YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Battle Rabbits (T1)
Ameichi
Doki-Doki

Kaguya est certain que ceux qui ont tué son père étaient des démons. Seulement personne n’a voulu le croire. Les adultes mirent sa mort sous le coup d’un accident ou même d’un suicide, car depuis le décès de son épouse, l’homme n’était plus vraiment lui-même. Maintenant, Kaguya est devenu un adolescent ne rêvant que d’une chose : venger la mort de son père en tuant le démon qui l’a arraché à lui. Il s’est forgé un caractère qui peut le rendre parfois distant, et surtout, il est devenu un dur à cuire côté combat de rue, et ce crétin de Kosuke ne semble pas vouloir le entrer dans sa petite caboche. Tout ça parce que Kaguya l’a vu voler dans une supérette. Pourtant, il s’en fiche complètement, tout ce qu’il lui reproche c’est de mettre dans l’ennui les commerçants. Et puis pourquoi Kosuke doit-il toujours finir par insulter son père ? Il sait bien qu’il va alors se prendre inévitablement une raclée. Mais un jour, un éclair frappe Kaguya à la poitrine pendant qu’il attend le bus. Sa vie va alors totalement changer.



Que s’est-il donc passé à cet arrêt de bus ? Kaguya n’en sait trop rien, mais le plus étrange allait venir. Le bus qu’il prend s’avère non seulement vide mais le conducteur se transforme soudainement en figurine de papier. Et puis il y a cette fille bizarre qui le menace avec un fusil. Pourquoi a-t-elle des oreilles de lapin sur la tête ? Et quelle est donc cette histoire d’extra-terrestre qu’elle lui sort ? Sans parler de ce sceau qui est apparu sur sa poitrine. Mais leur conversion est interrompue par une attaque sur le bus, le percutant de plein fouet. Quand il reprend ses esprits, Kaguya découvre un Kosuke dont le visage semble recouvert d’un masque et dont la force est devenue surhumaine. Mao le sauve in extremis et lui explique la situation. Elle fait partie du peuple de la lune, les gardiens du peuple de la terre, une Battle Rabbit. Kosuke est malheureusement maintenant possédé par un Orgg, une créature se nourrissant des mauvaises pensées des humains, les dark sweets. Et pour sauver Kosuke, il n’existe qu’un seul moyen : détruire l’orggmetal qui se trouve sur le front du jeune homme. Seulement, l’orgg ne va pas le laisser faire aussi facilement.

JPEG - 82.7 ko

Le duo Ameichi se compose de Yuki Amemiya au scénario et Yukino Ichihara au dessin. Nous les avions découvertes sur la série 07-Ghost. Quittant un monde futuriste et la religion, Ameichi propose sa propre déclinaison du fameux mythe des lapins de la lune. Ce mythe vient d’un effet d’optique qui laisse penser qu’une forme de lapin serait apparente à la surface de la lune. Ici, le peuple lunaire est donc composé de lapins guerriers devant protéger les humains, les Battle Rabbits. Leurs ennemis sont des extra-terrestres se nourrissant de nos mauvais sentiments, les Orggs. L’histoire se concentre sur Kaguya, un jeune homme qui s’avère être un Battle Rabbit et pas n’importe lequel. A travers lui, nous apprenons toutes les particularités de ces étranges défenseurs de l’humanité et de ces créatures qui utilisent les pires côtés des hommes pour se nourrir. Toutefois, le vrai fil rouge est le meurtre du père de Kaguya. Si le lecteur pense un peu rapidement qu’il s’agit simplement d’une victime innocente des Orggs, le doute va peu à peu s’installer au fil du tome. Pourquoi avoir tué le père de Kaguya alors qu’il s’agissait d’un simple humain ? Que peut bien cacher la véritable personnalité de Kaguya, scellée jusque là ?

Le design de la version « combattant » des Battle Rabbit fait un peu « old school », avec des armes anciennes, que ce soit l’espèce de tromblon de Mao ou encore l’épée de Kaguya. Nous sommes très loin d’un arsenal hyper-moderne que l’on pourrait attendre d’une civilisation capable d’aller de la lune à la terre. La différence physiologique des Rabbits se borne en fait aux grandes oreilles et normalement un queue de lapin, dont nous verrons pas la moindre touffe de poils, quel que soit le Battle Rabbit entrant en action. Le personnage de Kaguya est ambigu. Il souhaite se venger du tueur de son père mais quand il lui est proposé d’entrer dans la corporation des Battle Rabbit, il refuse de s’associer à de puissants alliés. Serait-il un brin trop présomptueux de penser pouvoir abattre son ennemi aussi facilement ? Surtout que ses combats sont gagnés avec beaucoup de chances ou des intervention extérieures. Difficile donc de comprendre le raisonnement de Kaguya. Toutefois, ce n’est que le premier tome, et ce dernier avait surtout comme objet de poser les bases de cette mini-série comportant cinq tomes. Notre héros n’aura donc guère de temps pour faire ses preuves.

Le contexte étant posé, l’histoire devrait plus se développer dans les prochains tomes et nous permettre d’identifier l’ennemi caché de Kaguya.


Battle Rabbits (T1)
- Auteur : Ameichi
- Traducteur  : Julia Brun
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 1er mars 2017
- Numéro ISBN : 978-2-81894-100-3
- Prix : 7,50 €


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés


Frédéric Leray
3 avril 2017






JPEG - 53.8 ko



JPEG - 31.5 ko



JPEG - 29.9 ko



JPEG - 29.1 ko



WebAnalytics