YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Magdala, Alchemist Path (T3)
Isuna Hasekura, Aco Arisaka et Tetsuhiro Nabeshima
Ototo

L’acier de Damas, un métal de légende. Si l’orichalque est un mythe, il semblerait que des forgerons aient réussi à créer ce métal permettant de forger des armes d’une résistance hors normes. Alors quand Ings vient lui déclarer savoir comment élaborer ce métal, Kusla tend une oreille des plus attentives. En échange, Ings souhaite utiliser l’acier de Damas pour payer leur intégration à la légion d’Azami en tant que colons. Toutefois, ce n’est pas ce forgeron qui possède réellement le savoir permettant d’élaborer l’acier de Damas, celle qui garde le fameux secret de sa fabrication serait cette chère Irène qui l’aurait hérité de son défunt mari, lui qui était haut placé dans la guilde. Seulement, les hommes d’Ings ont tenté en vain de la persuader de leur révéler le secret de l’acier de Damas et Kusla est le dernier espoir avant qu’ils ne passent à des méthodes plus violentes. Mais pour discuter avec la demoiselle, Kusla n’ira pas seul, il choisit de se faire accompagner par Fenesis.



Comme prévu, Irène s’avère très fermée et nie ouvertement avoir connaissance de la moindre méthode permettant d’élaborer le fameux acier de Damas. Seulement, la jeune femme ne convainc pas une seule seconde Kusla. L’alchimiste a appris à lire sur le visage de ses interlocuteurs et à interpréter la moindre petite réaction. Pour lui, la jeune femme cache quelque chose, mais quoi ? Si Kusla secoue un peu Irène, il sait aussi que cela ne sert à rien de jouer les gros durs, surtout que Fenesis est là pour le surveiller. La solution viendra par l’intermédiaire de Weyland, qui est parvenu à obtenir un rendez-vous avec un ancien de la guilde. Ce dernier pourrait lever le voile sur le mystère de ce métal. Le vieil homme est un rusé renard et il sait parfaitement pourquoi Kusla vient le voir, mais il va montrer une certaine confiance dans l’alchimiste et contre tout attente, le vieil homme joue cartes sur table avec Kusla. Et soudain tout devient très claire pour ce dernier. Seulement il lui faut maintenant accepter une véritable association avec Irène s’il veut la convaincre de le suivre sur ce nouveau chemin de Magdala.

JPEG - 52.4 ko

Ce tome 3 de “Magdala, Alchemist Path” rebondit sur le contexte qui était présenté dans le tome précédent. Nous allons surtout apprendre à connaitre Irène. Elle devient un personnage de premier plan de la série. Elle s’avère plus complexe qu’il n’y parait mais aussi moins froide qu’elle ne souhaiterait paraître. Kusla reste fidèle à lui-même. Le jeune homme a du mal à garder très longtemps cette apparence de personnage insensible, prêt à tout pour atteindre ses fins. En réalité, s’il y a quelque chose qu’il respecte envers tout, ce sont les chemins de Magdala, quels qu’ils soient. Kusla a ses propres règles, sa propre morale. Il a aussi une certaine notion de la justice. Ce personnage joue sur une certaine complexité dans ses réactions, mais au final il s’avère très prévisible. Sa discussion avec le vieux membre de la guilde en sera la preuve. Il reste avec un bon fond et joue plus sur la réputation sulfureuse des alchimistes pour se créer une image pas toujours très gratifiante.

Ce tome est certainement le plus intéressant de la série car pour une fois, Isuna Hasekura est parvenu à trouver le rythme idéal et malgré l’absence totale d’action, le lecteur se laisse prendre par ce mystère autour de l’acier de Damas. Le jeu d’acteurs des différents personnages suffit pour maintenir un bon suspens et à tenir le lecteur qui espère jusqu’au dernier moment obtenir enfin la solution pour élaborer ce métal mythique, surtout que contrairement à l’orichalque, c’est plus qu’une légende. Le fait que la recherche de Kusla ne soit pas vaine la rend d’autant plus prenante et le lecteur en vient même à repérer dans les discussions, les indices qui permettront de trouver la solution. Bon, la déduction de Kusla nous prendra de cours mais elle aura le mérite d’être réaliste et surtout d’ouvrir de nouvelles possibilités avec l’arrivée d’Irène dans l’équipe de Kusla. Le tome s’achève sur une nouvelle aventure qui prend encore une fois l’apparence d’une forme d’enquête pour l’alchimiste, avec toujours un contexte mythique voir mystique que Kusla devra contrer.

Ce tome 3 de “Magdala, Alchemist Path” m’a réconcilié avec la série, ce qui n’était pas gagné.


Magdala, Alchemist Path (T3)
- Scénario : Isuna Hasekura
- Dessin : Aco Arisaka
- Character design : Tetsuhiro Nabeshima
- Traducteur  : Nicolas Pujol
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 200 pages
- Date de parution : 24 avril 2015
- Numéro IBSN : 9782351809082
- Prix : 7,99 €


A lire sur la Yozone :
Un nouvel alchimiste arrive en juillet sur le chemin de Magdala !
Magdala, Alchemist Path (T1)
Magdala, Alchemist Path (T2)


Magdala de Nemure©Isuna HASEKURA 2013©Aco ARISAKA 2013©Tetsuhiro NABESHIMA 2013
Edited by KADOKAWA SHOTEN
First published in Japan in 2013 by KADOKAWA CORPORATION, Tokyo. French translation rights arranged with KADOKAWA CORPORATION, Tokyo, through TOHAN CORPORATION, Tokyo.
© Edition Ototo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
20 septembre 2015






JPEG - 54.6 ko



JPEG - 23.6 ko



JPEG - 29.8 ko



JPEG - 29.3 ko



WebAnalytics