YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

53 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Asebi et les Aventuriers du Ciel (T1)
Umeki Taisuke
Doki-Doki

Asebi et Yu se demandent s’ils vont finir par trouver un navire le permettant d’atteindre l’île de Kaico. Il faut dire que les poissons-dragons sont particulièrement agressifs ces temps-ci, au point de s’attaquer directement aux ports et à l’intérieur des terres. Dans ce monde, les humains vivent désormais dans des îles flottantes dans les cieux, se déplaçant grâce à des navires volants. Mais rares sont ceux qui s’approchent trop près de la limite de la mer extérieure. Pourtant, au-delà des îles connues se trouveraient les restes d’une civilisation bien plus évoluée que celle de Yu, celle de l’époque légendaire de Voldesia. Yu est un gardien, des experts en armes à feu, entraînés pour lutter contre les poissons-dragons. Et c’est bien pour sa protection que le jeune homme veut se faire embaucher pour atteindre Kaico. Seulement, le seul navire osant défier les cieux peu amicaux est une coquille de noix transportant un médecin de Kaico, une jeune femme plutôt antipathique.


Tsubaki est en fait déçue par les gardiens qui se sont désistés les uns après les autres. Et ce jeune garçon si confiant la surprend. Celle qui l’accompagne est tout aussi étrange. La jeune Asebi semble être très liée à son ami, mais Tsubaki n’est pas au bout de ses surprises concernant les deux gardes du corps. Lorsque apparaît le premier poisson-dragon, Asebi révèle en fait sa véritable nature. Elle n’est pas humaine mais un être mécanique utilisant ses capacités pour protéger Yu et le navire pendant que le jeune homme s’applique pour abattre le monstre volant. Seulement, le poisson-dragon percute le navire dans sa chute, endommageant gravement son moteur. La situation devient critique car la créature n’était pas vraiment seule, un banc de poissons-dragons encercle soudain le navire immobilisé. Heureusement, un navire de guerre vient à temps pour leur sauver la mise. Toutefois, Asebi est aussi obligée de donner de sa personne pour faire redémarrer le moteur et donner la possibilité à Yu de gagner du temps. C’est ainsi que Tsubaki découvre la véritable nature de la jeune fille. Toutefois, ils ne sont pas encore arrivés à Kaico, le navire de guerre se désintéressant d’eux...

JPEG - 62.9 ko

“Asebi et les Aventuriers du Ciel” est la première série de Umeki Taisuke. Présenté lors de la 3e édition du « Toryumon », concours destiné aux jeunes auteurs, son récit “Asebi et le trésor du monde des cieux” décroche le premier prix. Le monde où nous emmène le mangaka est un monde aérien, les humains vivant sur des îles célestes après une catastrophe qui leur fit perdre le savoir d’une civilisation passée. Nos deux héros vont partir à la recherche de cette civilisation perdue de Voldesia, mais pour cela il leur faut un équipage et bien sûr une carte. Ce contexte est un grand classique et on peut se demander si le mangaka n’a pas aussi été fortement influencé par la série culte “One Piece”. Certes, le visuel est plus moderne que celui du titre de Eiichirō Oda. Le monde d’Asebi pâtit inévitablement de certaines comparaisons, pourtant Umeki Taisuke cherche vraiment à trouver de l’originalité dans son histoire, dans les créatures qui y rodent comme les poissons-dragons.

Ses personnages sont classiques, avec des petites pointes pour leur donner le caractère nécessaire pour parvenir à séduire le lecteur. Asebi et Yu forment un couple atypique et plutôt attachant, Haytt est l’aventurier au long court désabusé qui retrouve le gout du risque grâce au héros. Oui, là encore, ce n’est pas extrêmement original mais bien amené, cela passe facilement et il faut aussi avoir un œil critique qui regarde au-delà de son propre passif car tous les lecteurs n’ont pas le même background et une partie des jeunes lecteurs, pour lesquels cette série est idéalement destinée, trouvera bien des raisons de s’y intéresser.

Côté graphisme, les dessins de Umeki Taisuke sont plutôt simples, avec un style de shonen qui peut paraître un rien « old school ». Le mangaka mélange des personnages aux traits simple mais toutefois très connaissable, des personnage avec des gueules plutôt style années 80 comme Haytt. Mais ce style graphique convient aussi parfaitement à un jeune public, qui sera moins exigeant sur les traits des personnages et qui appréciera sans difficulté les dessins de Umeki Taisuke.

“Asebi et les Aventuriers du Ciel” est une sympathique série, plutôt à destination des jeunes lecteurs mais qui saura plaire à un large public.


Asebi et les Aventuriers du Ciel (T1)
- Auteur : Umeki Taisuke
- Traducteur  : Sébastien Ludmann
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 9 septembre 2015
- Numéro ISBN : 978-2-81893-416-6
- Prix : 7,50 €


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés



Frédéric Leray
30 septembre 2015







JPEG - 48.4 ko



JPEG - 26.8 ko



JPEG - 28.9 ko



JPEG - 29 ko