YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Friends Games (T1)
Mikoto Yamaguchi, Yuki Sato
Soleil Manga

Yuichi n’a pas eu une enfance facile, sa mère étant tombée très gravement malade et les problèmes d’argent prenant peu à peu beaucoup d’importance. Toutefois, Yuichi a choisi de suivre le conseil de sa mère : il mettrait toujours l’amitié avant l’argent. Et Yuichi peut compter sur sa bande pour le soutenir. Quatre amis pourtant très différents de lui : Makoto le fils de riche et coureur de jupon, Shiho, fille de policier et très sévère sur le respect des règles, Tenji, le beau ténébreux à lunettes respecté de tous, et Yutori, la petite timide du groupe. L’événement du moment est le voyage scolaire qui leur permettra d’être encore plus proche. Malheureusement, l’argent devant le financer est volé et le doute se porte sur les deux délégués des élèves chargés de le surveiller : Makoto et Shiho. Inquiet pour ses amis, Yuichi accourt quand il reçoit un message de Shiho lui donnant rendez-vous devant l’école. Seulement, en retrouvant ses quatre amis, notre jeune héros découvre qu’ils ont tous été dupés et surtout kidnappés.



Un étrange personnage, tout droit sorti d’un dessin animé, leur annonce qu’un d’eux cinq a contracté une dette de 20 millions de yens et en tant qu’amis, ils vont devoir jouer à des jeux permettant d’annuler cette dette. Toutefois, ils porteront chacun une partie de la dette et s’ils perdent, ils devront l’assumer à leur tour. Choqués dans les première minutes, le groupe d’amis finit par accepter ce défi, convaincu qu’en unissant leurs forces, ils pourront sortir vainqueur. Malheureusement, nos héros ignorent que les organisateurs de ce jeu sont de véritables pervers et qu’ils veulent surtout tester cette fameuse amitié qui les unit. De toute façon, ils ne sont que le groupe C pour ces êtres n’ayant aucune pitié ni la moindre sympathie pour les cinq victimes. Le premier jeu est des plus simples : chacun se voit attribuer une question et à tour de rôle, ils la poseront aux autres. Si les cinq répondent la bonne réponse, leur dette diminue, si un seul propose une mauvaise réponse, celle-ci sera déclaré être celle du groupe et leur dette augmentera. Et pour complexifier l’affaire, ils n’ont pas le droit de communiquer sous peine d’une pénalité de 4 millions de yens. A la lecture de la première question, tous pensent que le jeu pourrait s’avérer être rapide car une seule bonne réponse suffit pour gagner, et pourtant....

JPEG - 80.3 ko

Nous avions découvert Mikoto Yamaguchi avec la série Dead Tube, aux éditions Tonkam. Restant dans un univers glauque même assez malsain, le mangaka continue d’explorer le côté obscur de la jeunesse avec “Friends Games”. Cette fois, il a choisi de mettre à l’épreuve la notion d’amitié. Jusqu’où serions-nous prêt à aller pour des amis ? Mais surtout sommes-nous vraiment sûrs de la force de cette amitié qui nous lie à d’autres personnes ? Pour tester la résistance de ce sentiment, Mikoto Yamaguchi va forcer cinq amis à participer à des jeux de plus en plus pervers dans leur concept puisque leur but est tout simplement de faire voler en éclats cette fameuse amitié. Son héros, Yuichi, a mis beaucoup dans cette amitié qui le lie aux quatre autres victimes de ce jeu et il va subir de plein fouet les soupçons de trahison qui vont se multiplier durant les jeux. Il faut dire que tout sera mis en scène pour que chacun devienne méfiant envers ceux en qui il avait pourtant placé toute sa confiance. Nourrir en permanence le doute dans l’esprit des joueurs, telle est la perversité du jeu car finalement, ce sont les joueurs eux-mêmes qui provoquent ce sentiment de malaise. Même si les règles sont tordues, le lecteur peut penser qu’il serait pourtant simple de faire gagner son équipe par la confiance dans ses amis... Mais a-t-on vraiment autant confiance dans des amis que cela ?

Au dessin, nous retrouvons Yuki Sato, dont nous avions apprécié le travail sur Docteur Yokai. Cette fois, il n’y a pas de monstres, il doit pouvoir représenter la noirceur de l’âme et surtout les émotions que ressentent les cinq amis. Le résultat est vraiment de grande qualité. Yuki Sato nous offre cinq personnages torturés dans bien des sens du terme, parfaitement identifiables, ayant chacun un design bien spécifique, représentatif de ce qu’il incarne. Yuichi va passer par bien des émotions et son visage sera des plus expressifs. Même si les décors n’ont pas une place prédominante dans la série, Yuki Sato pallie à cela par des personnages qui littéralement crèvent la case à défaut de l’écran. Le mangaka leur insuffle une vraie présence et joue surtout sur les objets qui seront à l’origine de leur déchéance. Le seul endroit méritant plus d’attention est la mystérieuse salle de contrôle où les deux jeunes femmes prennent un malin plaisir à voir souffrir les joueurs, se moquant littéralement d’eux. Mais quelle est donc cette organisation qui a monté ce jeu pervers et surtout dans quel but ? Surtout que les deux superviseuses semblent étudier des « humains »...

Ce premier tome nous laisse sur un cliffhanger des plus stressants et surtout avec de nombreux questions et une certitude : vivement le tome 2 !


Friends Games (T1)
- Scénario : Mikoto Yamaguchi
- Dessins : Yuki Sato
- Traducteur  :
- Éditeur : Soleil Manga
- Collection : Seinen
- Format : 128x182 mm
- Pagination : 192 pages
- Dépôt légal : 23 novembre 2016
- Numéro ISBN : 978-2-3020-5606-0
- Prix public : 7,99 €


© Edition Soleil- Tous droits réservés


Frédéric Leray
19 décembre 2016






JPEG - 51.2 ko



JPEG - 27.3 ko



JPEG - 33.2 ko



JPEG - 23.8 ko



WebAnalytics