre du récit Kristin Arroyo avec en arrière plan le mystère Marilyn Monroe. Est-elle toujours vivante ? Et si oui, qu’entraînerait cette révélation ? Les protagonistes le découvrent rapidement à leurs dépens. Il ne fait pas bon remuer le passé...
L’auteur apprécie les opposés, allant bien plus loin que ce parallèle entre les deux femmes. Contre toute attente, Kristin va tomber sous le charme d’un homme qui a réussi dans la vie. Milliardaire, il figure dans les rangs des capitalistes que le mouvement OWS dénonce. De même, les forces réveillées par les clichés inédits de Marilyn ne sont pas de même nature et leurs visées bien différentes, même si les méthodes s’avèrent semblables.

La société américaine n’est pas épargnée. La situation des soldats revenant au pays est dénoncée. Fêtés à leur départ, ils sont abandonnés à leur retour, souvent obligés de mendier pour survivre. Le mouvement Occupons Wall Street parle aussi de tous les laissés-pour-compte de l’Amérique. Et que dire des agences toutes-puissantes et de leurs secrets inavouables à protéger à tout prix ? Et finalement qui tient les rênes, qui tire les ficelles ?
La théorie du complot est omniprésente dans « Manhattan Marilyn », elle sert de moteur à l’intrigue. Le présent est rattrapé par le passé et cela revient à jeter de l’huile sur le feu. De nombreux morts jalonnent la route de Kristin, aidée par son expérience militaire (science du combat, connaissances...). Les indices pour bien comprendre les tenants et aboutissants de l’affaire sont livrés avec parcimonie, alimentant sans cesse l’intérêt. Le roman s’avère passionnant, les pages défilent d’autant mieux que les chapitres sont courts.

Avec « Manhattan Marilyn », Philippe Laguerre se révèle parfaitement à l’aise, le sujet et les lieux l’inspirent, cela s’en ressent à la lecture. La présence en arrière plan de Marilyn Monroe habille ce roman, celle de Kristin Arroyo l’habite. La construction autour de la star et d’une inconnue est un pari gagnant. Bien sûr, mettre en avant la théorie du complot s’avère toujours un bon plan pour attirer le public.
Sans en faire de trop ni s’étaler outre mesure, Philippe Laguerre signe un thriller fascinant et des plus recommandables.
Que ce soit sous Ward ou Laguerre, lire cet auteur offre toujours de bons moments de lecture.


Titre : Manhattan Marilyn
Auteurs : Philippe Laguerre
Illustration : Shutterstock
Éditeur : Éditions Critic
Collection : Thriller
Site Internet : Roman (site éditeur)
Pages : 340
Format (en cm) : 19,8 x 13
Dépôt légal : mai 2016
ISBN : 979-10-90648-56-2
Prix : 19 €


Romans publiés sous le nom de Philippe Ward chroniqués sur la Yozone :
- « Danse avec le taureau »
- « Artahe »
- « Lasser, Détective des Dieux, tome 1 : Un Privé sur le Nil » (en collaboration avec Sylvie Miller)
- « La Fontaine de jouvence »
- « Saga de Xavi El Valent (la), tome 1 : Le Glaive de Justice » (en collaboration avec François Darnaudet et Gildas Girodeau)

Pour écrire à l’auteur de cet article :
[email protected]


François Schnebelen
7 août 2016






JPEG - 23.7 ko



WebAnalytics