YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T26)
Takashige – Double-S
Ki-oon

Haruka s’est rendu à Zachid pour sauver Mamoru. Même Wiseman se retrouve avec toute sa stratégie remise en cause par la jeune fille. Jésus est parvenu à récupérer le samouraï aveugle mais ce dernier ne semble pas avoir retenu la leçon et ne pense qu’à une chose, tuer Zachid et délivrer Haruka. L’équipe de Element Network est toute aussi désorientée par cette initiative de celle qui les avait guidés au sein de ce pays à la limite de la guerre civile. Le seul à savourer l’instant présent est Zachid, seulement il sait également qu’il doit se méfier de la jeune voyante. Son objectif est toujours le même : obtenir des héritiers d’Haruka. Toutefois, après une auscultation par la cinquième épouse de Zachid, les espérances du colonel s’amenuisent. En effet, la jeune fille est bien trop jeune pour supporter un inducteur d’ovulation. Surtout que les chances que l’enfant engendré par une insémination artificielle sur une de ses femmes a peu de chance d’aboutir à un enfant possédant les mêmes facultés.



Les frères Turus se retrouvent à devoir s’allier pour éviter la colère de leur père. En créant un nouveau front, un gigantesque exode commence vers la capitale. Wiseman voit rapidement l’avantage qu’il pourrait tirer de ce mouvement de population. Le point faible d’une dictature comme celle de Zachid est que ses subordonnées ne sont plus capable de prendre la moindre initiative et avec un petit coup de pouce de la Black Unit, cet exode pourrait rapidement tourner en révolution au coeur de la capitale. Seulement, cette opération n’échappe pas aux visions d’Haruka et la jeune fille ne peut laisser faire Wiseman et ses hommes de mains car leur action finira inévitablement dans un bain de sang. Alors elle n’hésite pas un instant et décide de prévenir Zachid du danger, l’obligeant à intervenir et changer le futur. Toutefois, la jeune fille espère que le sang ne coulera pas. Et contre toute attente, Zachid choisit l’option la plus pacifique : prendre le parti des réfugiés et les convaincre qu’il fera tout pour améliorer leurs conditions de vie. Pour Wiseman et tous les groupes cherchant à mettre fin à la tyrannie de Zachid, savoir Haruka dans le camp adversaire remet en cause tous leurs plans...

JPEG - 54.7 ko

Enfin le 26e et dernier tome de la série “Jusqu’à ce que la mort nous sépare” ! Nous aurons donc suivi les aventures de Haruka et Mamoru pendant huit ans, et oui déjà ! Pour clore la série, c’est quasiment un double tome qui nous est proposé avec plus de 300 pages. Mais aussi imposant que puisse paraitre cet ultime volume, le duo de mangakas était plus pressé qu"à l’ordinaire et le développement de l’histoire en pâtit inévitablement. Pourtant, le rythme de début de volume semblait ne pas être impacté par l’échéance finale, Wiseman mettant en branle un nouveau plan pour se débarrasser de Zachid. Mais avec Haruka à ses côtés, le dictateur semble être devenu intouchable. La logique de la jeune fille est rapidement percée à jour et Zachid utilise très intelligemment la faiblesse de la demoiselle : toujours tout faire pour que personne ne soit blessé, quitte à trahir les siens pour cela. En prenant Haruka à son propre piège, Zachid possède tous les atouts de son côté et apparaît avoir remporté une victoire d’importance en contrecarrant la révolution que souhaitait lancer Wiseman. Comment nos héros allaient-ils pouvoir rebondir ? Pas facilement, cela s’avérait évident et les pages défilant, le lecteur pouvait se demander ce que Hiroshi Takashige avait donc en tête pour son grand final.

Et c’est là qu’arrive une petite déception. Car l’espèce de grand rassemblement des ennemis de Zachid par ce dernier afin de lancer un véritable règlement de compte à OK Corral a quelque chose de peu crédible. Certes, on peut toujours supposer que l’impatience de Zachid a finalement pris le dessus malgré une position renforcée et la présence de Haruka. On peut aussi accepter que le colonel se sente plus sûr de lui avec les dons de divination de la jeune fille mais dans ce cas là le déroulement de la bataille finale est un peu incohérente. Non, j’avoue que les deux mangakas ont joué avec la facilité pour finir leur série. Bien sûr, les fans de la première heure auront leur grand combat final entre Mamoru et Zachid. Tout sera mis en oeuvre pour ne pas rendre ce combat trop rapide ni trop exagéré. Mais franchement, devoir en passer par le coup du grand meeting afin que tous se retrouvent le même jour au même moment pour s’affronter, c’est un peu gros et difficile à admettre compte tenu du peu de confiance que chacun se porte. Dommage car la conclusion de la série est clairement comme on pouvait l’imaginer, sans grande surprise mais s’appuyant sur des valeurs sures du shonen.

Allez, “Jusqu’à ce que la mort nous sépare” n’est peut-être pas une série parfaite mais elle nous aura réservé de très bons moments accentués grâce à la qualité du dessin de Double-S, même si les derniers albums ont un peu baissé en homogénéité.


Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T26)
- Scénario : Hiroshi Takashige
- Dessin : Double-S
- Traducteur : David Le Quéré
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 127 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 304 pages
- Date de parution : 7 juillet 2016
- Numéro ISBN : 978-2-35592-957-1
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T1)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T5)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T6)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T7)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T8)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T9)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T10)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T11)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T12)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T13)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T14 et 15)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T16 et 17)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T18 et 19)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T20 et 21)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T22 et 23)
Jusqu’à ce que la mort nous sépare (T24 et 25)


© Hiroshi Takashige, DOUBLE-S / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
22 août 2016






JPEG - 25.5 ko



JPEG - 24.9 ko



JPEG - 34.6 ko



JPEG - 33 ko



WebAnalytics