Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Carnets de l’Apothicaire (Les) (T1)
Itsuki Nanao et Nekokurage
Ki-oon

En allant cueillir des plantes médicinales dans la forêt, Mao Mao est enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial. A dix-sept ans, elle vit à présent dans la cour intérieure, sorte de harem où les femmes sont destinées à donner des héritiers au trône. Aucun homme ne peut y rentrer, hormis sa majesté impériale, ses parents proches et des eunuques. Mao est d’un niveau supérieur aux autres servantes qui ne savent pas lire ni écrire. Maigre avec des tâches de rousseur, elle a été formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs. Curieuse de nature, elle apprend que tous les bébés du palais meurent en bas âge. Sa passion pour les poisons reprend le dessus. Mao observe, enquête et trouve rapidement la cause de ses morts suspectes. Elle en informe les mères des derniers bébés en vie en leur écrivant une lettre anonyme. En voulant bien faire, elle se fait repérer.



Jinshi, un beau haut fonctionnaire calculateur, comprend vite le talent de Mao et la promeut gouteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Mao Mao a maintenant droit à une chambre avec un vrai lit et plus de salaire. On fait appel à ses services pour goûter les deux repas et la collation de la cérémonie du thé quotidiens. En plus de ses fonctions, Jinshi lui donne une mission : préparer un aphrodisiaque...

PNG - 347.5 ko

Adapté des romans à succès de Natsu Hyuuga, ce manga populaire au Japon arrive enfin en France en ce début d’année. Itsuki Nanao nous embarque dans une belle intrigue avec des jeux de pouvoir et complots, en mettant en scène un personnage féminin fort dans de magnifiques décors dessinés par Nekokurage. Mao Mao est attachante et ne se laisse pas abattre, alors qu’elle est prisonnière dans ce palais. Passionnée par la préparation de remèdes et autres poisons, elle trouve finalement beaucoup de plaisir à préparer l’aphrodisiaque demandé. Elle dispose de produits nobles et de tout le matériel pour faire des expériences. Néanmoins, ses relations avec Jinshi (personnage difficile à cerner) sont assez tendues.

“Les Carnets de l’Apothicaire” est une perle à découvrir, je ne veux pas en dévoiler plus. L’immersion dans le harem impérial de la Chine ancienne est immédiate avec beaucoup de légèreté. La question des rapports complexes hommes/femmes est bien mise en avant dans cette Chine d’antan.

Mao Mao a le talent nécessaire pour venir à bout des intrigues et complots au cœur du palais impérial. Je me réjouis de goûter à ses délices, et vous, en aurez-vous le courage ?


Les Carnets de l’Apothicaire (T1)
- Série : Les Carnets de l’Apothicaire
- Auteur : Itsuki Nanao, d’après le roman de Natsu Hyuuga
- Dessins : Nekokurage
- Traducteur  : Géraldine Oudin
- Éditeur français : Ki-oon
- Collection : Seinen
- Format : 13 x 18 cm, noir et blanc - Sens de lecture original
- Pagination  : 178 pages
- Date de parution : 21 janvier 2021
- Numérotation ISBN : 9791032707784
- Prix : 7,90 €


A lire sur la Yozone :
- Les Carnets de l’Apothicaire


© Natsu Hyuuga / Shufunotomo Infos Co., Ltd. © Itsuki Nanao / SQUARE ENIX
© Ki-oon -Tous droits réservés



Anne Schnebelen
5 février 2021




PNG - 152.4 ko



PNG - 72 ko



PNG - 69.6 ko



PNG - 93.2 ko



PNG - 160.1 ko



Chargement...
WebAnalytics