Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Issak (T1)
Double-S et Shinji Makari
Ki-oon Seinen

1620. L’Europe est déchirée par une guerre qui oppose catholiques et protestants. Dans la forteresse de Fuchsburg, en Allemagne, des réfugiés affluent de toute la région. Parmi eux se trouve Issak, un guerrier hors pair au talent de tireur inégalé. Avec ses longs cheveux noirs, ses yeux bridés, son sabre et un mystérieux tube en bambou, il ne passe pas inaperçu…



Ce seinen nous fait découvrir un élément assez méconnu de l’histoire européenne. En tout cas absent de nos manuels d’histoire. “Issak” nous fait suivre un mercenaire japonais, un des légendaires samouraïs, en pleine Europe du XVIIème. Enfin, nous allons découvrir ce que vaut un chevalier face à un samouraï et inversement. Afin de venger son maître, Issak quitte le Japon à la poursuite de son meurtrier qui a rejoint les mercenaires espagnols. De ce fait, il débarque en Hollande où il s’engage en tant que mercenaire au service des protestants. Il est envoyé avec une centaine d’autres mercenaires à Fuchsburg pour en éviter la prise par les Espagnols. Il sera le seul combattant à arriver à destination, les autres ayant fait demi-tour en voyant le nombre de soldats dans l’armée espagnole. Issak pourra-t-il faire basculer le cours de cette bataille perdue d’avance ? A vous de le découvrir.

JPEG - 115.3 ko

Cette fresque épique est dessiné par Double-S avec au scénario, un vétéran du manga qui est publié pour la première fois en France, Shinji Makari.
Double-S, mangaka coréen, a commencé par le manhwa, manga coréen, “XS” sur lequel il a œuvré seul. Il a ensuite travaillé uniquement sur le dessin pour son premier titre publié en France Jusqu’à la mort ce que nous sépare. Après deux séries de fiction, il se lance dans un tout nouveau genre avec le manga historique. Et si cela se sent sur certains dessins - une épée ou un sabre qui parait court, une armure au design un peu bizarre -, on l’oublie très vite grâce au dynamisme de ses cases. Mais en même temps, cette découverte du monde médiéval européen colle avec la découvert du continent par le héros. Au final on ressent encore plus le choc culturel que rencontre Issak.

Pour le scénario, Shinji Makari se retrouve donc aux commandes. Sa précédente œuvre, commencée en 1994 et qui comptabilise 22 tomes, “Yungo”, n’a pas été publiée en France. Ce vétéran est donc pour nous un petit nouveau. Son travail est bien rythmé, entre calme et action. Calme, c’est vite dit. On y retrouve tout ce qui fait le charme des films épiques, des combats mais aussi des sièges. Comme l’explique l’auteur dans sa postface, cette histoire trotte depuis un certain temps dans sa tête. On peut ainsi en déduire qu’il sait où il veut nous emmener. De plus, la façon dont il dissémine les indices nous laisse espérer quelques rebondissements et quelques surprises.

JPEG - 104.8 ko

En conclusion, même si la copie n’est pas parfaite, ce nouveau seinen de chez Ki-oon est à surveiller. L’éditeur pourrait bien, encore une fois, nous avoir dégotté une petite pépite.


Issak (T1)
- Scénario : Shinji Makari
- Dessin : Double-S
- Traducteur : Géraldine Oudin
- Éditeur français : Ki-oon
- Collection : Seinen
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 216 pages
- Date de parution : 8 mars 2018
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0290-1
- Prix : 7,90 €


ISSAK © Shinji MAKARI, DOUBLE-S / Kodansha Ltd.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
Arnaud Orhon
25 avril 2018




JPEG - 32.2 ko



JPEG - 30.8 ko



JPEG - 38.6 ko



JPEG - 24.7 ko



WebAnalytics