YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lovely Hair (T1)
Ema Toyama
Pika

Cela fait treize ans, depuis ses trois ans, que Mashiro vit enfermée dans une petite pièce. Elle ne connait le monde extérieur que par les livres. Elle n’a pas le droit de couper ses cheveux et son ami Hayate est son seul contact avec l’extérieur. Considéré comme le maître des peignes, il s’occupe de son imposante chevelure qui abrite les Dieux quand ils sont fatigués. Descendante d’une lignée de prêtresses, Mashiro suscite bien des convoitises, surtout au sein de sa propre famille, notamment sa tante qui la déteste. A trois ans, Mashiro a interrompu un rituel Shintoïste, qui incite les dieux épuisés à se reposer dans les cheveux d’une jeune fille de la branche principale issue de la famille Kamitsuka. Ils ont choisi les cheveux de Mashiro alors qu’elle n’est issue que de la branche secondaire. Elle est séquestrée depuis ce jour. Ainsi, à 16 ans désormais, elle ne connait rien à la vie et tout ce qui se trouve hors de sa chambre-prison est un monde totalement inconnu pour elle. Elle en a assez de cette vie derrière les barreaux et décide de s’enfuir.



« Je veux être libre. Je ne veux pas retourner dans cette chambre ! ». Son souhait a été entendu, Hinokagu, le Dieu du feu, s’échappe de sa chevelure, la transforme en ravissante jeune femme et lui promet de la protéger. C’est le début d’une aventure peuplée de créatures divinement belles et d’une nouvelle vie pour notre héroïne. Le Dieu s’enfuit dans la foulée avec l’adolescente, Hayate à leurs trousses. Mashiro est désormais libre ! Furieuse, sa tante met tout en œuvre pour la ramener de force dans sa petite pièce. Le quotidien de Mashiro ne s’avère pas facile, elle ne sait rien faire. Elle n’a jamais fait le ménage, n’a jamais passé l’aspirateur, même manger du riz est une grande découverte.

PNG - 273.6 ko

Lovely Hair” est un shôjo créé en 2010 par Ema Toyama, auteure de “Love Mission” qui a eu un grand succès en France. Cette série est totalement différente puisqu’il s’agit d’une œuvre fantastique avec un thème très original, mais pas très engageant de prime abord. La cérémonie du Kamikami Kaeshi, autrement dit le retour des Dieux, est assez inédit dans les mangas.

On se prend très vite d’affection pour Mashiro, maltraitée par sa tante depuis toujours. On découvre avec elle le monde extérieur qui nous parait banal. Le tome 2 annonce l’arrivée de nouveaux dieux masculins, pourquoi pas une histoire d’amour avec l’un d’eux ? Il ne faut pas oublier Hayate, son ami d’enfance que je n’arrive pas encore à définir : ami ou ennemi, je n’en ai pas la moindre idée, mais une chose est sûre, il ne m’inspire pas confiance. Dans ce premier tome, Mashiro est un peu crucruche puisqu’elle ne connait rien à rien et se laisse guider par ses chevaliers servants. Espérons qu’elle va évoluer au fur et à mesure de l’histoire. Elle a des airs de ressemblance avec Cendrillon qui était maltraitée également par sa tante et qui est devenue une belle jeune femme. Toutefois, pas de prince charmant dans “Lovely Hair” mais de beaux dieux ténébreux qui font bien l’affaire.

D’un point de vue graphique, les personnages sont beaux et très détaillés, ce qui n’est pas le cas pour les décors qui mériteraient plus de travail. Je ne suis pas fan de la couverture aux couleurs trop vives, c’est une histoire de goût.

En bref, une jolie petite histoire sympathique à lire, qui change de l’ordinaire et plaira aux amateurs de shôjo.


Lovely Hair (T1)
- Auteur : Ema Toyama
- Traducteur  : Soizic Schoonbroodt
- Éditeur français : Pika
- Collection : Pika Shôjo
- Format : 120 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 160 pages
- Date de parution : 3 mai 2017
- Numéro ISBN  : 9782811619732
- Prix : 6,95€


A lire sur la Yozone :
Love Mission (T1)
Love Mission (T2)
Love Mission (T3)
Love Mission (T4)
Love Mission (T5)
Love Mission (T6)


KAMIKAMI KAESHI © EMA TOYAMA / Kodansha Ltd.
© Pika- Tous droits réservés


Anne Schnebelen
1er septembre 2017






PNG - 186.4 ko



PNG - 159.4 ko



PNG - 71.2 ko



PNG - 81.8 ko



PNG - 101.5 ko



WebAnalytics