Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Trois Ombres
Cyril Pedrosa
Delcourt (collection Shampooing)

Ceci n’est pas une critique, mais plutôt la chronique d’un amoureux de BD (et professionnel puisque libraire) qui, au détour de rencontres parisiennes, éprouve un coup de cœur pour une BD touchante, un livre fort réussi.

Au nom de la Yozone, je le publie intégralement car j’ai éprouvé ce véritable coup de foudre pour ce « Trois Ombres » de Cyril Pedrosa (que je remercie au passage pour l’excellent « Ring Circus » avec David Chauvel... Hummm !)

Laissons place au billet de Reynold Leclercq de la librairie Brüsel.



Il faut parfois le coup de pouce du destin pour qu’un livre sorte d’emblée du lot.
Paris, septembre 2007, de passage dans les locaux de Delsol, une discussion avec Thierry nous amène à parler des livres qui nous ont branchés ces derniers temps : je parle de « Faire semblant c’est mentir », de « Death Note »… et lui me sort un petit pavé à paraître chez Delcourt- Shampooing : « Trois Ombres » de Cyril Pedrosa.
Le titre me dit bien quelque chose, mais sans plus. La Bande Dessinée doit déjà à cet auteur polymorphe les « Ring Circus » (histoire en 4 tomes) et « Shaolin Moussaka », deux séries Delcourt assez décalées sur scénario de David Chauvel. Mais aussi, lors d’un passage chez Dupuis, de l’excellent « Cœurs Solitaires » (je verrais bien Jean Pierre Darroussin prendre les traits du personnage !) et récemment de « la Brigade Fantôme », un récit du complice Chauvel digne des meilleurs Scooby Doo des années 70, paru dans la collection Punaise.

Difficile de trouver le fil rouge entre tous ces albums, si ce n’est, à chaque fois, une réussite dans son genre.
Retour à Paris, passage dans le petit hôtel avant de me rendre à la fête des Éditions Delcourt. Vite quelques pages avant de retrouver la bande d’Expérience de Lyon !
Waw, d’emblée je craque, non seulement pour le dessin noir et blanc enlevé de cet ancien disciple de Disney mais aussi pour l’atmosphère de ce récit intriguant entre la fantasy et le moyenâgeux.
Dur de quitter ce livre, mais il faut quand même prendre le temps de dévorer les 268 pages. La suite sera pour le retour en Thalys le lendemain.
Une relecture s’impose au plus vite. Délices… Pedrosa me prend par la main, sans me surprendre vraiment mais en me menant à bon port avec une larme à l’œil. Ce récit m’a ému.

Je le recommande comme un des indispensables de cette année…
Merci de ton coup de pouce Thierry !


Reynold recommande « Trois Ombres » comme un indispensable de l’année, dans mon papier sur Angoulême 2008, j’appelais de tous mes vœux un prix pour cette BD. Cyril Pedrosa a été récompensé d’un prix Essentiel d’Angoulême, nous en sommes vraiment heureux pour lui et lui souhaitons de continuer à nous émouvoir et à nous émerveiller.

Résumé :
Joachim vit paisiblement à l’écart du monde avec ses parents. Mais un soir, ne parvenant pas à trouver le sommeil, ils remarquent des ombres qui semblent les attendre sur la colline en face… Ces dernières apparaissent sous la forme de trois cavaliers et s’évanouissent dès que l’on s’en approche. Ces « choses » sont là pour Joachim. Son père aura-t-il raison de se battre contre l’inéluctable ?


Trois Ombres
- Scénario et dessin : Cyril Pedrosa
- Editeur :Delcourt
- Collection : Shampooing
- Pagination : 268 pages noir et blanc
- Date de publication : 12 septembre 2007
- ISBN : 978-2-7560-0470-9
- Prix public : 17.50 €


Librairie - Galerie Brüsel
Boulevard Anspach 100
1000 Bruxelles (Belgique)
inf[email protected]

JPEG - 12.3 ko




Images © Delcourt et Cyril Pedrosa (2007)


Critique : Reynold Leclercq de la librairie Brüsel
Informations complémentaires : Fabrice Leduc



Fabrice Leduc
Reynold Leclercq
10 avril 2008




JPEG - 63.3 ko
« Trois Ombres » par Cyril Pedrosa, Essentiel d’Angoulême 2008.



JPEG - 36.4 ko
Tant de jours heureux...



JPEG - 35.9 ko
avant que les ombres n’arrivent.



JPEG - 30.1 ko



JPEG - 52.2 ko



JPEG - 34.3 ko



Chargement...
WebAnalytics