YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Serenity en BD
(Dark Horse comics, février 2006.

Et oui, après la série télé avortée, Firefly, Joss Whedon avait déjà bénéficié d’une seconde chance et tiré de sa série moribonde un film que la Yozone a soutenu dès sa sortie, Serenity.

Il y a des petits veinards à qui la vie offre plus qu’une seconde chance : une troisième.
Il faut reconnaître que la série sortie en DVD a eu un succès inespéré, qui a provoqué la rediffusion complète (enfin !) des 15 épisodes et que le film a été salué par la critique de manière unanime.

Alors que manquait-il ?



Une BD bien entendu ! Un comic, quoi !

Pas un, mais plutôt TROIS, chiffre magique.
C’est en fait une mini série de trois épisodes qui est parue en anglais en juillet, août et septembre 2005.
Et comme les Américains aiment la grosse artillerie, chaque épisode a bénéficié de trois couvertures différentes pour autant de collectors à récupérer par les fans !
L’ensemble forme un beau volume qui paraît en février 2006 sous le titre de Serenity, those left behind, avec quelques jours de décalage selon que vous habitiez Sydney, Vancouver ou un autre coin du monde.

Whedon n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà collaboré à “Astonishing X-Men” chez Marvel.
Pour cette nouvelle expérience, il est assisté de Brett Mathews pour un scénario qui s’installe en préquelle aux histoires ciné et télé.
Au dessin, Will Conrad et à la couleur Laura Martin pour un graphisme qui respecte bien l’ambiance et les traits des personnages qui nous sont déjà familiers.

Notes de Fab :

Trois couvertures par épisode, trois couvertures à l’image des personnages qui forment Serenity, trois couvertures réalisées par des pointures de l’industrie des comics américains.

Pour le premier épisode, Bryan Hitch a croqué Jayne, J.G. Jones a mis en scène Inara alors que John Cassaday représentait Mal. Un drôle de trio que vous allez vite adopter.

Pour le second, ce sont Jo Chen, Tim Bradstreet et Joe « The Boss » Quesada qui vous disent avec tout leur talent : venez les rejoindre !

Le troisième voit arriver Leinil Yu, Joshua Middleton et Sean Phillips. Encore de très belles images !

Pour retrouver toutes ces cover et d’autres infos sur cette mini série, un petit surf sur le site de l’éditeur est à envisager, même si cet article vous en livre déjà TROIS, soit un par épisode.

Ah ! oui, au fait, l’adresse : Dark Horse Comics

“Serenity, those left behind”, c’est à dévorer en V.O. en espérant que les éditeurs francophones s’emparent rapidement du sujet.


(Dark Horse Comics
3 épisodes de 32 pages couleur, 2.99 $ chacun
« Serenity, those left behind », 104 pages couleur, 9.95 $)



Fabrice Leduc
Véronique
31 janvier 2006






JPEG - 12.7 ko
« Serenity, those left behind », cover d’Adam Hughes.



JPEG - 15 ko
Serenity #1, cover de John Cassaday.



JPEG - 20.5 ko
Serenity #2, cover de Joe Quesada.



JPEG - 13.4 ko
Serenity#3, cover de Joshua Middleton.



WebAnalytics