YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Atom, the beginning (T1)
Masami Yuki, Tetsuro Kasahara d’après Osamu Tezuka
Kana

Ochanomizu est étudiant à l’université nationale de Nerima. Il travaille dans un laboratoire de robotique, une science en plein développement. Il fallut une terrible catastrophe et d’énormes besoins en technique de reconstruction pour que cette science innovante explose. Toutefois, le laboratoire n°7 est loin d’être le meilleur du campus. En fait, l’élite de l’université est regroupée dans le laboratoire n°1, avec à sa tête le petit génie du moment : Moriya Tsutsumi. Les étudiants du laboratoire n°7 sont même plutôt considérés comme des déchets par Moriya et ses laborantins. Toutefois, sa sœur semble avoir le béguin pour ce garçon au gros nez qu’est Ochanomizu. Un mystère pour Moriya. Ochanomizu s’est lancé dans la construction d’un robot à l’intelligence artificielle révolutionnaire avec son ami, Umataro Tenma. Ce dernière est également un vrai génie, mais aussi un marginal, refusant de se plier aux règles et préférant flemmarder.



Chaque laboratoire doit présenter régulièrement ses thèmes d’études à un jury de professeurs afin d’avoir des subventions de l’université. Tous sauf évidemment le laboratoire n°1 qui possède sa réputation pour se garantir un financement. Par contre, Ochanomizu et Umataro doivent passer par le grand oral obligatoire pour tous les autres laboratoires. Et évidemment, Umataro ne peut s’empêcher d’en rajouter pour présenter leur travail sur l’intelligence artificielle de Six, le robot humanoïde capable d’avoir des réactions adaptées aux situations et surtout veillant à la mise en sécurité des humains. Son intervention lors de la parade des joyeux habitants de Mécha City, évitant un terrible accident qui aurait fait de nombreux morts, en est une démonstration sans équivoque. Mais si les professeurs ont finalement accepté de reconduire leur niveau de subvention, quelqu’un semble avoir des intentions moins bienveillante envers Six. Un robot inconnu a agressé la sœur de Ochanomizu, obligeant Six à réagir pour la protéger.

JPEG - 52.7 ko

“Atom the Beginning” est, au-delà du préquelle à l’œuvre d’Osamu Tezuka, Astro Boy, un hommage à ce grand mangaka, qui est également un des pères du manga moderne. Ce n’est pas la première fois que l’œuvre du maître donne lieu à un tel hommage : Naoki Urasawa s’était déjà attaqué à la série phare de Tezuka avec sa série Pluto, réinterprétant à sa sauce une nouvelle impliquant le petit robot. Masami Yuki a choisi d’inventer un passé aux parents d’Astro, revenant sur les travaux d’étudiant de Ochanomizu et Tenma.

Masami Yuki crée dès les premières pages un mystère autour de la catastrophe qui permit au monde d’entrer dans l’ère de la robotique. Il va lier cette catastrophe d’une manière ou d’une autre à la sœur d’Ochanomizu. Ce sera l’élément dramatique de la série qui est tournée vers un mode plus humoristique, entre le gentil Ochanomizu, un rien naïf, et Tenma, le savant fou au bon cœur, qui est en fait un faux ténébreux. Tout est fait pour que l’étiquette de méchant soit placardée sur le front de Moriya. Il faut dire qu’il a tout du petit prétentieux qui estime que ceux n’ayant pas son intelligence sont des déchets. Masami Yuki va toutefois jouer sur l’opposition entre le caractère de Moriya et son apparence de beau gosse handicapé, qui feint d’être sympathique pour mieux se moquer des autres. Il va nous être rapidement antipathique sans pourtant apparaître dans de nombreuses pages, pour ne pas dire une poignées de planches. En fait, ce portrait est pour beaucoup réalisé par Tenma.

Le personnage central sera un robot : Six. Il s’agit clairement de l’ancêtre d’Astro et il va servir de test à l’intelligence artificielle du petit robot de Tezuka. Pour le moment, Six a juste un aspect humanoïde mais ressemble plus à un robot sortie de Star Wars. Tetsuro Kasahara réalise un travail remarquable sur le design de Six, allant dans les détails des systèmes hydrauliques des mécanismes de Six. D’ailleurs, les pages couleurs intérieures du tome montrent le souci de précision du mangaka. Il va aussi rester fidèle aux traits originaux de Ochanomizu et Tenma, rajeunissant simplement les deux personnages. D’autres protagonistes de la série originale feront leur apparition, pour marquer d’autant plus l’hommage fait au maître. Le robot, ennemi de Six, fera évidemment penser à Pluto, même si le design est très différent, et si cet ennemi n’a pas la même logique d’indépendance de Pluto. Mais ils sont tout les deux entre de mauvaises mains et n’annoncent rien de bon.

En modernisant les dessins de Tezuka, tout en restant fidèle au maître, “Atom the Beginning” s’avère être une préquelle intéressante et qui pourrait donner envie au jeune lectorat de redécouvrir les aventures d’Astro dont l’intégrale a été rééditée par les éditions Kana.


Atom, the beginning (T1)
- Scénario : Masami Yuki
- Dessin : Tetsuro Kasahara
- D’après l’oeuvre originale de : Osamu Tezuka
- Supervision : Macoto Tezka
- Traducteur  : Myako Slocombe
- Éditeur français : Kana
- Format : 127 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 196 pages
- Date de parution : 20 mai 2015
- Numéro ISBN : 9782505066552
- Prix : 5,95 €


© Edition Kana - Tous droits réservés


Frédéric Leray
5 août 2016






JPEG - 50.8 ko



JPEG - 28.4 ko



JPEG - 21.9 ko



JPEG - 28.3 ko



WebAnalytics