YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Homme de l’Année (L’) (T11) 1886
Céka, Andronik, Mavric, Thorn
Delcourt - Série B

En France dans les années 1870.

Alors que l’affront de la défaite face à la Prusse est encore dans tous les esprits, le sculpteur Auguste Bartholdi travaille d’arrache-pied sur le projet d’une grande statue de la Liberté en l’honneur de l’amitié franco-américaine. Il avait déjà ambitionné d’ériger une statue de femme après l’ouverture du canal de Suez, mais le vice-roi d’Égypte n’en voulait pas, trouvait que la statue n’avait aucune âme. C’est bien le problème de Bartholdi : trouver le bon modèle qui donnera toute l’âme au visage de sa statue. Il multiplie les essais avec tout type de modèle féminin, mais l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Sa mère omniprésente ne lui facilite pas la tâche. Malgré les 40 ans de Bartholdi, il continue à se laisser diriger par sa mère qui l’empêche de s’approcher de femmes qui ne sont pas protestantes. Il fait la connaissance de madame Singer, la très riche femme du fondateur de la marque de machines à coudre et pense avoir trouvé sa muse tant attendue. Il ose lui demander de bien vouloir poser pour lui, elle ne refuse pas et semble même enchantée !



La série concept de Delcourt, “L’homme de l’Année”, met en avant dans chaque album un homme oublié par l’histoire qui a joué un rôle de premier plan.

Céka participe pour la deuxième fois à cette belle aventure. Dans le tome 6 de “L’Homme de l’Année”, il aborde l’histoire du capitaine qui a, selon la légende du pilote inconnu, découvert l’Amérique quelques années avant Colomb. Album réalisé avec le talentueux Patrick Tandiang au dessin et à la couleur.

PNG - 90.9 ko

Avec ce tome 11 de “L’Homme de l’Année”, Céka nous prend un peu à contrepied en mettant en lumière le destin d’une femme, celle qui aurait inspiré le visage d’un symbole universellement connu : la statue de la Liberté. Dans les nombreuses biographies d’ Auguste Bartholdi, aucun nom n’est cité concernant la muse qui lui aurait inspiré ce visage. Céka pense avoir résolu cette énigme en nous proposant sa version, plutôt fleur bleue mais très agréable à lire.

PNG - 380.6 ko

Le thème peut paraître inintéressant ou du moins peu passionnant, mais Céka réussit à nous captiver au travers de l’obsession de Bartholdi qui n’arrive pas à finir son œuvre. Le suspense reste intact tout au long de l’album pour connaître enfin le prénom de l’heureuse élue.

De grands noms de l’impressionnisme font leur apparition dans cet album tel que Monet, peintre encore inconnu décrié par la critique d’époque. On y croise également Victor Hugo et Gambetta. Bartholdi est un artiste qui doute de son talent, prenant pour modèle Gustave Eiffel et Ferdinand De Lesseps, reconnus pour leur savoir-faire et leur technique.

C’est donc avant tout cette recherche d’un visage qui constitue l’intrigue de cet album, Les hésitations et les difficultés du sculpteur sont bien mises en scène, avec une mère insupportable parfaitement dessinée par Senad Mavric et Filip Andronik. Leur travail, soutenu par les couleurs de Thorn, est efficace. Mavrik et Andronik ont déjà travaillé en binôme dans “Gangs” et remettent le couvert dans “Cette Machine tue les Fascistes”. La magnifique couverture est dessinée par Manchu et Fred Blanchard, habitués des couvertures réussies de la série “Jour J”.

L’Homme de l’Année, 1886” est une BD plaisante qui nous fait vivre le stress de l’artiste. Cet album dénote un peu dans la série : pas de violence, il apporte une vraie bouffée d’oxygène.

Le monde entier connaît la statue de la Liberté mais qui l’a réellement regardé dans les yeux ?


(T11) 1886
- Série : L’Homme de l’Année
- Scénario : Céka
- Dessins : Senad Mavric, Filip Andronik
- Couleurs : Thorn
- Couverture : Manchu et Fred Blanchard
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Histoires & Histoires
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépôt légal : 27 Janvier 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7560-6940-1
- Prix public : 14,95 €


A lire sur la Yozone :
L’Homme de l’Année (T1) 1917
L’Homme de l’Année (T2) 1431


Illustrations © Senad Mavric, Filip Andronik & Delcourt (2016)


Anne Schnebelen
26 mars 2016






PNG - 138 ko



PNG - 73.2 ko



PNG - 64 ko



PNG - 174.1 ko



JPEG - 43.6 ko



JPEG - 40.9 ko



PNG - 153.4 ko



WebAnalytics