YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Orbital (T3) Nomades
Serge Pellé et Sylvain Runberg
Dupuis

On a découvert la station Orbital en mai 2006 avec l’album “Cicatrices” signé Serge Pellé et Sylvain Runberg. Un album aussi vite repéré par la presse que par les libraires et les lecteurs. Pensez-vous, après le duo mythique Valérian et Laureline, et un peu dans les traces du succès d’un Sillage (Morvan et Munuera chez Delcourt), une nouvelle série de SF s’installe aux confins des étoiles avec un couple de héros que tout semble opposer. Superbement dessinée et mise en scène par Serge Pellé, elle nous expose de manière dramatique les difficultés que rencontre une Confédération pour rassembler plus de 780 races par-delà les galaxies. Car cette gigantesque Porte-Crop, qui permet le voyage interstellaire, est aussi une base de départ pour les agents de l’ODI, l’Office Diplomatique International, qui est chargé de maintenir la paix entre les Mondes...



JPEG - 99.2 ko

Parmi ces agents, Caleb Swany et Mézoké Izzua devront former un binôme sur lequel le Directoire de l’ODI compte beaucoup. Il est terrien, elle est citoyenne Sandjarr, et leurs peuples vivent encore avec le traumatisme récent d’une guerre impitoyable. De ces “Cicatrices”, ils devront faire leur force et réagir ensemble pour que la diplomatie l’emporte toujours sur la violence.
Car une simple petite étincelle peut vite, là ou ici, entraîner terriens, aliens ou autres Isos dans un conflit d’envergure.

Leur permière mission sur la lune de Senestam a mis en exergue la difficulté d’accorder les points de vue différents des extraterrestres Jävlodes et de colons terriens abandonnés là à la fin de la guerre. Sur une planète plus qu’hostile, l’aventure durera le temps d’un dyptique, le tome 2, “Ruptures” paraissant en juin 2007. 

JPEG - 73.4 ko

Revenus su Terre, Caleb et Mézoké ont pour mission de veiller au bon déroulement d’une cérémonie d’importance marquant la réconciliation des Humains et des Sandjarrs. A Kuala Lumpur, tout est prêt pour sceller dignement la paix retrouvée. L’irruption inattendue de nomades galactiques, les Rapakhuns, au beau milieu d’une étrange crise de la pêche dans les eaux malaisiennes, va, bien entendu, leur complexifier la tâche !

Ce nouvel album, justement titré “Nomades”, est l’ouverture d’un second dyptique pour Orbital . Sylvain Runberg continue de nous précipiter parmi des communautés que tout oppose, chargeant le trait en affublant les Rapakhuns d’une spiritualité qui implique le cannibalisme, élément fort peu goûté par de frustres pêcheurs malaisiens. Les conflits d’intérêts financiers, politiques et les clivages toujours marqués par les haines enregistrées pendant la guerre, donnent à l’ODI et à ses agents bien des occasions de se remonter les manches de bras de combinaisons bien blanches. Elles auront du mal à le rester !

JPEG - 54.1 ko

Le scénariste distille quelques bribes du passé de nos deux héros, histoire d’étoffer leurs profils psychologiques, et s’ouvre ainsi de nouvelles voies de navigation pour pérenniser la série. L’intérêt de lecture s’en trouve agrémenté même si on sort de l’album avec une sensation que cela a passé trop vite.

On peut aussi lui adjoindre la qualité d’une excellente lisibilité, renforcée par le dessin de plus en plus fluide de Serge Pellé. Le dessinateur multiplie les références à l’incontournable Valérian, à Star Wars, au 5e Élément et, dans une vision moins complexe, ou du moins spirituelle, aux œuvres références de Jodorowsky.  Sa mise en couleur gagne aussi en clarté, malgré la touffeur des mangroves, peut-être aussi pour échapper à la comparaison avec les climats sombres et oppressants du premier dyptique.

JPEG - 59.7 ko

Les lecteurs des premiers albums en resteront séduits, l’évasion est réelle, l’inventivité est au rendez-vous (voir l’amusant petit engin biplace de la couverture, qui nous indique que Pellé utile pour se raser un vieux rasoir à main très affûté^^^) pour une histoire tout public fort réussie.

J’aimerais assez que cela se complexifie un peu plus, peut-être un jour dans un one-shot dérivé d’une série alors bien installée. Pellé et Runberg forment un binôme qui doit réussir cette mission ! Ils se sont déjà fait un nom “Orbital”.


Lire aussi l’article de présentation avec la bande annonce de « Nomades » et les 5 premières planches de l’album


Nomades
- Série : Orbital (T3)
- Scénario : Sylvain Runberg
- Dessin et couleur : David De Thuin
- Éditeur : Dupuis
- Dépôt légal : 21 août 2009
- Pagination : 56 pages couleur
- ISBN : 9782800140759
- Prix public : 13,50 €


Illustrations © Serge Pellé et Dupuis (2009)


Fabrice Leduc
21 août 2009






JPEG - 52.4 ko
Orbital (T3) Nomades



JPEG - 40.7 ko
Les poissons sont bien malades !



JPEG - 33.3 ko
Pour les pêcheurs malaisiens...



JPEG - 48.2 ko
... c’est la catastrophe !



JPEG - 37.8 ko
Maladie, pollution... que se passe-t-il donc ?



JPEG - 40.5 ko
Le temps de réflexion sera court...



JPEG - 38.2 ko
car soudain...



JPEG - 23.4 ko
... l’intrusion.



JPEG - 33.6 ko
Sauvage et carnassière.



JPEG - 41 ko
La nouvelle mission de Caleb et Mézoké comportera cette énigme.



WebAnalytics