YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Cavale vers les Etoiles
Ryoma Nomura
Casterman

Roku travaillait tranquillement à son stand de nouilles quand cette furie a débarqué. Avec son corps de gamine, elle ne payait pas de mine et semblait plus être une petite vagabonde. Bon, en arriver à manger son stock de baguettes était peut-être aller un peu loin. En donnant à manger à la petite Kinu, Roku n’imaginait pas dans quelle merdier elle venait de se fourrer bien malgré elle. Car Kinu était poursuivie par presque toute la ville. Tout d’abord par Manuma, celui qui la retenait prisonnière et qui doit impérativement la retrouver s’il ne veut pas se mettre à dos ses commanditaires. Et puis le mafieux dont Kinu a cabossé la voiture en s’enfuyant. Seulement, la jeune fille n’est pas sans ressources, bien au contraire, elle est pourvue d’une force et d’une agilité surhumaine. En fait, Kinu est obsédée par une seule chose : aller sur Mars. Quoi de plus normal puisqu’elle est elle-même d’origine martienne. Seulement, cela fait des années que la Terre n’a plus de contact avec Mars qui a pris son indépendance.



Kinu est en fait le fruit d’expériences menées par l’empire britannique, qui cherche à créer une race de guerriers qui lui donnerait une puissance de feu dépassant de loin tous les autres armes. Seulement avec l’évasion de Kinu, la seule réussite sur un nombre incalculable d’essais, toutes ces années de labeur pourraient bien devenir un terrible fiasco ; Pour rattraper l’erreur de ses hommes aux Japon, Lord Arkwright envoie sur place une autre de ses créations : Nylo. Cet officier de la Navy est en fait une véritable psychopathe et elle ne compte pas revenir bredouille de sa mission, peu importe les dommages collatéraux que cela pourrait occasionner. Pendant ce temps, Kinu et Roku sont parties pour une des principales bases qui effectuaient des lancées de fusées vers Mars. Mais comme le craignait Roku, ce n’est plus qu’une ruine abandonnée à la nature. Toutefois, ce lieu ne semble pas totalement désert.. Bon certes, la Navy les a rapidement rattrapées et Nylo s’attaque immédiatement à Kinu, mais un autre cyborg est également en éveil sur les lieux, un des derniers gardiens de la base. Si ses intentions semblent plutôt bonnes devant Roku, ce n’est plus le cas quand il apprend la nature de Kinu. Son premier réflexe est de planter une balle de fusil dans l’œil gauche de la jeune fille.

JPEG - 91.6 ko

“Cavale vers les Etoiles” est la nouvelle mini-série de Ryoma Nomura. Il publie dans les pages d’Afternoon de Kodansha. Le mangaka se plaît à inventer des mondes futuristes, mélangeant cybernétique et action survoltée. Et “Cavales vers les Etoiles” est dans la continuité de ses premières œuvres. Le mangaka nous entraîne dans une course poursuite complètement folle, mené par la jeune martienne Kinu. Le lecteur n’aura en faire qu’une petite poignée de planches pour se préparer à la course folle de Kinu. Du moment de son évasion à la conclusion de ce one-shot, elle ne nous laisse pas une seule seconde pour souffler, entraînant d’abord contre sa volonté la pauvre Roku. Le monde de “Cavale vers les Etoiles” est une uchronie futuriste où l’empire britannique domine le monde, avec une référence à l’URSS, puisque les russes sont appelés Soviétons et leur bataillons du 5e hiver. Le contexte politique a son importance et Ryoma Nomura parvient à le planter tranquillement à travers des petits commentaires ou des intermèdes à Londres. Entre la Navy, les mafieux, les Russes, Kinu et Roku n’auront pas le temps de souffler une minute, sans compter que la pauvre Kinu va subir une succession de dommages hallucinants, mais se régénérant plus vite que Wolverine. Les pouvoirs de la jeune filles montrent surtout la puissance incroyable, expliquant pourquoi la planète rouge est devenue indépendante ; Toutefois, la nature même des martiens demeurera mystérieuse.

Difficile d’opposer l’humanité au martien car peut-on encore parler d’humanité quand quasiment tous les personnages sont augmentés par la cybernétique ? Le monde de “Cavales vers les Etoiles” est le paradis des cyborgs et des humains qui n’ont pas vraiment garder leur humanité à l’image des Soviétons ou des soldats de la Navy. Les personnages de Ryoma Nomura sont une parade de créatures plus ou moins étranges, montrant également l’incroyable imagination du mangaka. De plus, il parvient à rendre lisible même les plus petites de ses cases, détaillant magistralement aussi bien les protagonistes de l’histoire que les décors et les armes. La grande diversité de designs de mécanismes cybernétiques et l’intelligence du mangaka pour rendre les blessure de Kinu compréhensibles sans être trop sanglantes rendent la lecture passionnante et accentue la force de l’action. Kinu n’est pas non plus en reste car la jeune fille est une machine à tuer. Ce qui est intéressant, c’est que la martienne, hormis son pouvoir de régénération, est certainement la plus humaine de tous les personnages et elles donnent du fil à retordre au plus évolué des cyborgs. Si l’univers est proche de celui d’un “Ghost in the Shell”, l’ambiance est plus humoristique, avec des graphismes semi-réalistes, un peu cartoonesque à certains moments. Si l’action est bien présente et la violence sans concession, le récit est surtout fait pour divertir et l’atmosphère noir est illuminé par ces deux bouts de femmes qui se battent comme des lionnes.

“Cavale vers les Etoiles” est un excellent divertissement, qui se lit très rapidement, malgré plus de 300 pages. A découvrir.


Cavale vers les Etoiles
- Auteur : Ryoma Nomura
- Traducteur  : Wladimir Labaere
- Éditeur français : Casterman
- Format : 133 x 181 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 336 pages
- Date de parution : 23 aout 2017
- Numéro ISBN : 9782203062016
- Prix : 11,95 €


© 2014 Ryoma Nomura
© Edition Casterman - Tous droits réservés


Frédéric Leray
18 septembre 2017






JPEG - 28.6 ko



JPEG - 31 ko



JPEG - 38.8 ko



JPEG - 31.3 ko



JPEG - 26.7 ko



WebAnalytics