YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Souterriens (Les) - Le Monde de Fernando - Livre 1
Hervé Thiellement
Editions Amalthée, 2005, 18,50 €


Des milliers d’années après que les bombes atomiques ont ravagé la surface de la Terre, Fernando et quelques autres quittent les souterrains pour gagner l’air libre. En route vers des horizons nouveaux et des aventures inédites.

La thématique des humains enfermés sous la surface n’est pas nouvelle.
On pense aux Cavernes d’acier d’Asimov, à Mensonges & Cie de Dick, à Yorg de l’île de le Bussy et à bien d’autres.
L’originalité de cette œuvre, qu’on situera quelque part entre conte et récit d’aventure, est ailleurs.

D’abord, il y a le ton : toujours humoristique, il rend le texte hautement digeste et agréable au palais.

Ensuite, la vie sous terre n’est pas le sujet central du roman. Très vite, on suit les souterriens dans leur découverte du monde du dessus.

Enfin et surtout, nos rescapés, qui ne sont plus tout à fait humains, s’avèrent assez particuliers.

Il s’agit d’individus clonés à partir de quelques « modèles » d’humains améliorés sélectionnés par Le Programme. Ces clones vivent et se déplacent habituellement par bandes d’identiques.

On croise, entre autres, les michèles extrasensibles, ultrarapides et volages, les caroles très féminines, chimistes et spécialistes des poisons, les marcels, militaires obtus et champions de javelot, les gastons artificiers, drôles et désordonnés, les lilis, blondes et spécialisées dans le petit commerce, et bien sûr, des fernands chasseurs de supertaupes, dont Fernando, le héros malgré lui de l’histoire, est un exemplaire particulier.

Le Monde de Fernando est une utopie douce : le loup y est un homme pour l’homme, le sexe en particulier et le plaisir en général ne s’y encombrent pas de trop de morale, les taupes sont géantes et intelligentes, les occasions de satisfaction y sont légion. Pour autant, le délire n’est pas absolu, car tout se tient et semble crédible.

Le roman, présenté dans une écriture simple et fluide, se lit comme un feuilleton et plonge lecteurs et personnages dans une succession de paysages et d’ambiances variés, de la forêt au bord de l’eau et du polar au récit de voyage.

On aurait presque tendance à oublier les milliers d’années qui nous séparent des personnages du Monde de Fernando , tant on se tient éloigné des obsessions habituelles de la science-fiction comme la guerre, le pouvoir et le tout technologique.

Un roman singulier donc, y compris dans son apparence (une couverture et des illustrations intérieures amusantes), que l’on n’hésitera pas à conseiller à ceux qui savent sourire.

Sur la Yozone :
- Entretien avec Hervé Thiellement
- Présentation du Livre II : Les Hybrides
- Critique du Livre II

- Série : Le Monde de Fernando
- Titre : tome 1 : Les Souterriens
- Auteur : Hervé Thiellement
- Éditeur : Editions Amalthée
- Couverture : Thiriet
- Nombre de pages : 224
- Dépôt légal : mai 2005
- Format : 15 x 21
- ISBN : 2-35027-062-9
- Prix : 18,50 euros


Ketty Steward
3 août 2006






GIF - 221 octets



JPEG - 25.5 ko



WebAnalytics