YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

24 visiteurs en ce moment


YozoneCinéma Sorties en salle

Star Wars : Episode V, l’Empire contre-attaque
Film américain de Irvin Kershner (1980/1997)
Sortie nationale le 20 août 1980


Genre  : space-opera mythique
Durée  : 2h02

Avec Mark Hamill (Commandant Luke Skywalker), Carrie Fischer (Princesse Leïa Organa), Harrison Ford (Capitaine Han Solo), David Prowse (Dark Vador), Anthony Daniels (C-3PO), Kenny Baker (R2D2), Billy Dee Williams (Lando Calrissian ), Frank Oz (Yoda), Peter Mayhew (Chewbacca), Sir Alec Guiness (Obiwan « Ben » Kenobi), Jeremy Bulloch (Boba Fett), Kenneth Colley (Amiral Piett), Julian Glover (Général Veers), Michael Sheard (Amiral Ozzel), Michael Culver (Capitaine Needa), John Hollis (Lobot), Denis Lawson (Wedge Antilles), Bruce Boa (Général Rieekan), John Morton (Dak), John Ratzenberger (Major Derlin)

Suite au succès fracassant du premier opus de Star Wars, Georges Lucas devint l’un des réalisateurs les plus convoités du moment, et bien que croulant sous les propositions, il décida de se consacrer à la suite de son chef-d’œuvre. Mais il se rendit vite compte que jongler avec les rôles d’homme d’affaires gérant les retombées économiques de ses produits dérivés (dont il fut le premier à demander les droits en exclusivité pour tout salaire dans son contrat initial... ), de réalisateur, de producteur, et de scénariste était fastidieux et difficile. Aussi délaissa-t-il, un peu à contrecœur, les postes de réalisateur et de scénariste. Il employa Irvin Kershner, dont il avait apprécié le travail sur « Les Yeux de Laura Mars », un thriller fantastique avec Faye Dunaway et Tommy Lee Jones, pour la réalisation, et Leigh Brackett, l’une des femmes auteurs de SF les plus renommées, pour le scénario, basé sur l’histoire originale de Lucas. Hélas, elle mourut d’un cancer fulgurant, et laissa son script inachevé. Lucas fit alors appel à Lawrence Kasdan pour terminer et peaufiner le scénario de Brackett.

Lucas avait pour idée de rendre son histoire plus adulte et plus recherchée sur un plan psychologique, afin de ne pas faire un deuxième épisode identique au premier...

Ainsi décida-t-il de commencer la narration trois ans après la destruction de l’Etoile Noire, en pleine guérilla galactique entre les rebelles et l’Empire...

Depuis la destruction de l’Etoile Noire, l’espoir de rébellion s’est propagé sur toutes les planètes... Mais l’Empire a vite fait de reprendre ses esprits et Dark Vador, sous les ordres directs de l’Empereur, traque les rebelles sans répit ni pitié...

La Rébellion s’organise du mieux qu’elle peut pour survivre et lutter, et trouve refuge sur la planète glacée Hoth. Malheureusement, leur base est repérée par un droïde-sonde impérial, et l’évacuation doit se faire de toute urgence, alors même que les troupes impériales atterrissent sur la planète. Cependant, Luke est contacté par l’esprit de son maître, Obiwan Kenobi, qui lui dit d’aller continuer sa formation de Jedi sur Dagobah, auprès de Yoda...

Cet épisode est incontestablement le meilleur de la saga, et les fans vous le confirmeront. On atteint ici des sommets dans la narration et dans l’intensité dramatique de l’histoire. Pour tout avouer, on nage même en pleine tragédie grecque, et la fin est loin d’être un happy-end, puisque l’avenir des héros est plus qu’incertain et leur victoire sur le mal plus que relative...

Je n’en révèlerai pas plus afin de ne pas gâcher la surprise de ceux qui ne l’ont pas encore vu, car les révélations sont monumentales...

De plus, l’aspect esthétique du film est on ne peut plus abouti, et la photo de Suschitzky à se pâmer.

Les relations entre les héros s’approfondissent, et on les sent plus matures...

L’apparition de Yoda, animé avec maestria par Frank Oz, qui lui prêta également sa voix, donne également une dimension philosophique et poétique au film, fort enrichissante.

Le concept est bien moins manichéen que dans le précédent, et des intrigues prennent forme sans que l’on en obtienne la solution une fois le film terminé, ce qui donne évidemment envie de connaître immédiatement la suite...

Le calvaire fut terrible pour les spectateurs à l’époque, puisque « Le Retour du Jedi » ne sortit qu’en 1983...

FICHE TECHNIQUE

Titre original  : Star Wars : The Empire Strikes Back

Réalisation : Irvin Kershner
Scénario : Leigh Brackett, Lawrence Kasdan d’après une histoire de George Lucas
Producteurs : Gary Kurtz / Rick McCallum (1997)
Producteur exécutif : George Lucas
Producteurs associés : Robert Watts, James Bloom
Musique originale : John Williams
Photographie : Peter Suschitzky
Décors : Michael Ford
Costumes  : John Mollo
Maquillages : Stuart Freeborn
Effets sonores : Ben Burtt
Responsables des effets spéciaux : Brian Johnson, Richard Edlund, Joe Johnston / Dave Carson (1997)
Casting : Irene Lamb, Terry Liebling, Bob Edminston
Consultant design : Ralph McQuarrie

Production : Lucasfilm LTD Production
Distribution : 20th Century Fox
Effets Spéciaux : Industrial Light and Magic(ILM)

INTERNET

http://www.starwars.com



Nicolas Sumien







GIF - 23.9 ko



JPEG - 4.1 ko



JPEG - 5 ko



JPEG - 5.7 ko



JPEG - 6.2 ko



JPEG - 5.5 ko



JPEG - 3.5 ko



JPEG - 5 ko