YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hellblazer (T5) Chemin de croix
Mike Carey
Panini Comics

Tout commence dans les toilettes.
Un homme s’apprête à en assassiner un autre, lui révélant avant que sa femme s’envoie en l’air avec un autre type et que sa fille ne veut pas qu’il l’accompagne à l’école tant elle a honte de lui.
Mais le type meurt trop vite, laissant le médium dans la frustration.

Alors qu’il est dans la salle d’attente de l’hôpital, il rencontre quelqu’un dont il ne sait absolument rien : John Constantine.
L’ironie du sort est que John non plus ne sait rien de lui-même car il est amnésique.



La plupart d’entre nous connaissent “Hellblazer” par le “Constantine” de Francis Lawrence, sorte de version édulcorée loin de la quintessence du récit, n’en abordant que ses éléments les plus triviaux.

JPEG - 108.7 ko

Ici, le meurtre et le sang sont omniprésents et John Constantine navigue parmi les cadavres et les chairs en putréfaction.

Le récit proposé est intelligent. Tout comme les épisodes les plus intéressants de Superman sont ceux où il perd ses pouvoirs, ce John Constantine amnésique et privé de ses capacités regorge d’intensité et de tension dramatique. Le syndrome du personnage vierge qui, voyant son ancienne vie de débauche, préfère prendre une nouvelle voie et ne pas savoir qui il était permet à John Constantine de jouir d’une psyché nouvelle et captivante.

Mike Carey jongle avec les thèmes scénaristiques : médecine, pauvreté, religion, famille, enfer… Tout y passe avec une grâce et une aisance pleine de subtilités. Si l’histoire semble par moments décousue, l’auteur retombe toujours sur ses pattes et raccroche au récit, les raisons de la digression nous semblant alors évidentes.

JPEG - 189.2 ko

Les qualités graphiques de l’œuvre sont assez inégales suivant le dessinateur. Les auteurs n’ayant pas signé leur partie en particulier, il est assez difficile de rejeter la faute sur l’un ou sur l’autre. Les couvertures originales de Tim Bradstreet sont exceptionnelles, notamment celle du numéro 195 intitulé “Out of season, part 1”.

Ce tome d’“HellBlazer” intitulé “Chemin de Croix” est donc une vraie réussite. Il peut se lire indépendamment de toute autre histoire, le procédé de l’amnésie aidant. La couverture précise toutefois que l’ouvrage est réservé à un public averti, vous comprendrez pourquoi dès les deux premières pages.


John Constantine : HellBlazer – Chemin de croix
- Scénario : Mike Carey
- Dessin : Leonardo Manco, Chris Brunner, Marcelo Frusin
- Couleurs : Lee Loughridge
- Editeur : Panini Comics
- Pagination : 140 pages couleur
- Date de publication : 15 avril 2009
- ISBN : 978-2-8094-0683-2
- Prix : 13 €


© Marvel, Panini Comics - Tous droits réservés


Gianni Zablot
3 mai 2009






JPEG - 95.3 ko



JPEG - 77.9 ko



JPEG - 64 ko



JPEG - 78.2 ko



WebAnalytics