Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

58 visiteurs en ce moment




YozoneCinémaInterviews

Jon Landau : un film univers
Extrait de la conférence de presse « Avatar »
7 septembre 2009

Comment avez-vous travaillé pour concevoir ce monde ? Sa faune ? Sa flore ? Son langage ?

<embed
src="player.swf"
width="520"
height="400"
allowscriptaccess="always"
allowfullscreen="true"
wmode="opaque"
flashvars="file=http://yozone.free.fr/avatar/jon_landau_9.flv&streamer=lighttpd&fullscreen=true&backcolor=000000&frontcolor=ffffff&autostart=false"
/>


En ce qui concerne la création de ce monde, l’une des choses que nous avons vraiment essayé de faire, c’est d’observer ce que Mère Nature a réalisé ici, sur Terre, pour le reproduire dans un autre contexte. Certains d’entre vous ont probablement remarqué que certains éléments de nos fonds marins deviennent luminescents quand la nuit tombe, et bien on les a extrait des océans pour les mettre à la surface. On s’est inspiré de certaines espèces de petites grenouilles toxiques que l’on peut rencontrer dans la jungle. Leurs couleurs sont éclatantes et on a transposé cela sur des animaux beaucoup plus gros. C’est vrai que chez nous ce genre de gros mammifères, comme l’éléphant ou le rhinocéros, sont très gris et nous voulions donner de la couleur à tout ça. Quand on y réfléchi, les girafes ou les lions sont des animaux plutôt colorés… Ce sont toutes ces choses que nous avons transposé ailleurs pour avoir une base familière pour que le public accepte ce monde.
Pour le langage, nous avons loué les services d’un linguiste de l’Université de Californie du Sud. Je pensais que ce serait simple. Je croyais que nous allions lui dire, trouvez-nous un mot pour dire… « eau » et qu’il allait inventer « coopoocoo ». Mais ce n’était pas aussi simple. Il a passé 6 mois rien que sur la fondation et les structures de la langue. Et il était important pour James que ce langage ne ressemble à rien de ce que l’on connait ici. Il ne voulait qu’il ressemble au Maori, à l’Indu ou au Watotsi. Il fallait qu’il soit unique et certainement pas Klingon (rires).
Il était primordial de parvenir à faire des Na’vis un peuple tribal crédible. Et la raison pour laquelle certains d’entre eux parlent anglais, c’est que Grace, le personnage incarné par Sigourney Weaver, avait créée une école, bien avant que l’histoire du film commence, pour que les indigènes viennent et apprennent l’anglais. Encore une fois, comme nous l’avons fait et continuons de le faire, chez nous, sur les territoires tribaux. Autre chose intéressante chez les Na’vis, c’est qu’ils n’ont pas de langage écrit et qu’ils transmettent leur histoire par le biais de chanson.

LIEN(S) YOZONE

=> La conférence de presse de Jon Landau
=> Avatar : Le retour de James Cameron

INTERNET

Le site officiel : http://www.avatar-lefilm.com/


© 20th Century Fox - Tous droits réservés




Le Yo-Master


Chargement...