Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Fairy Tail (T3)
Hiro Mashima
Pika Edition

Le tome précédent avait mis en scène l’arrivée d’une guilde clandestine du nom d’Eisen Wald avec à leur tête Eligoal le Maléfique. Ce dernier s’était emparé de la Lullaby, cette flûte enchantée qui tue tous ceux qui sont exposés à sa mélodie létale.

Natsu, Grey et Erza ont formé une équipe pour les arrêter. Bien évidemment, la mission la plus difficile est de faire s’entendre Natsu et Grey. Lucy et Happy les accompagnent également, même si c’est plus en temps que spectateurs qu’autre chose.

L’équipe tente de faire évacuer la gare attaquée par Eisen Wald afin d’éviter les incidents avec la population mais Eligoal s’enfuit en enfermant l’équipe dans le bâtiment à l’aide d’une tornade. Si ce n’est pas le peuple que visait Eisen Wald, quel était leur but ? Et si c’était…



La suite des aventures de “Fairy Tail” dément nos inquiétudes quant au développement du récit. En effet dans la critique des premiers tomes de la série, nous avions quelques craintes au vu du système de missions de la guilde.

Pour ceux qui n’ont pas suivit le début, les personnages principaux font partit de la guilde Fairy Tail qui propose différentes quêtes. Les protagonistes en choisissent donc et les effectuent. Le risque était de créer un manga par épisodes, comparable à certaines séries télévisées (comme “les Simpsons” ou “South park”) où les héros n’évoluent pas et où ce qui s’est passé dans les épisodes précédents n’a aucune influence sur les suivants. Rassurez-vous, “Fairy Tail” ne tombe pas dans ce travers.

On découvre notamment la personnalité et les pouvoirs de Erza plus en profondeur. Lucy récupère une nouvelle clef d’invocation que l’on avait déjà aperçue sur un méchant dans les opus précédents. L’alternance entre épopée, sentiments et comédie est parfaitement gérée. Hiro Mashima sait quand verser dans l’un ou l’autre pour ne pas tomber ni dans la mièvrerie ni dans le burlesque.

Un petit bémol cependant, le personnage de Natsu ne semble pas avoir de limites de puissance. Il apparaît comme invincible. Pour preuve, lors d’un combat de l’ouvrage, il affronte un magicien du vent qui lui explique, hilare, que le seul élément contre lequel le feu ne peut rien, c’est le vent. Natsu s’énerve, le feu surpasse le vent et il terrasse son adversaire. La question est alors : si même l’élément contre lequel il est censé être faible ne peut rien contre lui, qu’est-ce qui pourra arrêter Natsu ?

Ce tome contient donc tout ce que l’on apprécie dans “Fairy Tail” : des combats avec des pouvoirs toujours plus extraordinaires les uns que les autres, les relations du trio Grey, Natsu et Lucy et des intrigues rondement menées. Cet opus rehausse encore le niveau de “Fairy Tail”, déjà très haut.


Fairy Tail Tome 3
- Scénario & Dessins : Hiro Mashima
- Éditeur : Pika Edition
- Date de parution : 5 novembre 2008
- Pagination : 181 pages noir et blanc
- ISBN : 978-2-8459-9974-9
- Prix public : 6,95 €


© 2007 Hiro MASHIMA All Rights Reserved.



Gianni Zablot
7 mars 2009




JPEG - 33.5 ko



JPEG - 26.4 ko



WebAnalytics