YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Kokkoku (T2 et 3)
Seita Horio
Glénat

Juri est retournée chez elle, récupérer la pierre permettant de sortir du monde statique, seulement des membres de l’autre groupe l’attendent sur place. La jeune fille est rapidement surpassée par le nombre et la puissance de ses assaillants. En réalité, ils n’avaient aucune idée de l’apparence de la pierre originelle et Juri leur a permis d’entrer en sa possession. Mais quand ses agresseurs se montrent trop violents, un étrange pouvoir se déclenche chez la jeune fille : par un simple toucher, elle parvient à retirer le Sereno, la sorte de méduse maintenant un humain dans le monde statique, du corps de sa cible. Mais l’immobilisation ne s’effectue pas sans de graves conséquences sur le corps de la victime. En découvrant le pouvoir de Juri, Majima se souvient de son premier passage dans le monde statique, ce jour funeste où toute sa famille fut transformée en habitants de ce monde sans vie. Et si le pouvoir de Juri pouvait ramener ses parents et son petit frère dans le monde des vivants ?



Le régent du monde statique est tombé en poussières après avoir supprimé une nouvelle menace pour les êtres immobiles. Mais le corps humain qu’il contenait n’est pas un membre de la famille de Majima. La jeune femme a encore l’espoir de retrouver en vie ses parents ou du moins tenter de les sauver de l’emprise du monde statique. Dans son QG de l’Amour Véritable, Sagawa, le gourou du groupe, comprend que Takafumi est entré pour la première dans le monde statique, un monde que lui a toujours caché son père. Le torturer pour récupérer la pierre serait totalement contre-productif, mieux vaut lui proposer une conciliation : il convainc son père de rendre la pierre et ainsi chacun pourra reprendre sa vie tranquille. L’échec de son groupe lui a au moins permis d’éliminer le régent de ce monde.Toutefois, Majima avance une idée intéressante : et s’il existait plusieurs régents dans un monde statique ? Une hypothèse intéressante que Sagawa souhaite vite mettre en pratique : s’il met en danger un être immobile sans qu’un régent intervienne cela confirmerait sa théorie, et dans le cas contraire....

JPEG - 51.3 ko

Le premier tome de “Kokkoku” nous présentait ce monde étrange où le temps est arrêté et où seuls certains élus peuvent vagabonder sans toutefois faire ce qu’ils veulent. Les deux tomes suivants vont nous présenter un peu plus précisément les lois qui réglementent le monde statique. Mais ce qui va marquer le deuxième tome est la découverte d’un pouvoir que seule Juri semble posséder : celui de rendre statique n’importe qui, simplement en le touchant. Il est également temps de découvrir les personnages qui paraissaient jusqu’à présent secondaire, en commençant par Majima. Il faut également avouer que nombreux sont ceux ne servant que de faire-valoir ou dont le rôle sera des plus courts. Car entre ceux finissant écrasés par un régent et ceux immobilisés par Juri, il ne reste plus grand monde. Et bien évidemment, nous aurons droit à une bonne dose de flash-back pour lier certains personnages et surtout nous ramener à cet événement qui pouvait paraître anodin en début de premier tome et qui s’avère être un élément crucial qui forgera le caractère et le futur de ces protagonistes. Un nouveau fil rouge apparaît également : la recherche des parents de Majima. Bon, Il n’y a pas tellement de surprise sur ce qu’ils ont pu devenir dans le monde statique, ce qui sera d’ailleurs confirmé dans le troisième tome.

Le tome 3 va revenir sur la confrontation entre les deux clans maîtrisant un tant soit peu le monde statique : la secte de Sagawa et la famille Yukawa. Si la violence était la méthode préférée de Sagawa, ce dernier va soudainement passer à une technique plus fine, mais également plus vicieuse. Ce dernier tente à de nombreuses reprises de se présenter comme le seul véritable défenseur de l’humanité et du monde statique, mais le lecteur n’est à aucun moment convaincu par ce dernier. Le design que Seita Horio utilise pour le représenter n’aide pas à créer la confiance. Ses traits le présentent souvent comme un psychopathe. D’ailleurs, son test pour déterminer s’il n’existe qu’un seul régent dans le monde statique ne rassure pas sur son état mental. Par contre, le père de Juri nous est présenté sous un nouvel angle. Ce dernier avait tout du nonchalant ne se préoccupant pas du reste du monde. Il s’avère plus conscient qu’il n’y parait, même si le mangaka va rapidement le rabaisser face à sa fille. Mais il pourrait jouer un rôle plus important dans les prochains tomes. Ce qui devient très clair est que nous ne sommes pas près de quitter le monde statique car la course à la pierre doit s’achever pour que nos héros puissent revenir en toute sécurité dans le monde réel.

La fin du tome 3 revient sur la famille de Majima. Quel rôle va-t-elle jouer ? Trahira-t-elle Sagawa ? Et qui est véritablement ce gourou ? Bien des questions qui demanderont des réponses dans les prochains tomes.


Kokkoku (T2 et 3)
- Auteur : Seita Horio
- Traduction : Satoko Fujimoto, Anthony Prezman
- Editeur : Glénat
- Format : 130 x 180 mm
- Pagination : 208 pages noir et blanc
- Parution : 3 juin et 12 août 2015
- ISBN : 9782723498159 ; 9782723498166
- Prix : 7,60 €


A lire sur la Yozone :
Kokkoku (T1)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
7 janvier 2016






JPEG - 23.8 ko



JPEG - 29.7 ko



JPEG - 23.3 ko



JPEG - 16.9 ko



JPEG - 31 ko



WebAnalytics