YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




U-Boot (T4) Oncle Harry
Jean-Yves Delitte
Glénat, collection Grafica

Peintre officiel de la Marine, Jean-Yves Delitte aime à écumer les mers pour évoquer les plus représentatifs de ses grands bateaux de légende. Le Belem, l’Hermione ou la Bounty ont goûté de son art. Avec “U-Boot”, il signe une de ces séries où il aime imaginer le pire entre passé et avenir. S’attachant au sillage sournois d’un des fameux sous-marins allemands de la Seconde Guerre mondiale, il a imaginé un thriller basé sur la course à la possession de l’arme nucléaire... entre autres calamiteuses malfaisances que l’âme humaine est habile à fomenter.



Alors que la guerre est bel et bien perdue pour le IIIe Reich, le capitaine Mauser se pose des questions. Il transporte 500 kg d’oxyde d’uranium au profit du Japon et se trouve entre Argentine et Chili. L’heure de négociations profitables à son avenir semble venue !

JPEG - 108.9 ko

En 2054, au Nouveau Mexique, dans une base de surveillance et d’essai de prototypes aériens sophistiqués, Harry découvre les curieuses activités du groupe Mauser et son inclinaison à retrouver un vieil U-Boot, l’U.234. Tout cela est classé « Archéologie », avec un goût prononcé sur la confidentialité concernant la fameuse demi-tonne de matière nucléaire. Le mauvais génie du mal qu’aime à sortir de la boîte le belge Delitte vient à nouveau sérieusement menacer l’avenir de la planète (voir la série “Tanatôs”, 4 albums chez Glénat). Il joue de l’idée de récupération des scientifiques et autres maîtres à penser nazis (le sinistre docteur Mengele) à la fin de la guerre 39-45, par des états et par des multinationales, pour donner une tournure très inquiétante à ce thriller où il n’hésite pas à se montrer affreusement manichéen et à faire péter l’atome.

Des expériences allemandes dans la célèbre base secrète de Peenemünde aux expérimentations de demain dans les déserts du Nouveau Mexique, il a fait voyager sa série d’époque en époque, jusqu’à rejoindre le site nucléaire de sinistre mémoire de Tchernobyl. Il multiplie les pistes entre expérimentations sinistres sur l’homme, montages financiers monstrueux et complots des plus ignobles.

JPEG - 82.6 ko

Comme dans son excellente tétralogie “Le Neptune” (4 albums chez Glénat), il excelle dans la représentation d’engins d’autrefois ou issus de nouvelles technologies. Ses navires, sous-marins, engins d’explorations sous-marine, hélicoptères, bombardiers, chasseurs et drones d’un futur avenir sont remarquables (voir la superbe double-page d’une épave de cargo pages 16-17 ou le bombardier américain B24 Liberator pages 32-33). C’est remarquable de précision, de détail, de fluidité, de technique, un véritable régal par ce génie de la mécanique en action, en vol, en feu, en perdition. Je ne sais pas si c’est totalement juste au niveau technique pure, mais c’est impressionnant. Que de cases à grand spectacle où le peintre ajoute le plaisir d’une mise en couleur, balançant subtilement entre ciel et mer, terres arides et chaudes, ambiances lagunaires, poisseuses et nocturnes inquiétantes. Si je suis moins fan des représentations humaines de Delitte (je trouve que ses personnages sont toujours un peu semblables et ses femmes si peu... séduisantes ! Il y en a fort peu, il faut dire.), je suis toujours subjugué dans ses histoires vénéneuses et explosives à souhait par la variété et la qualité représentative du spectacle qu’il propose.

JPEG - 59.8 ko

Chacun se fera son idée d’un scénario un peu « explosé » - on saute sans arrêt d’un temps à un autre - sur une série un peu bâtie comme un mille feuilles dont les couches se sont superposées au fil du temps. “U-Boot” devait d’abord être un diptyque, puis un triptyque, aujourd’hui c’est devenu une tétralogie. Il est vrai qu’elle est née chez 12bis (3 albums), avant d’être reprise chez Glénat.
“Oncle Harry” met-il le point final à cette série ? Sans doute, puisque l’éditeur l’annonce comme une conclusion, et puis, Delitte a cette marotte des séries en quatre tomes (si ce n’est “Les Coulisses du Pouvoir” (Casterman) et “Black Crow” (Glénat).

“U-Boot” est à réserver aux amateurs de sensations fortes, de récits historiques marins, de thrillers d’anticipation et de futur à faire peur.


(T4) Oncle Harry
- Série : U-Boot
- Scénario, dessin et couleur : Jean-Yves Delitte
- Éditeur : Glénat
- Collection : Grafica
- Dépôt légal : 18 mars 2015
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782344003213
- Prix public : 13,90 €


Illustrations © Jean-Yves Delitte et Éditions Glénat (2015)


Fabrice Leduc
18 mai 2015






JPEG - 80.9 ko



JPEG - 68.2 ko



JPEG - 65.1 ko



JPEG - 67.3 ko



JPEG - 56 ko
U-Boot (T1) Docteur Mengel



JPEG - 81 ko
U-Boot (T2) Herr Himmel



JPEG - 82.8 ko
U-Boot (T3) Le secret de Peenemünde



WebAnalytics