YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bourreau (Le) (T1) Justice divine ?
Mathieu Gabella, Jérôme Benoit, Julien Carette et Jean-Baptiste Hostache
Delcourt

Son nom fait trembler Paris, et résonne dans tout le royaume.
Son histoire se murmure devant les dépouilles de ses victimes.
On dit qu’il peut les invoquer, implacablement. A l’instant et à l’endroit qu’il a choisis, ils viendront, tous, mourir par son épée.
Les Parisiens appellent ça l’heure du Bourreau...
Il appelle ça le Don.
Héritier d’une ancienne tradition, il sait que d’autres ont eu des pouvoirs, bien avant lui...
Il pensait être le dernier, le seul.
Il pensait être l’envoyé de Dieu.
Il a commis sa première erreur...



Une fois n’est pas coutume, nous allons commencer par parler du magnifique visuel de Jerôme Benoît et Julien Carette. Leur trait fin et précis nous délivre une vision de Paris des plus réussies. Les plans larges sont tout simplement photographiques et les détails nous en mettent plein les mirettes. Les décors des plans rapprochés sont d’un réalisme criant. Les personnages bénéficient d’une finition parfaite et d’une réalité imposante. Associé aux couleurs de Jean-Baptiste Hostache, ce graphisme fait partie des références du genre.

JPEG - 189.4 ko

Au scénario, Mathieu Gabella nous livre une intrigue à mi-chemin entre l’Histoire et la science-fiction. Certaines références historiques réelles comme quelques personnages ou plusieurs faits situent bien l’intrigue dans l’époque voulue. L’histoire de cet homme formé dès sa jeune enfance à vivre en ermite au cœur de la grande cité. À être invisible même en plein jour et exécuter les condamnés à la vue du public n’est pas sans rappeler l’endoctrinement des fanatiques religieux. Et si par-dessus cela, vous rajoutez une immortalité vous arrivez à une intrigue de science-fiction médiévale ou mystique, c’est au choix.

JPEG - 180.3 ko

Mathieu Gabella réalise une orchestration magnifique qui maintient le lecteur en haleine tout du long. Les flash-backs, qui permettent au bourreau de se poser des questions sur sa bonne action, sont parcimonieusement répartis et apportent une vraie dynamique à l’ensemble.
Est-il réellement ce qu’il croit ou une simple marionnette des puissants ?
C’est un excellent récit admirablement conduit.

JPEG - 131.9 ko

Un premier opus très accrocheur parfaitement secondé par un visuel haut de gamme.
Vivement la suite.


(T1)Justice divine ?
- Série : Le Bourreau
- Scénario : Mathieu Gabella
- Dessins : Jérôme Benoit et Julien Carette
- Couleurs : Jean-Baptiste Hostache
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Terres de légendes
- Format : 23 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleurs
- Dépôt légal : 11 mai 2016
Numéro ISBN : 978-2-7560-6536-6
Prix public : 14,95 €


Voir la bande annonce


Illustrations © Jérôme Benoit, Julien Carette et Éditions Delcourt (2016)



Bison 13
15 octobre 2017






JPEG - 72.7 ko



JPEG - 84.6 ko



JPEG - 82.4 ko



JPEG - 74.6 ko



JPEG - 75.8 ko



JPEG - 38.9 ko



WebAnalytics