Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Esther
Film américain de Jaume Collet-Serra (2008)
30 décembre 2009

***



Genre : thriller psychologique, épouvante-horreur
Durée : 2h02

Avec Vera Farmiga (Kate), Peter Sarsgaarde (John), Isabelle Fuhrman (Esther), CCH Pounder (Sœur Abigail), Jimmy Bennett (Daniel), Margo Martindale (Dr. Browning), Karel Roden (Dr. Varava), Aryana Engineer (Max), Rosemary Dunsmore (Grand-maman Barbara), Jamie Young (Brenda), Lorry Ayers (Joyce), ...

Après la perte de l’enfant qu’elle attendait, Kate décide, avec son compagnon John, de se tourner vers l’adoption. Ils espèrent ainsi redonner un équilibre à leur famille et à leurs deux enfants, Daniel et Max, fragilisés par le passé difficile de leur mère. A l’orphelinat, Kate et John se sentent tout de suite attirés par Esther, une étrange fillette de neuf ans. Très vite pourtant, Kate se rend compte qu’il y a quelque chose d’anormal chez cette enfant...

Quatre ans après « La Maison de cire » et un détour très mitigé par la comédie dramatique (« Goal II : Living the dream ») l’espagnol Jaume Collet-Serra renoue avec le film de genre.
Et il faut bien le dire : c’est plutôt réussi. On sait déjà, avant même de voir le film, que « quelque chose ne va pas chez Esther » ; le cinéma de genre regorge d’enfants maléfiques, et on ne voit pas très bien comment Collet-Serra va réussir à nous surprendre. Et de fait, il n’y a pas grand-chose à attendre du côté de l’effet de surprise (à l’exception toutefois du secret que renferme la fillette), le film ne mise pas là-dessus et ne s’aventure guère hors des codes du genre.

Mais le caractère conventionnel d’« Esther » (y compris dans son titre original, « Orphan ») semble pleinement assumé : le réalisateur n’a visiblement pas cherché à faire un film révolutionnaire et inédit, mais il maîtrise son sujet et sait où il va. On n’en demandait pas plus. Parce que l’ensemble fonctionne : Collet-Serra parvient à donner la consistance nécessaire à ses personnages, à prendre son temps, à nous lier à eux en exposant progressivement leurs failles et leurs fragilités. L’arrivée d’Esther n’en est que plus perturbante, pour le spectateur et pour la cellule familiale, qui se retrouve brutalement confrontée à tout ce qu’elle avait si soigneusement enfoui pendant des années. L’alcoolisme de Kate, sa culpabilité, la perte de son enfant, les faiblesses de son couple, tout explose soudainement face à la perversité de la fillette.

JPEG - 12.8 ko

On ne peut que souligner l’interprétation des acteurs, le grand naturel de Vera Farmiga dans le rôle de Kate, sa complicité avec la très craquante Max (incarnée par Aryana Engineer), l’intimité de leurs échanges en langue des signes (Aryana Engineer étant elle-même sourde).
Mais bien évidemment, la mention spéciale revient à Isabelle Fuhrman, particulièrement convaincante et troublante dans le rôle d’Esther : on salue notamment le travail réalisé sur la diction, celle-ci s’exprimant dans un anglais châtié et un brin désuet (le tout mâtiné d’une pointe d’accent russe) qui cadre parfaitement avec le raffinement légèrement inquiétant de la fillette.

Et comme vous en dire plus reviendrait nécessairement à vous en dire trop, on ne s’attardera pas sur les détails mais on vous le dit quand même : pendant la projection de presse, un certain coup de pied décoché vers la fin du film a déclenché une salve d’applaudissements dans le public, et une grosse poilade générale. Quand on vous disait que ce film fonctionnait...

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Orphan

Réalisation : Jaume Collet-Serra
Scénario : David Leslie Johnson
Sujet original : Alex Mace

Producteur : Joel Silver, Susan Downey, Jennifer Davisson Killoran, Leonardo DiCaprio
Producteur exécutif : Steve Richards, Don Carmody, Michael Ireland

Directeur de la photographie : Jeff Cutter
Décors : Tom Meyer
Montage : Tim Alverson
Musique : John Ottman
Effets visuels : Richard Yuricich

Production : Appian Way
Distribution : Warner Bros Entertainment France

Relation presse : Eugénie Pont & Carole Chomand, Sabri Ammar & Florence Debarbat

INTERNET

Le site officiel : www.esther-lefilm.com



Amandine Prié
24 décembre 2009



JPEG - 11.8 ko



JPEG - 6.1 ko



JPEG - 6.6 ko



JPEG - 3.7 ko



JPEG - 10.7 ko



JPEG - 6.4 ko



JPEG - 6.6 ko



JPEG - 4.3 ko



JPEG - 6.8 ko



Chargement...
WebAnalytics