YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

51 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Banque (La) (T3) Les Comptes d’Haussmann
Pierre Boisserie, Philippe Guillaume et Malo Kerfriden
Dargaud

1857 à Paris.
La rancœur développée par Christian de Saint-Hubert redouble avec le retour d’Algérie de sa sœur Charlotte, accompagnée d’Odile et Jacques, ses deux enfants devenus adultes. Christian le boursicoteur pense être le seul à spéculer à Paris avec le Baron Haussmann. Mais c’est sans compter sur sa fratrie haineuse et sur les déboires de sa propre descendance.


Charlotte de Saint-Hubert et son frère Christian ont vieilli, mais leur haine est tenace et se transmet de génération en génération. C’est dans le Paris de Napoléon III que la lutte entre les descendants a lieu. Des femmes brillantes, des hommes ambitieux, ce troisième tome de “La Banque” nous emmène dans les plus hautes sphères de la finance ainsi que dans les bas-fonds de Paris.

PNG - 61.2 ko

En commençant la lecture, on retrouve Théodore de Saint-Hubert et son demi frère Victor (le fils de Charlotte adopté par Christian), expropriant une famille qui ne peut plus payer son loyer. Victor s’amuse du malheur de cette famille, tandis que des voyous détruisent l’intérieur de la maison. Le ton est donné, la pitié n’existe toujours pas au sein de cette saga où se côtoient entrepreneurs, banquiers, bandits ...

Après le gros coup de cœur suscité par le premier cycle, ce nouvel album était attendu avec impatience. C’est avec plaisir que nous retrouvons Christian et Charlotte, plus âgés mais toujours prêts à tout pour retrouver leur fortune et leur rang familial.

JPEG - 62.2 ko

Philippe Guillaume et Pierre Boisserie nous livrent un scénario passionnant et haletant, donnant un nouveau souffle à leur saga. Le vieux couple fraternel, Christian et Charlotte, s’affronte désormais par l’intermédiaire des enfants et ils n’ont rien à apprendre de leurs aînés... La famille Saint-Hubert continue de se déchirer avec la même énergie destructrice, avec en toile de fond les enjeux financiers de la restauration de Paris par le préfet Haussmann. Une nouvelle intrigue, propre à cette deuxième génération, se développe. Les descendants semblent décidés à aller encore plus loin dans cette course folle à l’argent et au pouvoir. La haine et la vengeance font partie du quotidien des personnages. Même Eugène, prêtre à présent (le fils préféré de Christian de Saint-Hubert), tient tête à son père et se rapproche dangereusement de sa cousine Odile. Pourra-t-il lui résister ?

La Banque” est la deuxième série commune de Philippe Guillaume et Pierre Boisserie : ils nous ont déjà régalé avec 9 albums de la série “Dantès”, thriller financier à la Largo Winch. C’est “Dantès” qui leur a donné l’idée de faire une série bien distincte sur la naissance des grandes banques.

PNG - 82.1 ko

Le changement de dessinateur pour la deuxième génération est un peu déroutant au début, mais on se familiarise finalement très vite avec le trait vif de Malo Kerfriden (“Otaku Blue”, “La Rage”,...) qui a pris la relève de Julien Maffre. En vieillissant, les traits de Christian se sont adoucis ; quant à Victor, toute la haine transparaît de son visage.

Ce premier album de cette deuxième génération démarre fort, les personnages sont très cyniques, l’argent est le vecteur de tous les vices. Tous les ingrédients d’un récit à la Zola sont présents pour le plus grand plaisir des lecteurs : comment ne pas faire le parallèle avec le roman “L’Argent” de cet auteur ?

Au final, ce troisième tome de “La Banque” fait mouche. On retrouve en fin d’album, comme dans les deux premiers tomes, un dossier instructif résumant les principaux points historiques ainsi qu’une bibliographie sommaire sur “La Banque : la naissance des grandes banques”.

Mêlant l’Histoire et les petites histoires familiales, Pierre Boisserie et Philippe Guillaume continuent de nous passionner avec les aventures des Saint-Hubert dont les membres sont fascinants.

Le quatrième tome est prometteur et cette nouvelle génération risque de nous surprendre.


(T3) Les Comptes d’Haussmann
- Série : La Banque
- Scénario : Philippe Guillaume et Pierre Boisserie
- Dessins : Malo Kerfriden
- Couleurs : Delph
- Éditeur : Dargaud
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépôt légal : 23 janvier 2015
- Numéro ISBN : 978-2-205-07183-2
- Prix public : 13,99 €


A lire sur la Yozone :
La Banque (T1) Les Initiés de Waterloo
La Banque (T2) Le Milliard des Emigrés


Illustrations © Malo Kerfriden et Éditions Dupuis (2015)



Anne Schnebelen
4 février 2016







JPEG - 32.5 ko



PNG - 113.1 ko



PNG - 85.1 ko



PNG - 116.1 ko



PNG - 177.8 ko