Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Chevaliers de la Raclette (les), tome 2 : La Montagne Brisée
Nadia Coste
ActuSF, La Marmotte, roman (France), 160 pages, février 2020, 5€

Après avoir sauvé le saint-suaire et échappé à l’Ombre, les Chevaliers de la Raclette envisagent une nouvelle aventure : il reste une face sur le dé, une sorte de V à la pointe émoussée. En fait une montagne, le Granier, dont l’effondrement du sommet en 1248 a causé entre 1000 et 5000 morts.
Si les enfants n’imaginent même pas empêcher la catastrophe, très vite ils pensent que leur intervention peut ramener le bilan à son plus estimation basse.
Cette fois, c’est la timide Nina, Medhi et Serena qui iront. L’Ombre sera-t-elle là, puisqu’ils vont plus loin dans le passé que leurs amis ? Et la peau foncée des deux plus grands ne risque-t-elle pas d’attirer les regards ?



Après « Le Château en Flammes » de Jean-Laurent Del Socorro, C’est Nadia Coste qui s’empare des voyageurs temporels savoyards. Elle choisit de donner la parole à Nini, la plus jeune et la plus timide, la plus malchanceuse aussi puisqu’elle est intolérante au gluten et au lactose !
Après un premier chapitre pour résumer le tome précédent, arrive la première difficulté pour la benjamine : son père a fermé à clef la cave où s’ouvre le passage temporel, et cela sans raison apparente, confirmant les soupçons que les adultes cachent quelque chose. Elle brave néanmoins la consigne parentale et débusque la clef, pas si bien cachée. L’aventure pourra donc avoir lieu.
Au collège, elle fréquente le club théâtre avec Medhi, un espace où elle peut lutter contre sa timidité mais aussi être proche de son ami. Elle s’inquiète un peu de ce que les autres pensent de leur proximité, car garçons et filles sont prompts aux ragots à cet âge. Mais elle ne peut nier non plus une certaine attirance pour le grand et beau garçon, même s’il a reçu le surnom de Nain (parce qu’il vient de la tarentaise, vallée aussi sombre que la Moria).

Le voyage s’organise rapidement, les trois restants devront détourner l’attention des parents. Dans le passé, très vite, les ados déchantent : difficile de convaincre les paysans de fuir en prédisant le glissement de terrain ! Après quelques déconvenues et une bonne frayeur, ils récupèrent inopinément une charrette vidée de ses moines. Medhi utilise son smartphone, gros anachronisme, pour répéter en boucle leur avertissement partout où ils passent, puis ils jouent de leur couleur de peau pour jouer l’une la Vierge, les deux autres les démons, quand bien même ce racisme médiéval les blesse. Au temps pour les échanges du monde méditerranéen, ici nous sommes loin dans les montagnes, les peaux sombres y sont rares.
Si Serena et Medhi sont peinés de voir les racines profondes du mal, Nina apprécie de pouvoir manger du pain d’époque, bien moins riche en gluten, qui ne la rend pas malade. Tous trouvent également l’air plus pur, encore vierge des pollutions industrielles. Comme quoi le Moyen-âge n’a pas que des mauvais côtés...

Les Ombres sont cette fois moins agressives, nouvel indice de leur rôle, même si on a hâte d’avoir des certitudes, le mystère se dessine doucement.

L’aventure est presque rondement menée, malgré une ambiance d’apocalypse et des pierres qui roulent jusqu’aux murs de l’église où ils sont réfugiés. C’est de retour à leur époque que les choses deviennent aussi intéressantes, puisque le père de Nina passe à table et lève quelques zones d’ombre... et sort un nouveau dé. Six nouvelles occasions de changer le passé. De comprendre ce que sont les Ombres, ce qu’elle veulent.

Certes, la surprise du premier tome est passée, mais Nadia Coste nous emporte avec le talent qu’on lui connait dans le passé, mais aussi dans la peau d’une jeune ado, la plus jeune du groupe, la plus timide, bref celle qui pourrait être à la traine, et qui fait montre de forces insoupçonnées, soutenue par ses amis. Si on rajoute en plus le fond historique sur la Savoie et les recettes en fin d’ouvrage, on sent presque l’odeur de la raclette qui glougloute dans le caquelon.


Titre : La Montagne Brisée
Série : les chevaliers de la raclette, tome 2
Auteur : Nadia Coste
Couverture : Cindy Canévet
Éditeur : ActuSF
Collection : La Marmotte
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 160
Format (en cm) :
Dépôt légal : février 2020
ISBN : 9782491708023 / 9782491708030
Prix : 5 € ou 2,99€ en ePub



Nicolas Soffray
4 juillet 2020


JPEG - 31.1 ko



Chargement...
WebAnalytics