YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

58 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Ile aux Femmes (L’)
Zanzim
Glénat

Quand il s’aventure seul aux manettes d’une bande dessinée, Zanzim se crashe en biplan sur une île déserte aux formes d’une poitrine féminine. L’auteur aurait-il des fantasmes non assumés ou des problèmes à régler avec la gent féminine ?
Ni l’uni, ni l’autre. En fait, c’est de machisme et de Don Juanisme qu’il vient se moquer avec “L’Île aux Femmes”, son petit dernier réalisé en solo. Un album truculent.


C’est Céleste Bompard, as de la voltige (un « Coq en l’air »), homme à femmes ou homme infâme selon le point de vue, qu’il envoie se perdre, avec le courrier des soldats montés au front pour la Grande Guerre sur une île déserte.

JPEG - 100.2 ko

Pour survivre, il n’a que ces lettres d’hommes en souffrance, meurtris par l’abomination de la guerre et la peur de ne pas revoir leur aimée. Elles seront une planche de salut pour Céleste, lui évitant la mort et le restaurant dans une dignité dénuée d’arrogance et d’égoïsme. Mais tout cela est une longue histoire qui débute lorsque l’aviateur découvre une sorte de jardin d’Eden uniquement peuplé de femmes. Un paradis pour Céleste ? Ou un enfer ?

JPEG - 111.9 ko

Ces dames sont des Amazones et ne goûtent que très peu la présence de l’homme. Par chance, elles ont besoin d’un reproducteur, car le leur commence à se faire vieux ! Céleste devient leur esclave. Il pense vraiment manipuler ces femmes et faire de ce lieu son paradis particulier. Mais je vous l’ai dit, ceci est une longue histoire, pétrie d’humour et de rebondissements inattendus, de rêves naïfs et machistes, d’une poésie attendrissante et de bons gros sentiments qui font du bien.
Zanzim marie l’élégance et la fraîcheur de son dessin à un récit amusant qu’il sait rendre touchant. Il transforme un homme à femmes en homme aimant les femmes, par la grâce d’un rêve, d’une histoire vraie ou d’un fantasme né de la forfaiture d’une vilaine blessure de guerre.

JPEG - 101.1 ko

J’ai adoré ce livre, si léger et magnifiquement mis en couleur par Hubert. C’est un très bon moment de délassement, de rire et, même si Zanzim pointe la folie des errements guerriers de l’esprit humain, son histoire est enthousiasmante, voire euphorisante.

Partez vous échouer sur “L’Île aux Femmes”, vous en deviendrez un Robinson particulièrement heureux.

JPEG - 100.6 ko

L’île aux Femmes
- Scénario et dessin : Zanzim
- Couleurs : Hubert
- Éditeur : Glénat
- Collection : 1000 Feuilles
- Dépôt légal : 14 janvier 2015
- Format : 24x32 cm
- Pagination : 80 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782723497008
- Prix public : 19,50 €


A lire sur la Yozone :
Ma vie posthume (T1) Ne m’enterrez pas trop vite
Zanzim et sa « Sirène des pompiers » chez Critic


Ilustrations © Zanzim et Éditions Glénat (2015)



Fabrice Leduc
24 avril 2015







JPEG - 106 ko



JPEG - 92.5 ko
Crash sur une île déserte !



JPEG - 93.4 ko
Planche 2



JPEG - 95.1 ko
Planche 7



JPEG - 98.6 ko