Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Nécropolis, tome 2 : L’Appel du Sémaphore
Fabrice Colin
Nathan, roman (France), fantastique, juin 2021, 114 pages, 10,95€

L’arrivée de l’Ombre a mis les autorités de Nécropolis en émoi. La crainte est partout. Les cours sont suspendus, mais M. Karakhan est avare de révélations. Bien décidés à comprendre ce qui se passe, les quatre Apprentis-Gardiens se réunissent avant d’aller au Sémaphore : Violet y a été appelée en rêve. Le Gardien solitaire qu’ils y rencontrent est tout aussi mystérieux que ce phare dont la lumière fouille le passé de Nécropolis, mais aussi son avenir.
Le Gardien a vu un avenir où ils sont victorieux, mais prend toutes les précautions pour ne pas le mettre en péril, laissant les 4 ados sur leur faim. Violet finit par partir, suivant une autre vision onirique. La sentant en danger, ses amis vont aller à son secours… dans les Limbes.



Relire la chronique du tome 1 : « La Tour de l’Aigle »

Un second tome est toujours compliqué : les personnages présentés, c’est souvent le temps d’approfondir l’univers, de lever le voile sur certains secrets… Dans ces cent et quelques pages, très (trop) vite lues, il se passe à la fois beaucoup et bien peu.

Le mystère s’épaissit autour de Violet et Lee-Ann, leur adoption, leur présence même à l’institut Saint-Ange. Si on est toujours ému par la douceur de Robin, qui peine à avouer ses sentiments, ou agacé par Astor et son fauteuil volant, ce sont bien les filles qui sont au cœur de l’intrigue, qui la font avancer. J’ai beaucoup apprécié cette phrase de Lee-Ann à Violet, page 24-25 : “Tout le monde sait que nous pourrions nous en sortir sans eux (les garçons). Nous sommes des filles, non ? Mais je crois que ces malheureux ont besoin de croire le contraire. Tu imagines, comme leur vie serait ennuyeuse, si nous n’étions pas là ?” Girl power total !

Si les morts sont toujours là, on en sait toujours aussi peu sur la Vertu ou les fameux pouvoirs des Gardiens. L’absence de peur de Lee-Ann est-elle l’expression de son pouvoir ?
Si paradoxalement il y a moins de rebondissements que dans le précédent volume, l’action se recentre : la visite des jeunes au sémaphore entraine donc Violet sur une route solitaire, au grand dam du gardien qui réalise trop tard le lien qui les unit. Mais ne comptez pas sur l’auteur pour tout expliquer immédiatement ! Au contraire, il nous livre une drôle de bataille navale pleine de tension, et nous laisse avec encore plus de questions.
Comme nos 4 héros, on avance, déterminés, dans l’inconnu, unis par l’amitié, et on espère fortement sortir des limbes et du brouillard dans le prochain tome, 100 pages qui se dévoreront trop vite. On a beau se dire que « Nécropolis » paraît dans une collections pour jeunes lecteurs, ce format très bref est on ne peut plus frustrant !


Titre : L’appel du sémaphore
Série : Nécropolis, tome 2
Auteur : Fabrice Colin
Couverture : Juliette Brocal
Éditeur : Nathan
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 114
Format (en cm) :
Dépôt légal : juin 2021
ISBN : 9782092593400
Prix : 10,95 €



Nicolas Soffray
22 juin 2021


JPEG - 38 ko



Chargement...
WebAnalytics