YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Priest (T1)
Hyung Min-Woo
Pika Graphic

Ivan Isaak était un damné mais le démon Vessiel lui a offert de revenir sur terre contre la moitié de son âme. Et Ivan a accepté ce pacte avec le démon. Dorénavant, il parcourt le chaos qu’est devenue la terre. Un désert où règne la loi du plus fort. Le démon lui a désigné sa cible. Un pseudo prêtre du nom de Xavilon. Seulement ce dernier ne cherche pas à sauver les âmes des pécheurs. Il ne cherche qu’à préparer le retour de son maître, Temosare. La piste de cet hérétique mène Ivan dans un train dont les passagers sortent vraiment de l’ordinaire. Ce train transporte un hors-la-loi recherché dans tout le pays, le chef de la bande des Mat Riders. Seulement une poignée de Marshall escortent ce dangereux criminel. Mais ce dernier est un enfant de cœur à côté de l’étrange cargaison se trouvant dans le dernier wagon. Une cargaison qui ne se fera pas prier pour profiter de la moindre occasion pour sortir de leurs caisses. Et cette occasion va leur être offerte sur un plateau d’argent....



Jamais ils n’auraient dû kidnapper leur chef car maintenant les Mat Riders sont en colère. Et prendre d’assaut un train en mouvement est d’une facilité sans nom pour eux. Surtout qu’ils ont déjà sur place un membre du groupe, prêt à intervenir à leur signal. Tant pis pour les passagers du wagon où se trouve leur boss, ce ne seront que quelques dommages collatéraux sans la moindre valeur. Et ce sera vraiment un carnage. Les Marshall ne font guère illusion devant la détermination des hommes d’Ester. Toutefois, il y a ce drôle de prêtre qui demeure stoïque malgré les balles qui volent autour de lui. Toutefois, quand on cherche à lui prendre sa valise, ce dernier est prompt à sortir son flingue. La tension est à son maximum dans le wagon. Pourtant, le danger ne viendra pas de là et Ivan le sait parfaitement. Le danger se trouve dans le wagon à la mystérieuse cargaison. Malheureusement pour Ester et ses hommes, les créatures contenues dans les caisses sont devenues hystériques avec l’odeur du sang et maintenant, c’est au tour des Mat Riders d’en payer le prix.

JPEG - 88.2 ko

Cette version Pika Graphic du tome 1 de “Priest” marque la réédition de l’oeuvre culte de Hyung Min-Woo. C’est en 1998 que paraît pour la première fois “Priest” révélant un dessinateur de génie, qui a su s’imprégner des traits anguleux d’un Mike Mignola pour leur donner une frénésie folle. Pika avait déjà sortie sous cette même collection l’intégrale de Ghostface. C’est donc au tour de “Priest” de bénéficier du format deluxe qui met en valeur la qualité du crayonné. Et surtout Hyung Min-Woo a annoncé vouloir finir sa saga avec Pika, près de vingt ans après la première édition. “Priest” a déjà eu les honneurs d’un MMORPG en 2003 et surtout une très libre adaptation par Scott Stewart en 2010.

Le prêtre maudit est donc de retour pour semer le chaos dans cet univers aux allures de Far West post-apocalyptique. Hyung Min-Woo n’est pas un bavard, il aime l’action et son récit est mené tambour battant, les cadavres se multipliant à grande vitesse, quand ce ne sont pas les morts vivants qui se mettent de la partie. La première partie de ce premier tome nous présente Ivan Isaak, ce curieux prêcheur, mandé par un démon pour anéantir une Eglise peu catholique. Pour le moment, difficile de savoir si Ivan agit réellement par plaisir de débarrasser le monde d’une pourriture comme Xavilon, ou s’il n’est que le pantin du démon qui l’a sorti des enfers. En tout cas, Ivan n’est clairement plus humain et il va le démontrer dès l’épisode du train. Ce sera également l’occasion de redécouvrir le dessin de Hyung Min-Woo. Les planches défilent avec ses traits anguleux, coupant comme le rasoir, un encrage prononcé, mettant en relief toute la violence de cet univers. Les muscles sont saillants et les os explosent avec allégresse. Hyung Min-Woo ne fait pas dans la dentelle et ne cherche à aucun moment le moindre réalisme. Ivan combat telle une bête enragée, se fait trouer la paillasse sans ciller une seule seconde, mais perd également fréquemment la raison, hanté par le visage de celle qu’il aime mais qui n’est plus.

L’amuse-bouche du train passé, Hyung Min-Woo peut passer aux choses sérieuses avec l’épisode de Saint Baldias, qui occupera les deux tiers de ce tome. Nous plongeons enfin au cœur de l’aventure, qui avait été largement annoncée en début de tome. L’affrontement entre Xavilon et Ivan permettra d’en savoir un peu plus sur les objectifs des deux personnages et surtout sur les enjeux du combat que mène Ivan. Ce sera aussi un grand délire au niveau de la guerre ouvertes entre Ivan et les zombies. A moitié dévoré, il bougeait encore. Hyung Min-Woo ne fait pas dans la finesse mais d’un autre côté, il annonce clairement la couleur. Ça sera saignant, ça ira dans tous les sens et il ne faut pas trop s’attarder sur la moindre logique que l’on connaissait pour ce genre de créature. On ne sait d’ailleurs pas trop ce qu’est réellement Ivan, mais peu importe, il sera dur à abattre et Xavilon va le découvrir à ses dépens. Pourtant, ce dernier trouve très rapidement le point faible du pseudo prêtre : la femme qu’il aimait et qui est morte sans qu’il puisse l’empêcher. Cette faille sera à deux doigt de coûter très cher à Ivan. Mais pourra-t-il le surmonter en gardant un rien d’humanité, car c’est bien là le plus difficile des combat qu’il doit mener. S’il laisse le démon en lui prendre le dessus, il aura définitivement perdu son âme.

“Priest” est une oeuvre sortant de l’ordinaire et qui, si elle a marqué indubitablement son époque, continue d’être d’une incroyable efficacité. Une oeuvre à redécouvrir dans un format digne du talent de Hyung Min-Woo.


A partir de 15 ans

Priest (T1)
- Auteur : Hyung Min-Woo
- Traduction : Nam Suk Pyun
- Éditeur français : Pika
- Collection : Pika Graphic
- Format : 170 x 240, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 336 pages
- Date de parution : 8 février 2017
- Numéro IBSN : 9782811632564
- Prix : 18 €


PRIEST © Hyung Min-woo, DAEWON C.I. Inc. / Tous droits réservés.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
31 mars 2017






JPEG - 32.4 ko



JPEG - 19.9 ko



JPEG - 22.9 ko



JPEG - 30.9 ko



JPEG - 37 ko



WebAnalytics